Brasserie Pétanque, quand la France reçoit à San Telmo

Brasserie Pétanque
Ph: Facebook Brasserie Pétanque

Ses parasols et ses chaises frappés du logo de la marque de pastis préférée des Franchutes sur le trottoir ne laissent aucune place au doute : bienvenue dans LA brasserie française de Buenos Aires.

Lorsque l’on pousse la porte battante de La Pétanque, on découvre une déco bien de chez nous, qui fait la part belle à l’ambiance rétro, avec des dizaines de bouteilles de liqueurs importées tout droit de l’Hexagone placées en rang derrière le grand comptoir, des chaises de bistrot en bois foncé et des tables nappées de blanc.

- Anuncio -

La Pétanque nous régale de bons petits plats typiquement « franchouillards », parmi lesquels un excellent steak tartare, un gigot d’agneau qui n’a rien à envier à celui de grand-maman ou encore un extraordinaire magret de canard aux oranges…et au Grand Marnier !

Les plats du jour rivalisent de bon goût. Cela va du bœuf bourguignon (mardi) au confit de canard (dimanche), en passant par le couscous (mercredi), le coq au vin (jeudi), le poisson du marché (vendredi) et enfin le cassoulet (samedi).

Le midi, plusieurs formules intéressantes avec des plats à choisir parmi le hachis parmentier, la crêpe du jour ou la salade bressane aux petits lardons. En entrée, on a longtemps hésité entre la terrine maison et la soupe du moment, avant de se retrouver confronté à un nouveau choix cornélien au dessert : la crème brûlée au chocolat remportant finalement la palme devant la tarte tatin et la mousse de fruits de la passion.

Bref, de quoi retrouver l’espace d’un repas -lors d’une pause à la féria de San Telmo le dimanche par exemple-, ces recettes sans équivalent qui font parfois défaut à Buenos Aires…

Et pour ceux qui ne seraient pas rassasiés de saveurs françaises, rendez-vous à Un, Dos, Crepes, à trois cuadras seulement.

La Pétanque
Defensa 596 (esq. Mexico) – San Telmo
Tel : 4342-7930
De mardi à dimanche, de 12h30 à 15h30 et de 20h30 à minuit

Prix : $ $

Après un fabuleux septennat comme correspondant de L'Equipe et France Football, lors duquel j'ai écumé les meilleurs spots de la "Ciudad de la furia" chère à Soda Stereo, je vis désormais Barcelone. Où évolue un petit gars en short qui n'a pas volé son titre de meilleur ambassadeur de l'Argentine.