Fayer, la cuisine israélienne met le feu

fayer buenos aires
Photo : Facebook Fayer

Fayer, signifie « feu » en yiddish et cet élément joue bien évidemment les premiers rôles dans le restaurant qui porte son nom et se situe à un endroit stratégique de Palermo, sur l’avenue Cerviño, juste en face de La Rural. On peut y déguster une cuisine israélienne avec une influence bien moderne et une touche porteña. Il a ouvert en 2017, on lui devait une visite, et on n’a pas regretté notre passage !

On y a été pour le dîner mais on a appris qu’il existe aussi un appétissant menu déjeuner à un prix plus qu’abordable. Ceux qui aiment prendre leurs repas en terrasse peuvent opter pour les tables dehors (elles sont confortables et leur éclairage tamisé leur donne une touche romantique). Quant à la salle, elle est grande et moderne. N’hésitez pas à vous attarder sur les détails accrochés aux murs. Les amateurs d’histoire apprécieront les affiches qui racontent l’arrivée de l’immigration juive en Argentine. Il y a des tables communautaires, des petites tables pour une soirée en amoureux et vous avez aussi la possibilité de faire ripaille au comptoir sur les hauts tabourets en observant les cuistots se démener au milieu des feux qui brûlent en cuisine.

- Anuncio -

Il y a une grande variété de hors-d’œuvre pour commencer. Ne manquez pas de goûter le houmous à base des pois chiches maison cultivés à Salta : très réussi, bien assaisonné et accompagné de pain pita tout chaud. Autre classique : le falafel. On a également adoré les ris de cœur de veau (mollejas de corazón en VO) fumés et servis avec une sauce à base de tomates, tahini et pickles.

Pour le plat de résistance, on vous conseille de commander la spécialité locale qui est aussi l’un des mets les plus photographiés : le pastrami à l’os (pastrón con hueso en VO) à partager. Le patrami est 100% maison et il est préparé avec le flanc d’un taurillon de la Pampa élevé en plein air. Ce morceau de viande passe dix jours dans un mélange de la maison composé de sel, treize épices et du sucre avant d’être fumé et cuisiné avec la technique du sous vide. Mention spéciale pour les pommes de terre qui accompagnent ce plat : elles sont délicieuses, peut-être même les meilleures qu’on a goûté à Buenos Aires. Le secret ? Bien grandes, douces à l’intérieur, croquantes en extérieur et bien sèches (rien à voir avec les pommes de terre trop graisseuses et collantes que l’on croise trop souvent). Si vous aimez les patates, n’hésitez pas à commander une ration à la provençale. Il y a aussi les grands classiques de la parrilla argentine : entraña (onglet), ojo de bife (faux-filet) et bife angosto con hueso (faux-filet à l’os).

L’heure du dulce de leche est arrivée et les desserts sont au niveau. On a goûté le « Chocolate » (qui ressemble à une mousse au chocolat) avec compote d’abricots et biscotti de pistache. Le Baklava composé de fines couches de pâte phillo et farci de crème pâtissière et de fruits secs est parfait pour accompagner le café. Si vous êtes du genre classique, misez sur la réinterprétation des pancakes au dulce de leche.

Vous l’aurez compris, Fayer abrite un véritable feu de joie ! C’est l’endroit idéal pour surprendre votre moitié avec un repas en amoureux. Il y a un vaste choix de vins issus de bodegas boutiques et des cocktails d’auteur. Pour prolonger votre sortie, vous pouvez pousser jusqu’à Los Arcos de Palermo et profiter de la bonne musique et des cocktails.

Fayer Buenos Aires
Av. Cerviño 4417 – Palermo
Tel : 4774-3313
Du lundi au dimanche, de 12h à 16h et de 19h à 00h
Prix : $ $ $

* Traduction Nicolas Zeisler

Periodista y productora de radio. Soy inquieta, curiosa y amante del buen comer. Estoy siempre en busca de historias para contar.