Puerto Madero, le petit dernier de la famille porteña

Ancien quartier des docks, Puerto Madero connaît une nouvelle jeunesse depuis le début des années 90. Symbole d’une Argentine dans la vague, prospère et ultra hype : en se baladant le long des quais ou sur le superbe Puente de la Mujer (Pont de la Femme) on se croirait tantôt à Chicago, tantôt au Mare Magnum de Barcelone, tantôt sur les bords de la Tamise, à Londres.

Situé à deux pas du Microcentro, de San Telmo et de La Boca, mais cousin sudiste de Palermo ou de las Cañitas pour son ambiance chic, Puerto Madero offre pléthore de bons restaurants, au milieu des grattes-ciel de multinationales, de la poignée d’ambassades qui a fini par quitter Recoleta et des bâtiments en brique qui abritent aujourd’hui l’Université Catholique.

- Anuncio -

Le quartier doit son nom à Eduardo Madero, qui proposa le projet aménagement de la zone au président Julio Roca, lorsque le Río de La Plata arrivait encore jusqu’au pied de l’ancienne Douane Taylor (où se trouve actuellement le Musée du Bicentenaire en dessous de la Casa Rosada) et que les plus grands bateaux devaient mouiller au large pour charger ou décharger leur marchandise. C’est donc en réalité un prolongement artificiel de la ville, une avancée humaine sur le Rio de la Plata.

On s’est arrêté tour à tour dans l’excellente chaîne Siga la Vaca, une parrilla incontournable (qui ne vaut toutefois pas l’étonnante La Cabaña, ses morceaux de viandes fondants et ses pommes de terres soufflées) mais aussi du côté de La Madeleine, une cantine version “chic”, ou encore à La Lupita, un mexicain très agréable, le long du canal, à l’instar de DF.

Idéal pour se balader le week-end, le quartier se révèle magique à la tombée de la nuit. Outre la réserve écologique, derrière la Costanera Sur, il accueille deux hauts lieux de la culture porteña imaginés par des mécènes : la Collection Fortabat et le Faena Arts Center. Inauguré mi-2012 dans l’enceinte de l’ancienne Brasserie Munich, le Musée de l’Humour (le MuHu) nous a tout simplement enchanté, comme des grands enfants que nous sommes. On vous conseille également de visiter la Frégate Président Sarmiento, ancien bateau-école de la marine qui a parcouru le globe pendant quatre décennies au début du XXe siècle. Le dimanche après-midi, adonnez-vous au plaisir de la bachata et la salsa en plein air avec le Malecón.

Fait amusant : les rues du quartier portent toutes des noms de femmes célèbres d’Amérique Latine. Vous pouvez aisément combiner la visite de Puerto Madero avec celle de San Telmo.

FICHE D’IDENTITÉ

Le quartier en trois mots : modernité, prospérité, gratte-ciel
Les points forts : le fleuve et son célèbre « Puente de la Mujer », la Frégate « Presidente Sarmiento » et la réserve écologique.
Nos restos favoris : La Cabaña (pour ses morceaux de viandes fondants et ses pommes de terres soufflées), DF (mexicain).
Nos bars/cafés préférés : Ol’Days (une perle rare parmi les cafés portègnes) et pour danser ce sera El Malecón.
Notre coup de coeur : son atmosphère prospère et ultra-moderne, qui nous fait nous sentir comme à Chicago alors que l’on se promène le long de la berge.

Foto: Evaly Contreras

•  •  •  •

mapa interactivo barrios buenos aires connect
@buenosairesconnect

 

CARTE INTERACTIVE : explore les quartiers de Buenos Aires

Toutes les choses à faire, voir et visiter à Buenos Aires se trouvent sur cette carte. Cliquez sur les quartiers pour faire apparaître leurs spécificités et leurs principaux lieux d’intérêt.

+INFO

Après un fabuleux septennat comme correspondant de L'Equipe et France Football, lors duquel j'ai écumé les meilleurs spots de la "Ciudad de la furia" chère à Soda Stereo, je vis désormais Barcelone. Où évolue un petit gars en short qui n'a pas volé son titre de meilleur ambassadeur de l'Argentine.