TOP : les incontournables de la Province de Córdoba

cordoba argentina

La Province de Cordoba compte dans ses rangs la deuxième ville la plus grande d’Argentine : Cordoba Capital. Surnommée « la Docte », elle entretient, à l’instar de Paris – Marseille en France, une rivalité permanente avec Buenos Aires. Pas rancunier, Buenos Aires Connnect vous emmène aujourd’hui à la découverte de cette magnifique Province…

Cordoba Capital

Ce sera votre porte d’entrée dans la Province que ce soit en bus, en avion, voir en voiture. Cette ville, fondée en 1573 par Jeronimo Luis de Cabrera, était autrefois située dans la vice-royauté du Pérou. Le Roi d’Espagne en fera par la suite une « Capitale Jésuite » en distribuant des terrains aux ordres religieux qui souhaitaient s’y installer.

- Anuncio -

La cité possède un centre ville riche en vestiges coloniaux et débordant d’activités, sa Manzana Jesuitica (quartier classé au Patrimoine de l’Unesco aussi appelé Manzana de las Luces), son quartier bohème Guemes (qui fait un sacré pied de nez à San Telmo), sa place San Martin, son Cabildo, sa Cathédrale, son Mercado Norte, le quartier hype de Nueva Coordoba, ses nombreux parcs et places (dont le Parque Sarmiento l’un des plus vieux du continent élaboré par le français Carlos Thays), et ses nombreux musées (le Museo Bellas Artes Evita, le Museo de Arte religioso Juan de Tejeda, le Museo provincial Marqués de Sobremonte ou encore le Museo historico de la Universidad).

Son côté ville étudiante fait aussi que les restaurants et les bars sont tous le temps animés. Pour sa part, le légendaire sens de hospitalité de ses habitants fera que votre séjour restera inoubliable.

Alta Gracia

A 36 kilomètres au sud-ouest de Cordoba Capital, cette petite bourgade était un lieu apprécié de la haute bourgeoisie de Cordoba et même de Buenos Aires dans les années 1920-1930. La ville, d’environ 50.000 habitants, est un centre touristique très connu grâce à son patrimoine architectural composé de nombreuses estancias jésuites.

Villa Carlos Paz

LA station balnéaire de la Province de Cordoba. Située sur les rives du Lac San Roque, à 30 kilomètres de Córdoba Capital, sa population s’élève à environ 60.000 habitants. En été, elle peut même tripler en raison des milliers de touristes argentins qui viennent profiter du climat doux, des berges du lac San Roque et de la proximité de la ville avec la Sierra de Córdoba. Son aerosilla (téléphérique) permet d’accéder aux premières collines de la Sierra tout en admirant la ville.

Parque Nacional Quebrada del Condorito

Au cœur de la Sierra de Cordoba, à environ deux heures de route de Cordoba Capital se trouve le Parque Nacional Quebrada del Condorito. Le parc se visite à pied au cours d’une randonnée de cinq/six heures aller – retour en arpentant un sentier délimité. Prévoyez les bouteilles d’eaux et de bonnes chaussures mais tout cela en vaut la peine. Le Panorama sur les vallées de Punilla et Calamuchita et sur les lacs San Roque et Los Molinos est a couper le souffle. Avec un peu de chance, comme le nom de ce parc l’indique, vous apercevrez peut-être aussi les majestueux condors…

Villa General Belgrano

Dans le département de Calamuchita, à 90 kilomètres de Cordoba Capital, ce village est une réplique authentique d’un village allemand avec une architecture typiquement bavaroise. Connue comme la plus grande colonie allemande en Argentine, l’allemand y est également parlé et enseigné ! Les spécialités culinaires de cette région européenne sont aussi présentes au rendez – vous mais c’est bel et bien en octobre que la ville accueille le plus de touristes de l’année. Cela est due à la fête nationale de la bière plus connue sous le nom d’Oktoberfest en allemand. Surprenant.

La Cumbre

Dans le département de Punilla cette fois, à 80 kilomètres de Cordoba Capital, l’on trouve la petite ville de La Cumbre. Surtout réputée pour son Christ Rédempteur que surplombe la cité, associer seulement La Cumbre à cela serait une grave erreur. Le Museo de la Casa de Manuel Mujica Lainez, l’Estancia el Rosario, le rio Pintos et le lac San Jeronimo sont eux aussi d’excellents lieux pour pouvoir être en harmonie avec la nature.

Proyecto Caraya

A moins de 11 kilomètres de La Cumbre justement, l’un de nos coups de cœur : Le Proyecto Caraya. Créé en 1997, c’est le premier et unique centre de réhabilitation de primates en Argentine. Le projet a vu le jour en raison de la diminution de l’environnement naturel des singes caraya qui est aussi considéré comme une espèce en danger car en voie de disparition et reste malheureusement le mammifère le plus commercialisé illégalement en Argentine.

Accompagné des volontaires, vous pourrez admirer et approcher des familles de singes caraya (singe hurleur), une espèce d’une couleur rousse pour les femelles et noir pour les mâles. Leur taille varie de 50 à 70 centimètres. Leur particularité ? Ils font partie des animaux les plus bruyants au monde figurant dans le livre des records. On peut entendre leur cri à 16 km de distance ! Sublime.

Capilla del Monte

On reste dans le département de Punilla dans la mystérieuse petite ville de Capilla del Monte. Pourquoi mystérieuse ? Car depuis 1980, la zone se caractérise pour impulser un tourisme assez particulier sur les OVNI… Elle possède même son centre d’information sur le sujet.

En plus de cette curiosité, c’est le moins que l’on puisse dire, Capilla del Monte est surtout connue pour être au pied du Cerro Uritorco, avec une vue imprenable sur la Sierre de Cordoba. Dernier point d’intêret, Los Terrones. Un parc Autochtone, culturel et récréatif, à environ 14 kilomètres du Cerro Uritorco. Il est caractérisé par la beauté singulière de ses curieuses formations rocheuses. C’est un lieu où l’on ressent l’énergie et le plein contact de la nature.

Le festival de Rock de Cosquin

Pas forcément d’un grand intérêt touristique, Cosquin se trouve elle aussi dans le département de Punila mais elle est surtout définie en Argentine comme la Capitale du Rock depuis 2001. C’est un effet depuis cette date que la ville accueille le plus grand festival de Rock du pays. 16 ans plus tard, c’est devenu un rendez-vous incontournable pour tous les passionnés de ce style musical très populaire en Argentine.

Boire du fernet / coca

Et oui… Si vous ne le saviez pas, les habitants de Cordoba considèrent le fernet/coca comme un patrimoine culturel de la ville de Cordoba ! Même si cela peut prêter à plaisanterie, ce sujet est pris très au sérieux puisque avec le temps, la boisson est devenue typique dans tous le pays, presque un mythe et le fernet / coca est désormais une boisson nationale. L’entreprise Fratelli Branca Distillerie a même reconnue dans un magazine que le mélange de cette boisson a bien été inventé dans la province argentine de Cordoba… Une fierté pour tous les codobeses qui ont baptisé ce mélange le « Fernandito »… Une autre excuse pour se quereller amicalement avec Buenos Aires…

***

Même si la gare routière de Cordoba Capital dessert tous les endroits cités, nous pouvons que vous recommander de louer une voiture sur place pour profiter à votre rythme du spectacle que vous offriront les lieux.

***

Comment s’y rendre : En bus depuis le terminal de Retiro : les compagnies Mercobus, Via Bariloche, El Turista, El Practico et Via Tac entre autres. Départ d’une vingtaine de bus par jour. Durée : environ 10h.

En avion depuis l’Aeroparque de Buenos Aires : compagnies Aerolineas Argentinas, LATAM et Los Andes. Départs d‘une quinzaine de vols quotidien.

En voiture depuis Buenos Aires : via la Ruta Nacional 9. Comptez environ 7h30 de route.

Terminal de Bus de Cordoba Capital
Bv. Juan Domingo Perón 12
Tel : (+54) 351 434-1692

Aéroport de Cordoba Capital
Aeropuerto International Ingeniero Aeronautico Ambrosio L.V. Taravella (COR)
Av. la voz del interior 8500
Tel : (+54) 351 475-0877

Office de tourisme de Cordoba Capital
Independencia 70
Tel : (+54) 351 434-1200
Du lundi au samedi, de 08h à 19h

Photo : Marina Balasini y Juan Montiel

Journaliste freelance. Après avoir quitté la France pour partir en Argentine vivre ma passion, le football, j'ai décidé de me diversifier, outre que le sport, en intégrant l'équipe de Buenos Aires Connect.