SE LOGER À BUENOS AIRES

À la recherche d’une colocation ou d’un appartement à Buenos Aires ? Notre équipe vous aide à trouver rapidement un lieu qui correspond à vos critères (style, quartier, budget, …)

Boedo, la bohème hors des sentiers battus

Boedo est un quartier historique de Buenos Aires, qui occupe une place emblématique dans l’art et la culture argentine. 


 

Quelque part à quelques minutes en métro du centre-ville se trouve un petit rectangle injustement méconnu, bourré d’histoire et de personnalité : Boedo. Si vous souhaitez découvrir un authentique quartier portègne, très connecté au centre, mais hors des sentiers battus, vous serez ravis par ce concentré de culture populaire argentine.

C’est comment, Boedo ?

Situé entre Almagro, Caballito et San Telmo; Boedo est à mi-chemin entre l’agitation du centre-ville et la tranquillité d’un quartier résidentiel. Quelques avenues bruyantes se démarquent dans un dédale de petites rues qui somnolent, émaillées de quincailleries centenaires et de centres culturels aux façades colorées.

Boedo est, à l’image de Buenos Aires, un patchwork de styles et d’influences, où quelques devantures plus modernes ponctuent la succession d’imposantes façades sculptées, ornées de fresques, de mosaïques ou de carreaux de faïence décorée à l’ancienne.

En plus d’être un quartier plein d’histoire, Boedo est avant tout un quartier où l’on vit : on sent partout combien ses habitants l’aiment et se l’approprient. Ainsi sa place centrale, véritable centre névralgique du quartier, réserve toujours de jolies surprises : jeunes et moins jeunes y pique-niquent ou promènent leur chien parmi de petits terrains de sport improvisés, des table-damiers pour jouer aux échecs, des œuvres d’art en mémoire des victimes de féminicides et de la dictature argentine…

Dans cette effervescence bon enfant, la musique du carrousel se mêle parfois au son de la répétition des tambours de la murga ou à ceux des débats socio-politiques de l’assemblée populaire du quartier, qui se réunit certains samedis.

Habiter à Boedo, c’est l’adopter et se sentir adopté par le quartier dès son arrivée : les voisins se connaissent, s’entraident, les petits commerçants appellent les clients par leurs prénoms et demandent des nouvelles. Si vous travaillez ou étudiez en centre-ville (en particulier près de Retiro), Boedo est une option facile d’accès grâce au métro E, et plus tranquille que le centre-ville ou même San Telmo.

Si vous êtes intéressé(e) par la location ou l’achat d’un appartement à Boedo, contactez-nous par le biais de notre formulaire immobilier.

CONSULTEZ LES PROPRIÉTÉS À BOEDO

Que faire à Boedo ?

  1. L’avenue Boedo. La plupart des week-ends, cette avenue, vieille comme le quartier (auquel elle a donné son nom) devient piétonne entre les avenues Independencia et San Juan. Sur la chaussée, des musiciens se succèdent en passant du tango à la musique pop, des habitants du quartier vendent leur artisanat fait maison ou tirent le tarot aux passants… L’ambiance est familiale et festive.
  2. La place Mariano Boedo. Le seul espace vert à proprement parler de Boedo, elle vaut le détour ! Amenez vos pièces d’échecs, votre livre ou votre pique-nique, et regardez la vie du quartier fourmiller autour de vous.
  3. Café Margot. Fondé en 1904, ce café “historique et littéraire” (c’est son slogan) est un témoin central de l’histoire du quartier. Attablez-vous dans cet endroit centenaire, et observez les vieux panneaux publicitaires qui ornent ses murs de briques, tout en dégustant une de ses spécialités: le sandwich à la dinde en escabeche et le strudel aux pommes, accompagnés d’un verre de cidre pression.
  4. Le marché de San Juan. C’est le marché couvert du quartier. Il est tellement discret qu’il est facile d’en rater l’entrée ! Cherchez une façade vert-clair entre deux petits commerces de l’avenue San Juan, et découvrez une série de petits étalages tenus par des commerçants qui connaissent le quartier comme leur poche: viande (bien sûr), légumes, fromages, et même produits de la mer.
  5. Paragüería Victor. Si le climat de Buenos Aires, parfois capricieux en entre-saison, vous a pris de court, ou si vous êtes fans du « réparer au lieu de jeter », Boedo abrite aussi la boutique d’un des derniers carcassiers de Buenos Aires ! La Paragüería Victor, déclarée site d’intérêt culturel par la ville de Buenos Aires en 2022, vend et répare des parapluies depuis presque soixante-dix ans.
  6. Découvrir le tango dans son habitat d’origine. Les horaires tardifs des milongas de Buenos Aires vous ont découragé? De Querusa ouvre de 19h à minuit. Asseyez-vous à une petite table en bord de piste, commandez un verre de vin, et admirez les abrazos qui virevoltent au son de vieux tangos grésillants. À la Esquina Homero Manzi, vous pourrez admirer des spectacles de tango chorégraphiés.
  7. Il Volo. Si vous êtes tentés par une petite glace pour la route, n’hésitez pas à pousser la porte de Il Volo, puis à traverser les avenues Boedo et Independencia pour mieux admirer sa magnifique façade historique, avec sa fresque murale d’influence gréco-romaine datant du début du siècle.
  8. Plonger dans la scène du théâtre indépendant : Boedo est connu pour sa scène théâtrale. Parcourez la programmation des théâtres Timbre 4, El Refugio, La Maza, ou Boedo XXI, et laissez vous tenter par une soirée d’art alternatif.

Histoire et curiosités de Boedo

  • Boedo, avant Boedo: À la fin du XIXᵉ siècle, lorsque le quartier est incorporé au cadastre municipal, Boedo était encore une zone semi-rurale, avec des champs, quelques moulins, laiteries, et des rues en terre battue parcourues par des calèches. Mais au tout début du XXᵉ, le tramway arrive et accélère l’urbanisation du quartier.
  • Pourquoi Boedo ? Le quartier porte le nom de Mariano Boedo, un des législateurs du congrès de Tucuman qui a déclaré l’indépendance de l’Argentine.
  • Boedo vs Florida: Les années 1920 et 1930 sont un des âges d’or de la littérature argentine. Dans les beaux quartiers, Borges fonde le « groupe de Florida », et face à ce groupe qu’ils jugent trop conservateur, des artistes de gauche comme Roberto Arlt et Homero Manzi développent le « groupe de Boedo », dont les membres ont pour habitude de s’attabler dans les bars du quartier. Cette époque d’effervescence artistique inscrit Boedo dans l’histoire de la littérature et la culture populaire argentine.
  • La Terre du Milieu à Boedo : dans les ruelles de Boedo se cache une gemme nerd du nom de “Prancing Pony”, la célèbre auberge du Seigneur des Anneaux. Elle a été fondée il y a plus de dix ans par deux frères qui n’ont jamais cessé de parfaire le décor avec toute une foule de détails bricolés en bois sculpté qui donnent l’illusion d’être en pays hobbit. Que vous soyez ou non un adepte du genre, la variété de bières artisanales et de bons burgers maison ne vous laisseront pas indifférent.
  • Boedo, « Terre Sainte » de foot : Boedo est le berceau d’une des plus grandes équipes de football de l’Argentine, San Lorenzo, le club du pape François lui-même ! En 1979 la dictature force le club à vendre son stade de Boedo, mais en 2021, après d’intenses manifestations des fans, San Lorenzo obtient l’accord de la municipalité pour reconstruire son stade à son emplacement original. C’est écrit : San Lorenzo reviendra à Boedo !

Cafés, Bars et Restaurants de Boedo

Une liste non exhaustive des favoris de BAC à Boedo.

> Restaurants

> Bars

> Cafés

> Centres culturels


 

Après avoir exploré Boedo, continuez à découvrir Buenos Aires grâce à notre carte interactive.

•  •  •  •

mapa interactivo barrios buenos aires connect
@buenosairesconnect

Explorez les quartiers de Buenos Aires !

Grâce à notre carte interactive de Buenos Aires, vous pouvez cliquer sur chaque quartier et découvrir ce qui le caractérise, ainsi que ses principales attractions, ses restaurants, ses musées, ses places et bien plus encore.

Consultez la carte interactive >>>

 

 

Articles recommandés

12,711AbonnésJ'aime
11,865SuiveursSuivre
1,506SuiveursSuivre

NOS BONS PLANS DU WEEK-END

Concerts, expos, excursions... Reçois chaque semaine les meilleurs plans de Buenos Aires !