Carlos Thays, le Français à l’origine des paysages porteños

Buenos Aires et Paris. Paris et Buenos Aires. Buenos Aires est Paris ? Cette comparaison permanente est-elle le fruit du hasard ? D’où vient ce fameux je ne sais quoi parisien que l’on retrouve dans certains quartiers porteños ? Eh bien, figurez-vous que la ville telle qu’on la voit aujourd’hui est en grande partie le résultat de l’imagination et de la créativité d’un Français, le parisien Carlos Thays, grand artiste « vert » de Buenos Aires.

Que son nom vous soit familier ou non, vous serez surpris d’apprendre que cet homme a imaginé beaucoup des plus beaux endroits de Buenos Aires. Autant dire qu’il a mérité sa statue au Jardin Botanique.

Sa vie

Jules Charles Thays (qui se fera rapidement appeler « Carlos ») a été architecte, naturaliste, paysagiste, urbaniste et écrivain. Il est né à Paris en 1849 avant de déménager à Buenos Aires à quarante ans. Sa mission initiale : dessiner un parc à Cordoba. Sauf que, séduit par Buenos Aires, il y a posé ses valises pour toujours. Et en 1891, il a logiquement été nommé Directeur des Parcs et des Promenades de la Ville de Buenos Aires.

Ce génie, à la modestie légendaire, a donné une touche parisienne aux parcs et aux espaces verts de la capitale, tout en mettant systématiquement à contribution la flore et la faune autochtone. On retiendra aussi qu’il a développé la culture industrielle du maté, ce qui s’est immédiatement révélé un business juteux pour le pays

Son œuvre

Il suffit de marcher un peu en ville pour tomber sur l’une des soixante-neuf places ou promenades publiques qu’il a conçues ou pour profiter de l’ombre d’un des cent-cinquante mille arbres plantés à son initiative. Son œuvre déborde d’ailleurs les frontières de la capitale, Carlos Thays ayant sévi dans les provinces de Mendoza, Córdoba, Entre Ríos, Salta, San Juan et Tucumán, mais aussi chez les voisins du Brésil, Uruguay et Chili.

Nos spots préférés à Buenos Aires :

En son honneur, le Parc Carlos Thays, un espace vert d’environ quatre-mille cinq-cents mètres carrés, se déploie à Recoleta.