Jamming Resto Bar, radio reggae en direct

-fermé-

Depuis cette vielle maison de Villa Crespo, les good vibes de la radio de reggae la plus importante d’Argentine se propagent dans le reste du pays et du monde. Confortablement installé aux tables du bar, on peut assister aux programmes de la radio dont la cabine est séparée par un mur en verre.

- Anuncio -

Fumeurs de weed, fans de reggae, habitués du quartier et autres noctambules se donnent rendez-vous pour manger un morceau ou boire un verre tout en écoutant la radio en direct ou voir des vidéos sur écran géant à la terrasse, au rythme des DJs locaux. Au rez-de-chaussée, on trouve un comptoir avec quelques tables. La décoration est simple et rustique et les portraits de grandes personnalités du reggae argentin et international (signés de l’artiste Ana Laura Blanco) donnent la touche finale. Au premier étage, l’air est plus dense, vibrant, surtout après minuit.

Le bar propose plusieurs bières artisanales et le fameux cocktail Jamming. Les mercredis soirs, il y a un happy hour (2×1) de Campari avec un délicieux jus d’oranges pressées, tandis que les jeudis, c’est le Fernet-cola qui est à l’honneur. Le dimanche, terminez la semaine avec la promo sur le Gin Tonic.

De temps en temps, le bar organise des cycles de cuisine avec toutes les saveurs du continent américain, accompagnées des meilleurs cocktails, sans oublier de bons desserts. Pour dîner, nous vous recommandons les bruschettas végétariennes comme entrée, le risotto aux champignons comme plat principal et pour la fringale, le volcan au chocolat !

La maison propose aussi des disques de reggae aux prix imbattables et autres articles de collection. Les adeptes du culte jamaïcain ne manqueront pas la Jamming Reggae Party, tous les vendredis au Viejo Correo, à deux pas du Parque Centenario. S’il n’y a plus de place pour dîner, essayez la cuisine de Sarkis, Hasta la masa ou 1893 Pizza & Pasta.

Jamming Resto Bar

Loyola 788 – Villa Crespo

Tel: 4772-8741

De mercredi à dimanche à partir de 18h

Prix : $ $

 

Photo: Facebook de Jamming Resto Bar