Colegiales se décline matin, midi et soir

Coincé entre Belgrano et Chacarita, Colegiales jouit d’une position géographique privilégiée et concentre quelques restaurants et boutiques qui n’ont rien à envier à ceux Palermo, pour peu que vous preniez le temps de les trouver. Incontournable : le Marché aux Puces où l’on peut dénicher bonnes affaires et de superbes meubles anciens. Contrairement à ce que sa tranquillité pourrait laisser imaginer, le quartier vibre du matin jusqu’au soir.

Le matin, commencez avec du bon pain

Quoi de mieux que de commencer la journée avec une viennoiserie et du bon pain ? Ça tombe bien, Colegiales ne manque pas de bonnes adresses en la matière. Sur Alvarez Thomas et Céspedes, arrêtez-vous au Blé, pour prendre un copieux petit-déjeuner ou simplement acheter votre pain.

Plus bas sur Alvarez Thomas, derrière une petite place, la Prometida vend du bon pain casero et offre la possibilité de se restaurer dans un cadre très agréable. En vous enfonçant dans les confins du quartier, vous tomberez sur L’Épi, à l’angle de Rosetti et Tronador. Le lieu, qui fait uniquement boulangerie, propose de délicieuses viennoiseries même si leur taille et leur prix laissent à désirer. Contrairement aux apparences, vous n’êtes pas au milieu de nulle part, puisque la station Tronador de la Ligne B est à deux cuadras.

Midi et après, l’avenue Elcano et ses alentours

L’heure du déjeuner approchant, dirigez-vous vers l’avenue Elcano. Au croisement de la rue Martinez vous êtes sûrs de trouver, sinon votre bonheur, du moins Dulce Buenos Aires. Dans un cadre charmant, d’excellent brunchs et pâtisseries vous seront proposés. Petit plus, la terrasse sur le toit qui vous permettra de déjeuner en profitant de la vue sur le quartier.

Les amateurs de sandwichs végétariens se rendront au Crisol, à quelques cuadras de là, sur Freire et Virrey Avilès. Avec son ambiance branchée, la relève de Palermo Hollywood est assurée ! Aux antipodes de Crisol, et pourtant juste de l’autre côté de la rue : Bambi. Le lieu a peu à voir avec le personnage Disney, et tout à voir avec le folklore porteño.

Si vous êtes pressé, redescendez l’avenue Elcano jusqu’à l’intersection avec Alvarez Thomas. La pizzeria La Mezzetta est idéale pour déjeuner sur le pouce : il n’y a pas d’endroit où s’asseoir, la meilleure fugazetta de Buenos Aires se déguste debout.

Et puisque vous êtes dans le coin, profitez-en pour aller musarder à la Papelera del Artesano. Faites-y le plein de beau papier, l’offre n’a rien à envier à celle de Papelera Palermo, pour des prix bien plus modiques. À l’heure du goûter, les gourmands iront se perdre du côté des Croquants, sur Zabala pour faire le plein de macarons. Un délice, tout simplement.

Le soir, Colegiales à pleine vapeur

Le soir, Colegiales ne perd rien de son animation. Pour dîner, on vous recommande fortement Astor et sa cuisine contemporaine raffinée relativement bon marché ou Pipi Cucú, un bistrot plein de charme. Entre autres bars, mentionnons l’antenne locale de The Oldest, sur Elcano et Martinez, dont le décor s’inspire directement d’un pub anglais. Sur la même place, Cervelar, bar où l’on sert exclusivement de la bière… de tous les pays du monde ! Idéal pour parfaire sa culture du houblon entre amis. Sinon, filez à Buena Birra Social Club, autre adresse des adeptes de la pinte ou encore à El Escandinavo et son atmosphère rock.

Quartiers proches, Belgrano et Chacarita se rejoignent à pied, pourquoi donc ne pas suivre notre parcours entre ces trois quartiers  ? On accède à Belgrano par l’avenue Elcano puis la rue Freire, qui vous mènera jusqu’à la Plaza Castelli. Sur Conde, l’une des rues qui entourent le parc, vous trouverez le Bistro Jolie. Redescendez sinon vers Chacarita afin de découvrir son marché organique et son fameux cimetière.

FICHE D’IDENTITÉ
Le quartier en trois mots : paisible, surprenant, familier
Les points forts : le Marché aux Puces
Nos restaurants favoris : la Mezzetta (pour ses pizzas qu’on mange debout), Astor (pour sa cuisine étonnante) et Pipi Cucú (pour son atmosphère familiale)
Nos bars /cafés préférésBuena Birra Social Club (pour sa carte de bières interminable), The Oldest (pour son after office) et El Escandinavo (pour son côté « rock »)
Nos coups de cœur : Les graffitis, ses rues captivantes et ses bonnes adresses méconnues pour se restaurer.

Photo : graffitimundo.com