Salta, « La linda » du nord-ouest argentin

Salta

A un peu plus de 1.400 kilomètres au nord-ouest de Buenos Aires se trouve une Province dotée de paysages extraordinaires : Salta. Aux confins des frontières chiliennes, boliviennes et paraguayennes s’étendent phénomènes géologiques, déserts de terre rouge, vallées fertiles à la végétation luxuriante et chaînes de hautes montagnes arides et multicolores avec ses sommets enneigés constituant une tranche de la mythique Cordillère des Andes…

Histoire et culture

Le nord-ouest argentin, dont fait partie la Province de Salta, reste le dernier bastion amérindien en Argentine. Ici, dans les vallées Calchaquies, les descendants des civilisations andines précolombiennes parlent le Quechua et implorent la Pachamama (Terre mère).

La Capitale de Province de Salta (Salta Capital) est surnommé Salta la linda (Salta la belle), elle est l’une des plus belles villes coloniales d’Argentine. Fondée en 1582 par les espagnols, elle faisait office d’une halte importante des marchands en route vers la Bolivie et le Pérou. De plus, elle a su rester une ville traditionnelle et vivante à la fois que ce soit de jour comme nuit.

Options et conseils BAC

Afin de digérer un voyage assez long depuis la Capitale argentine, nous vous conseillons de poser vos valises à Salta. Ville d’un peu plus de 500.000 habitants, la cité est forte agréable et saura vous occuper quelques jours avec toutes les activités au sein de cette dernière mais aussi dans ses alentours.

Pour tous les déplacements dans la région, quelques éléments sont à prendre en compte : Les conditions météo pour se déplacer (beaucoup de chemins de ripios ou encore de terres où l’on croise chevaux, vigognes, lamas, guanacos etc.) et l’altitude souvent provocatrice de ce que l’on appel en Argentine le soroche (mal aiguë des montagnes).

Au niveau des deux boucles à effectuer dans la région, contrairement aux idées reçues et au classique « je vais à Salta voir la montagne aux sept couleurs », il faut savoir que la boucle au Nord de Salta se trouve dans la Province de Jujuy (seulement deux sites se situent dans la Province de Salta à la frontière de celle de Jujuy, Iruya et San Antonio de los Cobres). Elle propose énormément de visites (Laguna de Yala, Purmamarca, Tilcara, Humahuaca, Salinas Grandes, Iruya et San Antonio de los Cobres donc) et il faut compter un temps conséquent (3/4 jours minimum).

C’est pour cela que dans cet article, dédié spécialement à la Province de Salta, nous évoquerons plutôt la boucle sud, faisant partie intégrante de cette dernière. C’est un parcours partant de Salta Capital passant tout d’abord par le lac Cabra Corral puis par les villages de Cafayate, Molinos et Cachi avant de revenir sur Salta. Il est réalisable en deux jours même si trois jours ne sont pas de trop, c’est d’ailleurs la durée que nous conseillons.

Les excursions s’organisent assez facilement depuis Salta mais nous recommandons tout de même de louer une voiture sur place (les bus n’étant pas intéressants pour ce genre de trip) pour profiter à votre rythme des paysages envoûtants qui vous attendent…

Salta Capital

A votre arrivée à Salta, ne manquez pas de visiter cette magnifique ville. Voici les principaux points à ne pas manquer :

La Plaza 9 de Julio : La place principale mais aussi la plus belle située au cœur du centre historique. Idéale pour flâner et boire un maté au milieu des nombreux palmiers.

La cathédrale : Un bijou du XIXème siècle magnifiquement décoré. Immanquable.

Museo historico del Norte – Cabildo : Ce bâtiment du XVIIIème classé Monument historique national abrite un musée consacrée à l’évolution culturelle et historique de la Province de Salta.

Museo de Arqueologia de Alta Montana : Réputé pour ses trois momies d’enfants (un garçon de 7 ans et deux filles de 6 et 15 ans) conservées grâce à la cyro-préservation de -20 degrès, ce musée est une étape incontournable pour découvrir la culture amérindienne.

Le Parque San Martin : L’endroit préféré des saltenos pour passer du bon temps en famille au milieu de la verdure et du lac artificiel.

Cerro San Bernardo : Accessible en téléphérique ou en voiture, cette colline qui domine la ville du haut de 250 mètres d’altitude offre une vue imprenable sur Salta avec en prime une réserve naturelle de 100 hectares. Pour les plus sportifs, possibilité aussi d’y accéder à pied via… 1900 marches !

Monumento al General Martin Miguel Guemes : Icône de Salta qui s’est illustré lors des guerres d’indépendance, le General Guemes possède sa statue au pied du Cerro San Bernardo. Un lieu de rassemblement pour la jeunesse de Salta l’après-midi.

Iglesia y Convento San Francisco : Ses couleurs rouge et ocre ne peuvent pas vous laisser indifférent. Elle est aussi éclairée de nuit ce qui lui donne un charme fou. L’intérieur vaut lui aussi le détour.

Mercado San Miguel : Le marché municipal de Salta. Une véritable mine d’or pour trouver fruits et légumes ainsi que des épices et découvrir la gastronomie locale.

Autres musées : Passionnés de musées, en plus de ceux déjà cités, Salta offre une multitude d’options. Voici une liste des différents musées : Museo de Bellas Artes de Salta (Musée des beaux-arts), Museo de la Ciudad – Casa de Hernandez (Musée municipal sur l’histoire de Salta), Museo folclorico Pajarito Velarde (Musée d’art), Museo de antropologia Juan Martin Leguizamon (collection archéologique et ethnologique), Museo de arte etnico americano Pajcha (expositions dédiées aux traditions indiennes).

La gastronomia salteña

Comment ne pas évoquer la gastronomie locale. Elle intègre les grands classiques de l’Argentine comme ses délicieuses empanadas (réputées pour être les meilleures du pays) mais aussi ses spécialités andines typiques comme les tamales et les humitas, le fameux locro LE typique plat salteño par excellence. Du côté sucré, Salta n’est pas en reste avec le dulce de cayote ou encore le pastel de membrillo. Et si vous n’avez toujours pas eu l’opportunité de voyager à Salta, consolez vous au typique restaurant le Fortin Salteno.

Dans les alentours de Salta Capital

El tren a las nubes : Une excursion assez chère mais quasi incontournable au départ de la station de train de Salta pour un voyage… dans les nuages. Aller / Retour de 434 kilomètres pour 16 heures de voyages… Après avoir traversé 29 ponts, 13 viaducs et 21 tunnels au milieu des sublimes quebradas (chaînes de montagnes, dont la magnifique quebrada del Toro), on arrive au viaduc La Polvorilla à à 4220 mètres d’altitude ! Pas de panique, de l’oxygène est conservé dans le train en cas de soroche. L’on peut aussi effectuer ce parcours en voiture via la ruta 51 depuis Salta.

San Lorenzo : Petit village résidentiel sur la vallée de Lerma situé à 10 kilomètres de Salta, San Lorenzo est surtout connue pour sa quebrada au pied de la Cordillère des Andes et traversée par le bien nommé rio San Lorenzo.

La Caldera : A un peu plus de 20 kilomètres de Salta, au nord, l’on trouve un autre petit village plein de charme : La Caldera. Fondé au XIXème siècle il est encadré par des collines vertes et son point d’intérêt principal reste son Christ Rédempteur de 28 mètres de hauteur !

La boucle Salta – Cafayate – Molinos – Cachi – Salta

*Salta – Cafayate 190 km / 2h30 de route.
*Conseil BAC : Prévoir une journée et une nuit à Cafayate.
*Lieux d’intérêts : Cabra Corral, la Quebrada de la Alemania, la Quebrada de las Conchas,  et Cafayate.

Après avoir effectué 85 kilomètres, vous arriverez dans le village de Colonel Moldes et son très beau lac Cabra Corral. Le lieu propose énormément d’activités et une navigation sur ce dernier en direction de la Isla de los deseos est aussi réalisable. En reprenant votre route, vous tomberez désormais nez à nez avec la charmante Quebrada de la Alemania avant d’entrer dans l’ un des sites les plus spectaculaires d’Argentine : la Quebrada de las Conchas aussi appelée Quebrada de Cafayate. Laissez vous envoûter par ses dégradés de couleurs uniques, ses formes de roches surréalistes… De plus, tous les lieux d’intérêts sont bien indiqués par des pancartes sur la route vous menant à Cafayate : el Hongo (rocher en forme de champignon), l’impressionnante Garganta del Diablo (Gorge du diable), l’étonnante formation qui compose l’Anfiteatro (Amphithéâtre), la petite colline des Tres Cruces (trois croix en bois) pour un point de vue panoramique sur la vallée, El Sapo (le crapaud), El Fraile (le moine, qui entre nous a pris du plomb dans l’aile), El Obelisco (clin d’œil à Buenos Aires), Las Ventanas (une formation en forme d’accordéon avec une fenêtre) et pour finir Los Castillos (roches en forme de châteaux).

Enfin perché à 1660 mètres d’altitude dans le village de Cafayate apprécié pour son urbanisme colonial, ses fromages de chèvres et ses vins, nous vous conseillons le flambant neuf Museo de la Vid y el Vino qui se termine par une dégustation. Autre option, la Bodega Etchart, l’une des plus connues dans le secteur qui appartient au groupe Pernod-Ricard.

*Cafayate – Molinos 115 km / 2h30 de route.
*Conseil BAC : Prévoir une demie-journée.
*Lieux d’intérêts :  Quebrada de Las Flechas, Angastaco et Molinos.

Via la ruta 40, nous entrons désormais dans la mythique vallée Calchaquie le long du rio portant le même nom. Sur la route entre Cafayate et Molinos vous rencontrerez tout d’abord la fameuse Quebrada de Las Flechas composée de roches formant d’énormes pointes de flèches rouge. Seconde étape : Angastaco. Petit village possédant un cadre magnifique au milieu des montagnes arides, du désert et des cactus. Reprenez ensuite votre route vers Molinos. Au programme : Deux monuments classés historiques, l’Église San Pedro de Nolasco et la maison coloniale du dernier gouverneur de Salta Nicolas Severo de Isasmendi y Echelar. Cerise sur le gâteau, vous pourrez aussi visiter le vignoble le plus haut du monde à 2.600 mètres d’altitude et d’une taille de 75 hectares : La Bodega Estancia Colomé !

*Molinos – Cachi 50 km/ 2h15 de route
*Conseil BAC : Prévoir une demie-journée et une nuit à Cachi.
*Lieux d’intérêts : Seclantas et Cachi

Toujours sur la légendaire route 40, votre prochaine destination se nomme Seclantas. Plus calme et moins touristiques que les autres villages de la vallée, on s’y arrête pour observer la place principale et sa superbe église avant de reprendre sa route vers Cachi.

Cachi… Authentique, coloniale et tranquille, ce village situé à 2280 mètres d’altitude fait office de récompense après ces heures passées sur la piste caillouteuse. La place centrale est un véritable havre de paix avec ses palmiers, pins et autres eucalyptus. Depuis cette dernière l’on peut aussi admirer l’Église possédant un toit en bois de cactus (!) ou encore visiter le Musée Archéologique. Dans les environs, vous trouverez énormément de ruines des anciens villages calchaquis, néanmoins le Parque El Tero reste de loin le plus intéressant.

*Cachi – Salta 160 km / 5h30 de route
*Conseil BAC : Prévoir une journée.
*Lieux d’intérêts : Parque Nacional Los Cardones, Recta Tin-Tin, Valle Encantado, Cuesta del Obispo et la Quebrada de Escoipe.

Nous voilà désormais sur la ruta 33 en plein cœur du Parque Nacional Los Cardones. C’est en fait un immense désert de cactus traversé par la fameuse Recta del Tin-Tin, une route toute droite longue de 14 kilomètres dans un paysage somptueux. Vous arriverez ensuite sur le point le plus haut du parcours, le col de la Piedra del Molino à 3.350 mètres d’altitude avant de rencontrer le Valle Encantado et la Cuesta del Obispo, autres points de vue à couper le souffle. Votre dernière étape se nomme la Quebrada de Escoipe composée de montagnes rouge et verte.

Après ces quelques jours au cœur de la province de Salta, certains retourneront sur Buenos Aires, d’autres continueront leur route au nord vers la Province de Jujuy et la Bolivie alors que les plus vaillants iront s’aventurer dans la Province de Tucuman, plus méconnue et moins touristique mais toute aussi fascinante…

Comment s’y rendre : En bus depuis le terminal de Retiro : les compagnies Flecha Bus, Chevalier, Balut et Vosa entre autres. Durée : environ 20h.

En avion depuis l’Aeroparque de Buenos Aires : compagnies Aerolineas Argentinas, LATAM et Andes. Départs de treize vols quotidien.

En voiture depuis Buenos Aires : via la Ruta Nacional 34. Comptez environ 16h de route.

Terminal de bus de Salta :
Avenida Hipolito Irigoyen 339
Tel : (+54) 387 401-1143

Aéroport de Salta :
Aeropuerto Internacional Martín Miguel de Güemes (SLA)
Ruta Nacional 51, KM 5
Tel : (+54) 387 424-3115

Office de tourisme de Salta :
Buenos Aires 93
Tel : (+54) 387 431-0950
Du lundi au vendredi, de 08h à 21h. Week-ends et jours fériés, de 09h à 20h

Nos restaurants préférés à Salta :

El charrua (la meilleure parilla de la ville), El Farito (pour le cadre sous les arcades de la place 9 de Julio et ses délicieuses empanadas très bon marché), La fiamma (pour ses succulentes pizzas aux mètres)

Nos bars préférés à Salta :

Tous ceux sur la calle Balcarce. Bars, boîtes de nuit, karaoké, penas… La Balcarce comme l’appelle les saltenos, c’est LA rue principale où se rejoint la jeunesse de Salta tous les week-ends jusqu’aux aurores…

Nos hostels / hôtels préférés à Salta :

Backpacker’s Suite (auberge de jeunesse avec billard, terrasse et super buena onda), Ankara Suites (appart-hôtel aux services irréprochables)

Location de voitures :
Avis – Caseros 420
Hertz – Caseros 374

Photo : Richard Lehoux

PARTAGER
Journaliste freelance. Après avoir quitté la France pour partir en Argentine vivre ma passion, le football, j'ai décidé de me diversifier, outre que le sport, en intégrant l'équipe de Buenos Aires Connect.