Anchoita, le restaurant qui revendique les produits régionaux

Anchoita
Photo : Agustina Canaparo (Buenos Aires Connect)

Il est loin des pôles gastronomiques, mais tout le monde en parle. Il est à moitié caché, mais tout le monde veut le connaître. Il y a des mois où, pour obtenir une table, il vaut mieux réserver trois semaines à l’avance, mais cela vaut le coup de prendre son mal en patience.

Son nom ? Anchoita. Depuis son ouverture, en 2018, ce restaurant se distingue par la variété des produits locaux et sa production maison qui concerne le pain, la charcuterie, les produits du potager, les pâtes et même les nibs de cacao pour les desserts. Et comment ne pas mentionner Enrique Piñeyro, l’homme aux multiples facettes (médecin, acteur, réalisateur de ciné, pilote et désormais chef), qui est l’âme de ce resto et se cache derrière le moindre détail ?

On entre à Anchoita par une porte étroite et un couloir du même genre doté d’un énorme four à argile (l’une des stars de la cuisine). Puis on arrive dans la salle principale avec briques apparentes et un bar sur la droite qui sert d’excellents cocktails d’auteur. L’éclairage ténu et de la bonne musique complètent le tableau. Le comptoir en bois, avec les cuisines au centre, est le cœur du restaurant. Au milieu des feux et des parrillas, on peut voir comment les différents chefs préparent les plats. Pour nous, réserver une place au comptoir est le meilleur moyen de profiter à fond de l’expérience. C’est d’ailleurs une excellente option pour les couples. Ouvrez l’œil : Piñeyro apparaît souvent pour donner la touche finale aux plats, et si vous avez un peu de chance (comme nous), il se chargera lui-même de déposer le plat sur votre table.

La carte est très variée, mais la philosophie qui la gouverne est intangible : revaloriser les produits de saison de toutes les provinces d’Argentine. Il y a beaucoup de choix et tout est terriblement tentant. Du coup, si vous êtes perdus, on vous recommande de demander aux serveurs quelles sont les spécialités de la maison. Pour notre part, on a commandé plusieurs petits plats en mode tapas. Parmi les entrées « Con la mano », on a demandé une empanada à la dorade et une autre à l’agneau piquant (parfaitement bien cuite) ainsi que le pâté de ris (mollejas en VO) avec son pain aux noix. On a aussi testé les petites anchois (fraîches de Mar del Plata). Le bon point, c’est que tous les pains sont au levain. Les amateurs de fromage ne vont pas toucher terre en découvrant qu’il existe plus de quarante variétés : brie, fromage criollo, camembert, provoleta, crottin au poivre, Pecorino, Manchego, Sarde, entre autres, mais que chaque client peut personnaliser son choix. On a commandé la sélection de trois fromages accompagnés de miel et de pistaches.

D’autre part, on a également goûté à l’une des spécialités de la maison : la chipá farci aux œufs, jambon braisé à la plancha et fromage Reggio (de loin l’un des plats les plus savoureux). Comme son nom l’indique, chez Anchoita, le poisson tient une place de choix. C’est pourquoi, la prochaine fois, on choisira l’un des plats rendant hommage à la mer, comme la dorade, le maigre ou la boga. Pour le dessert, comme on a un faible pour le chocolat, on a commandé « La reversión del famoso alfajor marplatense antes de que lo destruyera el grupo Exxel » (la réinterprétation du fameux alfajor de Mar del Plata avant que le groupe Exxel ne gâche tout), une sorte d’alfajor qui nous a paru moelleux et savoureux. La carte des vins est longue comme le bras et il y a plusieurs options de petits producteurs. Très bon rapport qualité-prix.

On termine avec ces deux conseils : réservez longtemps à l’avance et allez-y avec un groupe d’amis pour commander plein d’options et partager tous les plats. Deux autres restaurants qui valent le détour si vous êtes dans le coin : Donnet, avec ses recettes aux champignons, et Georgie’s et ses incroyables tacos.

Anchoita
Juan Ramirez de Velasco 1520 – Chacarita
Tel : 4854-9334
Du mardi au samedi, de 20h à 01h
Prix : $ $

* Traduction Nicolas Zeisler

Periodista y productora de radio. Soy inquieta, curiosa y amante del buen comer. Estoy siempre en busca de historias para contar.