SE LOGER À BUENOS AIRES

À la recherche d’une colocation ou d’un appartement à Buenos Aires ? Notre équipe vous aide à trouver rapidement un lieu qui correspond à vos critères (style, quartier, budget, …)

Retiro, le quartier aux élégants contrastes

Visite de Retiro, le quartier qui sert de « porte d’entrée » à Buenos Aires et qui, à bien des égards, en résume l’essence.


 

On considère généralement Retiro comme un quartier « de passage », car c’est le centre où convergent plusieurs gares ferroviaires, terminaux de bus et les principales avenues de Buenos Aires.

Mais si l’on y réfléchit bien, Retiro est une porte d’entrée dans la ville, qui nous offre un panorama des contrastes les plus caractéristiques de Buenos Aires. Le beau et le moins beau, le riche et le modeste, le latin et l’européen, tous concentrés et coexistant dans les limites de son quartier.

Si vous voulez connaître Buenos Aires, Retiro est l’un des meilleurs points de départ !

C’est comment Retiro ?

Retiro est un point névralgique qui borde les quartiers de Recoleta, Puerto Madero et San Nicolás. Il est stratégiquement proche de lieux emblématiques tels que l’Obélisque, la rue Florida, la Plaza de Mayo, El Puente de la Mujer, la Plaza Francia, la rue Corrientes (avec ses théâtres, ses librairies et ses pizzerias) et même San Telmo.

Retiro abrite notamment certains des centres de transport les plus importants de Buenos Aires. On y trouve la gare routière, d’où partent les bus longue distance, et la gare ferroviaire, d’où partent les trains pour Tigre que nous aimons tant et la ligne San Martin qui traverse la ville en direction de Pilar.

Comme je l’ai déjà dit, ce quartier est un petit échantillon de l’essence parfois contradictoire de la ville de Buenos Aires. D’une part, il abrite l’une des principales villas (bidonvilles) de la ville ; d’autre part, il abrite certaines des rues les plus pittoresques et les plus huppées, telles que Arroyo, Suipacha et Juncal.

Autour des gares, on trouve un mélange chaotique de milliers de passants, de vendeurs ambulants et d’étals de street food. Par ailleurs, Retiro, a son lot de grands immeubles et de bureaux élégants de style new-yorkais. En s’éloignant un peu, en traversant la Plaza San Martin en direction de Recoleta, le panorama change : hôtels particuliers, ambassades et restaurants apparaissent.

Si vous êtes intéressé(e) par la location ou l’achat d’un appartement à Retiro, contactez-nous par le biais de notre formulaire immobilier.

CONSULTEZ LES PROPRIÉTÉS À RETIRO

Remarque : La villa 31

En Argentine, le terme « villa » est utilisé pour désigner des quartiers très modestes, avec des logements précaires et des infrastructures limitées. La Villa 31 est l’une des plus connues et des plus grandes de Buenos Aires. Elle est située à Retiro, derrière la gare routière et à côté des voies ferrées, près des terminaux.

Elle est née dans les années 1930 avec quelques modestes cabanes et s’est développée de manière exponentielle jusqu’à devenir pratiquement un quartier autonome.

Ce n’est pas un lieu touristique et il n’est pas conseillé de s’y promener, mais il est possible de visiter la zone autour du ministère de l’éducation, où se trouvent plusieurs magasins tenus par les habitants du quartier, parmi lesquels le restaurant péruvien « Las Palmeras », que l’on dit exquis.

Que faire à Retiro ?

  1. La gare de Retiro est probablement la principale raison de visiter le quartier lors d’un séjour à Buenos Aires. Trois lignes de train y convergent vers différentes parties de la ville, de la province et d’autres villes d’Argentine. Les différentes stations présentent une belle architecture du XXe siècle. En outre, la plus grande gare routière de la ville se trouve à proximité. On recommande de circuler avec prudence.
  2. Torre de los Ingleses / Torre Monumental : Située en face de la gare, cette tour couronnée d’une horloge a été offerte par les Britanniques pour commémorer la Révolution de mai (on vous en dit plus dans cet article). Il est possible d’y monter par ascenseur (moyennant une somme modique) et d’avoir une excellente vue sur les environs.
  3. Plaza San Martín. L’une des plus belles et des plus anciennes places de la ville. Une promenade qui change au fil des saisons, avec de beaux points de vue et sentiers. En savoir plus sur la Plaza San Martín
  4. Palacio San Martín. Cette construction de la Belle Époque, qui appartenait à la famille Anchorena et qui est aujourd’hui le siège de la Chancellerie nationale, est un autre des édifices remarquables du XXe siècle que l’on peut trouver dans le quartier. En savoir plus sur le Palacio San Martín
  5. Palacio Paz. Également connu sous le nom de Palacio Retiro, il s’agissait d’un bâtiment résidentiel, le plus grand et le plus important de la ville. Il peut être visité avec des guides ou bien vous pouvez vous rendre au café Croque Madame ouvert sur place.
  6. Immeuble Kavanagh. Il fut un temps le plus haut bâtiment d’Amérique du Sud et c’est certainement l’un des plus connus et des plus beaux de Buenos Aires. Le passage Corina Kavanagh, qui se trouve à la base de l’édifice, mène à la basilique du Saint-Sacrement, offrant une belle carte postale.
  7. Fondation Federico Jorge Klemm. Un mini-musée avec une curieuse collection d’œuvres d’artistes tels que Picasso, Andy Warhol, René Magritte et Marta Minujín, entre autres. En savoir plus sur la Fondation Klemm
  8. Museo Ferroviario. Un pittoresque bâtiment en briques de style industriel, construit par les compagnies ferroviaires britanniques, abrite ce musée qui rassemble différentes pièces ferroviaires, de vieilles voitures et d’autres curiosités.
  9. Calle Arroyo. Une charmante rue courbe avec plusieurs petits cafés et bars parsemés entre les bâtiments européens et les galeries d’art. En traversant le 9 de Julio, elle devient Alvear, où se trouvent la belle ambassade de France et la Plaza Cataluña.
  10. Musée Fernandez Blanco. Un bâtiment néocolonial avec des expositions permanentes d’art des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles. On remarque sa cour andalouse, où a récemment été ouvert un restaurant dont l’esthétique s’apparente à celle d’un jardin sous serre.
  11. Círculo Italiano de Buenos Aires. Une excuse pour visiter ce beau bâtiment est de prendre un café dans son restaurant, avec la possibilité de visiter son bar et sa cour intérieure.
  12. Théâtre Cervantes. Ce théâtre espagnol de style baroque a été construit en 1921, déclaré monument historique national en 1995 et récompensé par l’Espagne pour son excellente conservation. Au programme, une grande variété de pièces de théâtre, généralement éloignées du théâtre classique. En savoir plus sur le théâtre Cervantes
  13. Musée de l’immigration. C’est là que se trouvait l’hôtel où séjournaient tous les étrangers des années 1900, qui ont marqué à jamais l’idiosyncrasie de l’Argentine. Aujourd’hui, il s’agit d’un musée avec des expositions itinérantes sur l’immigration. Il vaut la peine d’être visité ! En savoir plus sur le musée de l’immigration

Histoire et curiosités de Retiro

  • En ce qui concerne le nom du quartier, l’une des versions, peut-être la plus crédible, remonte à l’année 1692 : à l’endroit où se trouve aujourd’hui la Plaza San Martin, il y avait une maison d’été appelée El Retiro qui se distinguait de toutes les autres maisons du quartier. Elle devint rapidement un point de repère et un nom populaire parmi les riverains.
  • La Plaza San Martín, avant d’être connue comme telle, a traversé plusieurs mutations : elle a été une arène dans les années 1800, un champ de bataille, un espace pour les casernes d’entraînement des grenadiers et le lieu où a été assemblée la structure de fer et de verre construite pour le Pavillon argentin de l’Exposition universelle de Paris en 1889.
  • Les ruines de l’ancienne ambassade d’Israël, détruite lors d’un attentat terroriste en 1992, se trouvent dans la rue Arroyo.
  • La Plaza Cataluña, située en face de l’ambassade de France, possède une réplique des Fonts de Canaletes, une fontaine située sur la promenade catalane « Les Rambles ».
  • Sur Juncal se trouve le carrefour connu depuis le XIXe siècle sous le nom de « las 5 esquinas » (les 5 coins de rues). Au milieu des années 1800, une station de tramway portait ce nom. Aujourd’hui, les rues Juncal et Libertad se croisent avec Quintana, créant une intersection en forme d’étoile.
  • Le théâtre Cervantes, situé à Córdoba et Libertad, est un bâtiment remarquable de style baroque espagnol construit en 1921. Il a été déclaré monument historique national en 1995 et a été récompensé par l’Espagne pour l’excellente conservation de son bâtiment en 2022.
  • Retiro abrite le premier centre commercial de la ville de Buenos Aires : le Patio Bullrich. Ce bâtiment était à l’origine une maison de vente aux enchères.

Cafés, bars et restaurants à Retiro

Une liste non exhaustive des favoris de BAC à Retiro.

> Restaurants

> Bars

Café, brunch et délices sucrés

Photo : loose_grip_99


Après avoir exploré Retiro, continuez à découvrir Buenos Aires grâce à notre carte interactive.

•  •  •  •

mapa interactivo barrios buenos aires connect

@buenosairesconnect

Explorez les quartiers de Buenos Aires !

Grâce à notre carte interactive de Buenos Aires, vous pouvez cliquer sur chaque quartier et découvrir ce qui le caractérise, ainsi que ses principales attractions, ses restaurants, ses musées, ses places et bien plus encore.

Aller à la carte interactive >>>

 

Caro Janeiro
Diseñadora oriunda de Buenos Aires. Fotógrafa y dibujante aficionada. Me encanta recorrer la ciudad con ojos de viajera, retratando y registrando cada cosa que voy descubriendo a mi camino para compartir con el mundo.

Articles recommandés

12,717AbonnésJ'aime
11,845SuiveursSuivre
1,506SuiveursSuivre

NOS BONS PLANS DU WEEK-END

Concerts, expos, excursions... Reçois chaque semaine les meilleurs plans de Buenos Aires !