Strange Brewing, alchimie et breuvages d’un raton laveur brasseur

strange brewing
Photo : Facebook de Strange Brewing

Strange Brewing est peut-être l’un des meilleurs bars à bière que nous avons visités jusqu’ici. Et c’est peu dire qu’il n’a rien de conventionnel : ni ses bières, ni sa déco, ni l’endroit, ni la bouffe. La preuve, son logo est un raton laveur en plein ébat avec un chien. Si vous ne connaissez pas, vous devez absolument vous y rendre. Et si vous y êtes déjà allés, eh bien retournez-y !

On s’est rendu à Strange Brewing un soir et on est tombés sur un tas de gens qui squattaient le trottoir, car l’endroit était plein à craquer. On s’est quand même faufilés pour découvrir à notre grande surprise que la façade dissimulait un énorme hangar. On a marché jusqu’à un comptoir composé de vieux livres et on s’est perdus dans la lecture des ardoises, bercés par une super musique pile au bon volume. La lumière chaude et un peu tamisée donne beaucoup de charme à l’endroit. Sur un côté, on a découvert d’énormes réservoirs en métal reliés par des tubes. C’est que Strange Brewing brasse et vend de la bière en même temps et au même endroit.

- Anuncio -

Grâce aux sympathiques personnes derrière le bar, on s’est rendu compte (comme le logo et le nom nous l’avaient laissé entendre) qu’on était dans un monde hybride sur lequel soufflait un vent de saine folie. Ici les bières portent des noms impayables (par exemple, « No llores, Uvita », « Jugo Galáctico », « Não Contém Fruta »), les houblons de toutes les latitudes se marient pour créer d’incroyables saveurs et les raisins de Malbec, pour citer un exemple, font passer leur parfum dans la boisson dédiée grâce à une alchimie secrète : une vraie promesse de bonheur. La NEIPA (New England IPA) – douce, citrique, soyeuse et rafraîchissante – est l’une des pépites locales et une preuve supplémentaire des dons surnaturels des brasseurs de Strange Brewing. Autre rareté : quand vous y retournerez, vous ne trouverez pas les mêmes bières, car toute la production est artisanale et évolue selon les circonstances et l’humeur de ses créateurs.

L’histoire derrière Strange Brewing est aussi bonne que ses bières. Tout a commencé avec un mélange : un Sud-Américain plus un Nordique. Le Norvégien Torstein Hoset et l’Argentin Ramiro Galperín se sont connus en Californie, alors qu’ils étudiaient la littérature. Ils ont commencé par faire de la bière pour des amis et des fêtes avant d’avoir l’idée de monter leur propre brasserie. Ils ont fait la route en voiture des Etats-Unis jusqu’en Argentine. Sept mois à lire, surfer, s’amuser et peaufiner le projet de leur vie. Ils ont récupéré un hangar en ruines qui semblait prometteur dans le quartier de Colegiales et ont été rejoints par trois autres amis, Tomás Urban, Håvard Lenes et, enfin, Evert Lara. Ils se sont retroussés les manches et ont monté le bar/brasserie que l’on connaît et qu’ils ont affublé d’un nom inspiré d’une chanson de Cream, « Strange Brew ».

Pour résumer, Strange Brewing est un univers à part, plein de bizarretés, de rêves brassés, de confort fraternel et d’éclats de rire. Il est unique au monde et sa localisation est également intéressante. Il se trouve dans le même pâté de maison que le Teatro Vorterix, qui accueille des concerts et même quelques-unes des fêtes les plus populaires du week-end, comme Plop y Puerca. Pas très loin, on trouve en outre La Confitería, un centre culturel et un point de rendez-vous hautement recommandable.

Strange Brewing
Delgado 658 – Colegiales
Tel : 1559666462
Mercredi, jeudi et dimanche, de 18h à 0h30 ; vendredi et samedi, de 18h à 1h30
Prix : $ $

* Traduction Nicolas Zeisler

Soy escritor y traductor. Me encanta leer, viajar, ir al cine y visitar museos. Saco fotos como hobby y tengo un espíritu curioso.