San Telmo, la vie de bohème

Ce quartier historique est l’un des plus prisés par les nouveaux arrivants, notamment les touristes. Proche du Microcentro, il échappe toutefois au flux incessants de véhicules et de passants. Ses rues pavées et son architecture coloniale (maisons basses, balcons en fer forgé et façades sculptées) en font « le » quartier bohème de la ville.

Tous les dimanches, la rue Defensa accueille la feria de San Telmo, qui a désormais largement dépassé le cadre du quartier et qui s’étend de… Parque Lezama à Plaza de Mayo ! Vous y trouverez de l’artisanat et des antiquités. Le grand marché couvert (entre Defensa, Bolivar, Estados Unidos et Carlos Calvo) est rempli de brics et de brocs en tous genres, mais aussi d’étales de fruits et légumes. Près de l’avenue San Juan, le passage Defensa est un autre trésor du quartier, à découvrir sur le chemin du MamBA (Musée d’Art Moderne) ou au MacBA (Art Contemporain).

- Anuncio -

Pour un verre ou un déjeuner en terrasse, plusieurs options s’offrent à vous : l’incontournable Plaza Dorrego (très agréable mais très voire trop touristique, vous risquez de le payer cher !), la rue Chile, entre Balcarce et Defensa (où se dresse une série de bars/restaurants, tout près de la petite statue de l’attachante Mafalda, mais aussi le fantastique Zanjon de Granados), avec une nouvelle alternative. La rue Caseros, entre Defensa et Bolivar, dispose en effet d’un grand trottoir ensoleillé où s’enchaînent les bonnes adresses (Caseros, La Popular, Club Social De Luxe, Hierbabuena, etc.). Idéal pour le traditionnel repas du dimanche. Quelques mètres plus bas, vous pourrez tranquillement boire votre maté dans l’herbe ou jouer aux échecs avec les papis du quartier au Parque Lezama, lieu favori des saltimbanques contemporains.

Le quartier regorge d’endroits authentiques, tant pour manger (Pedro Telmo, El Refugio, le restaurant français La Pétanque, le Mercadito Latino, El Refuerzo ou encore la fameuse Gran parrilla del Plata), que pour prendre un café ou une merienda (La Poesia, El Federal, El Hipopotamo), le « goûter argentin ». Les couche-tard n’ont pas à se plaindre non plus, avec un large éventail de bars où se mêlent locaux et gens de passage (vous avez le choix entre le pub Gibraltar, le bar de nuit la Puerta Roja, l’incroyable Pulpería Quilapánle dernier né Sera de Dios ou encore le Guebara, à quelques dizaines de mètres de la Plaza Dorrego).

Bref, cette petite cité enclavée dans la mégalopole porteña aura toujours de quoi vous satisfaire et vous surprendre, quel que soit l’heure ou le jour de la semaine. S’il vous reste de l’énergie, poursuivez du côté de Puerto Madero, comme suggéré dans le parcours que nous vous avons concocté.

FICHE D’IDENTITÉ

Le quartier en trois mots : bohème, antiquités, rues pavées
Les points forts : le grand marché couvert et sa féria artisanale tout au long de la rue Defensa, chaque dimanche
Nos restaurants favoris : le Mercadito Latino (pour sa diversité), Pedro Telmo (pour son authenticité) et El Refuerzo (pour ses plats faits maison)
Nos bars /cafés préférés le Federal (et son ambiance à l’ancienne), le Gibraltar (pour boire des pintes) et la Pulpería Quilapán (pour ses activités culturelles et son atmosphère intemporelle)
Nos coups de coeur : les bars sympas sur des rues pavées et les graffitis

Photo: Buenos Aires Cuidad

•  •  •  •

mapa interactivo barrios buenos aires connect
@buenosairesconnect

 

CARTE INTERACTIVE : explore les quartiers de Buenos Aires

Toutes les choses à faire, voir et visiter à Buenos Aires se trouvent sur cette carte. Cliquez sur les quartiers pour faire apparaître leurs spécificités et leurs principaux lieux d’intérêt.

+INFO

Après un fabuleux septennat comme correspondant de L'Equipe et France Football, lors duquel j'ai écumé les meilleurs spots de la "Ciudad de la furia" chère à Soda Stereo, je vis désormais Barcelone. Où évolue un petit gars en short qui n'a pas volé son titre de meilleur ambassadeur de l'Argentine.