El Gato Viejo, la cantine de la bohème

Près de l’Avenida Libertador et Suipacha, juste à coté de la voie ferrée, du jeudi au samedi, l’artiste Carlos Alberto Regazzoni ouvre les portes de son atelier et le transforme en un charmant bodegón.

Au premier abord, y arriver ne semble pas être une mince affaire. L’endroit paraît un peu sombre, mais n’ayez nulle crainte, au fur et à mesure que l’on s’en approche, on commence à apercevoir les lumières de couleurs, les sculptures et autres interventions artistiques cachées dans le jardin. Faites sonner la cloche, quelqu’un viendra vous ouvrir.

- Anuncio -

Regazzoni est connu pour travailler avec de la ferraille et autres épaves du chemin de fer. C’est dans son atelier, une sorte de grand hangar où se trouvent la plupart de ses oeuvres (sculptures et tableaux), que vous allez atterrir.

Pour diner, il faut réserver à l’avance. Le menu change régulièrement mais les grands classiques de la maison sont le sanglier (lomo de jabalí) et la polenta à la sauce au lièvre (polenta con tuco de liebre). Il y a aussi du poisson et des pâtes faites maison. On peut également prendre juste une bière. Certains soirs, des groupes se produisent sur scène.

Une ambiance décontractée et amicale, l’endroit idéal pour les curieux et les aventuriers !

El Gato Viejo

Av. del Libertador 405, hangars 1 à 5 – Recoleta

Tel : 4315-3663

Ouvert jeudi, vendredi et samedi à partir de 21h30 (jusqu’au départ du dernier client…)

Prix : $ $ $

www.regazzoniarts.com

Crédit photo : Regazzoni