Palermo, le quartier aux mille et un noms

carte-des-quartiers-de-palermo-buenos-aires
Carte des sous-quartiers de Palermo. Todos los derechos reservados a @buenosairesconnect

Connu pour abriter les principales attractions touristiques de la ville – telles que les Bosques de Palermo, le Jardin Botanique, l’Hippodrome, le Jardin japonais, le Planétarium, ou le Malba – et adoré pour son effervescence culturelle et gastronomique, Palermo est le quartier à ne pas manquer. « Tendance », « gourmet », « noctambule » sont quelques-uns des adjectifs qui qualifient ce méga quartier – le plus grand des 48 qui composent Buenos Aires.

Pendant la journée, les vitrines de Palermo suscitent tant la curiosité des nouveaux arrivants comme des visiteurs réguliers. Déjeuner ou prendre un café à l’un de ses coins de rue est toujours un plaisir. Quand le soleil se couche, le quartier devient la scène principale des nuits porteñas. Cuisine ethnique ou argentine, clubs branchés ou cafés bohèmes ? Vous n’avez que l’embarras du choix !

D’ailleurs, ses multiples facettes et sa vaste superficie (15,9 km2) ont fait que, au fil du temps, des nouveaux sous-quartiers ont fait leur apparition selon le type d’activité exercée dans la zone. Désormais, cette nouvelle géographie est entrée dans le langage courant. Peut-être avez-vous remarqué que certains d’entre eux dépassent même les limites officielles du quartier. Par exemple, Palermo Queens fait partie de Villa Crespo, Palermo Dead dépasse un peu sur Chacarita, et ainsi de suite. Ce phénomène de « Palermisation de la ville » existe depuis que Palermo est devenu un nom à la mode dont beaucoup se sont approprié – notamment dans le monde de l’immobilier. Par exemple, une propriété située dans « Palermo quelque chose » peut voir sa valeur marchande doubler.

Le fait qu’il existe aujourd’hui une douzaine de « sous-quartiers non officiels de Palermo » est – soyons honnêtes – un casse-tête pour comprendre où ils commencent et où ils finissent. J’espère bien éclaircir le mystère avec cet article…

Hollywood, Soho, Viejo

Voici les zones les plus fréquentées de Palermo ! Elles se caractérisent par une compréhension absolue de l’art urbain, une offre gastronomique imposante, des bars avant-gardistes et des tables en terrasse. Palermo Soho et Palermo Hollywood, en particulier, présentent une synergie charmante entre mode et décoration d’intérieur.

Palermo Hollywood

Délimité par les avenues Juan B. Justo, Córdoba, Dorrego et Guatemala, son nom fait allusion au célèbre quartier de l’industrie du spectacle de Los Angeles. Cette zone abrite un certain nombre de studios de télévision, de stations de radio et de sociétés de production. De luxueux lofts ultramodernes cohabitent avec de vieilles maisons de style italien dont les murs arborent les dernières tendances en matière d’art graphique urbain. L’offre gastronomique et la vie nocturne y sont excellentes.

Nos recommandations : Koko (pour ses gyozas assaisonnés juste comme il faut), Sacro (pour nous avoir fait envisager de devenir végans), La mar (pour leur cuisine péruvienne haut de gamme), Fukuro (un bar à nouilles unique et inimitable), Kebab Roll (pour avoir réveillé nos papilles avec ses shawarmas épicés juste comme il faut), Club Lucero (pour leurs soirées cocktails et tapas dans le patio), Salvaje Bakery (pour son brunch Rock n’ Roll), Siamo nel forno (pour ses pizzas originales et joufflues), Uptown (pour ses nuits frénétiques dans le cadre le plus délirant de BA).

Palermo Soho

Délimité par l’avenue Juan B. Justo et dans les environs de la Plaza Serrano et de la Plaza Armenia, le quartier est le circuit de la mode, de l’art et de la bonne fourchette. On l’appelle Soho en référence au quartier mythique de New York SoHo, qui, comme son éponyme, présente des propositions de haut niveau en matière d’art et de design pour plaire à tous les publics.

Nos recommandations : Don Julio (pour sa viande primée internationalement), Temple Bar (pour ses bières et son ambiance pub), Duca (pour ses apéros dinatoires sur le toit-terrasse), Cuervo (pour ses cafés à commander par la fenêtre), Parque bar (pour ses cocktails signature dans une ambiance botanique), le Rêve (pour la perfection de ses plats et son ambiance rétro chic).

Palermo Viejo

Entre les avenues Córdoba et Santa Fe, de Scalabrini Ortiz à Mario Bravo. On l’appelle ainsi en raison de ses maisons basses d’autrefois, les « casas chorizo » (constructions du XIXe siècle sur un seul étage, avec un couloir latéral le long duquel se succèdent les pièces, de l’avant de la propriété jusqu’au cœur du pâté de maison). Palermo Viejo se caractérise par une vie « de quartier », plus résidentielle et peut-être plus « authentique » que ses voisins Soho et Hollywood. On peut même y ressentir l’influence de la vie de bohème de Villa Crespo.

Nos recommandations : Nola (pour sa bonne ambiance et ses bières artisanales), Opio (pour ses currys en cocottes épicés sur mesure), A nos amours (pour son ambiance « Bistro à la française »), Gran Dabbang (pour faire voyager nos palais à travers le monde), Dársena (parce que boire une bière dans un container n’arrive pas à tous les coins de rue), Desarmadero (pour ses bières artisanales et sa terrasse).

Las Cañitas, Pacífico et Nuevo

Las Cañitas : Entre les avenues Luis María Campos, Olleros, Libertador et la rue Chenaut. La rue Baez est l’axe central de la zone avec un vaste choix de lieux de vie nocturne et de restauration.

Palermo Nuevo : Situé entre les avenues Santa Fe, Sarmiento, Libertador et l’ancienne voie ferrée San Martin, ce sous-quartier est dominé par des tours résidentielles modernes et un large trottoir avec une piste cyclable.

Palermo Pacífico : Ce sous-quartier parcours la longueur de l’avenue Santa Fe depuis la Plaza Italia jusqu’à l’intersection avec l’avenue Juan B. Justo et certaines portions de l’avenue Luis María Campos.

Nos recommandations : Fayer (pour sa cuisine israélienne d’avant-garde), Las Pizarras (pour sa french touch).

Botánico, Alto Palermo et Villa Freud

Palermo Botánico : À proximité du Jardin Botanique.

Alto Palermo : Conçu à l’origine en raison du centre commercial du même nom, il s’étend jusqu’à Salguëro entre la rue Charcas et l’avenue Las Heras.

Villa Freud : Ainsi baptisé en raison du grand nombre de cabinets de psychanalystes dans le quartier. Aussi connu sous le nom de Palermo Sensible, Guadalupe ou Alto.

Nos recommandations : Soler (pour sa combinaison impeccable de pizzeria romaine et de bar à vin)

Palermo Zoológico et les Bosques de Palermo

C’est la zone la plus GREEN de Palermo, elle rassemble plusieurs parcs et espaces verts avec de grands immeubles et même de coquets duplex d’où (si vous avez la chance d’habiter au 7ème étage sur rue) vous pouvez admirer la vue imprenable sur 180 degrés de verdure.

Palermo Zoológico : A proximité du zoo, transformé depuis 2019 en parc écologique interactif, éducatif et environnemental, idéal pour les balades dominicales en famille.

Les Bosques de Palermo : (officiellement appelé « Parque Tres de Febrero ») S’étendant sur une cinquantaine d’hectares, dispersés entre le club de golf, le terrain de polo, le vélodrome et des jardins fleuris, ils sont communément appelés les poumons de la ville, et sont envahis de promeneurs le week-end. En outre, depuis quelques années, les Bosques ont leur propre pôle gastronomique : les « Arcos de Palermo » ou le « Paseo de la Infanta » avec de nombreuses options pour boire et manger, les unes derrière les autres, et avec certains de nos trottoirs préférés de la ville.

Nos recommandations : Mishiguene (pour ses saveurs juives haut de gamme), Birkin (pour ses snacks branchés), le restaurant Jardin Japonés (pour la tranquillité du lieu et le paysage pittoresque).

Palermo Chico et Norte

Palermo Chico (également appelé Barrio Parque) : Bordé au sud par le quartier de Recoleta, il est approximativement délimité par l’avenue Libertador, entre Tagle et Cavia, et par la voie ferrée. C’est l’un des quartiers les plus cotés de la ville. Très exclusif. S’y côtoient les hôtels particuliers, les mansions et les ambassades.

Palermo Norte : juste derrière Palermo Chico, les résidents des classes moyennes-haute et supérieures y prédominent.

Nos recommandations : Casa Cavia (pour son patio élégant), Farinelli (pour ses petits-déjeuners et déjeuners healthy), Croque Madame (pour se sentir à Paris l’espace d’un instant).

***

Conclusion : Palermo, c’est l’exubérance, la créativité qui marque les tendances, l’avant-gardisme et la diversité des genres. En perpétuelle construction, Palermo ne cesse de grandir. A lui tout seul, ce quartier est le symbole de la capacité d’adaptation qui caractérise la société argentine, toujours prêt à se réinventer malgré l’adversité.

Traduction : Carolina Freda