6 villages de Buenos Aires pour une escapade à la campagne

Une sélection de villages de Buenos Aires. Tranquillité, campagne et cuisine typiquement argentine pour une escapade d’un week-end.


Il est bien connu que l’Argentine est un pays riche d’une énorme culture rurale. Et si vous êtes dans la capitale fédérale, il n’est pas nécessaire de parcourir trop de kilomètres pour découvrir les petits villages de la province de Buenos Aires qui conservent le meilleur de ces traditions.

Si vous souhaitez passer une journée à la campagne, nous vous proposons dans cet article 6 options à proximité de la ville pour une brève escapade. Un voyage dans le temps dans un environnement où la tranquillité et la bonne nourriture règnent.

Uribelarrea

Uribelarrea appartient au district de Cañuelas et se trouve à 80 kilomètres de la ville de Buenos Aires. Les vieilles maisons, les rues en terre et le caractère rural sont prédominants dans ce village, comme dans la plupart de l’intérieur de la province. Si vous aimez les objets anciens, vous êtes au bon endroit : à Uribelarrea, il y a des magasins d’antiquités où vous pourrez trouver de la vaisselle en porcelaine ou des objets en émail tout à fait tendance.

Les anciennes « pulperías », comme El Palenque ou El Rancho Asador Criollo, et les almacenes de ramos generales jouent un rôle de premier plan dans ce village de la province de Buenos Aires. L’expérience de manger des pâtes ou un barbecue dans les endroits où les gauchos argentins typiques avaient l’habitude de le faire est ce que cet endroit a de mieux à offrir.

Comment s’y rendre :

En voiture : en prenant l’autoroute Ezeiza – Cañuelas

En train : depuis la gare de Constitución, ligne Roca, branche Ezeiza-Cañuelas. Descendez à la station Cañuelas et marchez environ un kilomètre jusqu’à la ville. 

En bus : ligne 88 branche C, qui part de Once.

San Antonio de Areco

San Antonio de Areco abrite une vieille ville historique. Autour de la place principale, appelée Ruiz de Arellano, vous pouvez admirer l’église typique de la ville, l’hôtel de ville et de vieilles maisons restaurées. Parmi elles, on trouve de nombreux endroits où s’asseoir et manger des picadas, des empanadas et des parrilladas.

El Tokio, Boliche Bessonart, El Mitre ou La Vieja Sodería en font partie. Si vous vous asseyez en terrasse, vous pourrez voir passer un grand nombre de vieilles voitures en parfait état. C’est littéralement comme être dans un film d’époque.

Lacarra, un restaurant spécial en raison de son histoire, mérite une mention spéciale. La maison qui abrite aujourd’hui ce centre gastronomique date de 1740. Il s’agit d’un manoir colonial particulier car il fait partie de ce que l’on appelle le « Camino Real » (chemin royal). C’est le nom donné à l’époque de la vice-royauté à la route qui reliait le port de Buenos Aires à l’Alto Peru.

Cette ville est également célèbre pour ses alfajores. La petite entreprise La Olla de Cobre ne vend ses produits qu’à Areco, un must pour tous les amateurs de produits sucrés. Dans leur boutique vous pouvez également acheter des chocolats de très bonne qualité.

Si vous avez envie d’explorer l’histoire du lieu, vous pouvez visiter deux de ses musées : le Museo Histórico Güiraldes, consacré à l’écrivain de Don Segundo Sombra et à la culture gauchesque en général. Et le musée Las Lilas, un lieu privé qui expose des œuvres d’art et des objets typiques.

Areco est un village tranquille qui offre de nombreux hébergements. De vieilles maisons restaurées à des hôtels avec SPA. C’est pourquoi nous le recommandons comme une escapade de week-end.

Comment s’y rendre :

En voiture : en prenant la RN 8 

En bus : le Nueva Chevallier depuis la gare routière de Retiro. Vous pouvez acheter un billet et consulter les horaires disponibles sur le site web de la compagnie.

En train : le retour du train Mitre à San Antornio de Areco est prévu pour le début de l’année 2023.

Villa Lía

Bien que Villa Lía appartienne à San Antonio de Areco, il a son propre cachet. C’est un très petit site rural : seulement 1200 personnes y vivent. On y trouve le restaurant Las Argibay, qui se caractérise par le fait qu’il propose des plats faits maison avec des ingrédients produits localement.

Situé à 20 kilomètres d’Areco, c’est une belle option pour manger en plein air, au milieu d’un environnement champêtre, pittoresque et loin des bruits de la grande ville.

Tomás Jofré

Tomás Jofré est un site rural qui fait partie de la ville de Mercedes et se trouve à seulement une heure de la capitale fédérale. C’est un lieu qui, avec le temps, s’est consolidé comme un pôle gastronomique. Comme de nombreux villages de la province de Buenos Aires, Jofré est né au milieu du XIXe siècle, lorsque le réseau ferroviaire s’est développé en Argentine.

Vous y trouverez non seulement des restaurants, mais aussi un immense marché où chiner des objets tels que de l’artisanat ou des antiquités. Vous pouvez aussi boire une pinte de bière, goûter la charcuterie typique de Mercedes ou la galleta de campo, qui a son propre festival provincial en août.

Jofré est un village rural avec de vieux bâtiments, des calèches et des chemins de terre dont on peut faire le tour en une journée.

Comment s’y rendre

En voiture : en prenant l’autoroute Acceso Oeste

En train : depuis Once, ligne Sarmiento jusqu’à Moreno. Ensuite, à Moreno, prendre le train pour Mercedes.

Carlos Keen

Carlos Keen est un site rural fondé en 1879, lorsque le chemin de fer a été construit entre Luján et Pergamino. Il s’agit d’un village situé à 78 kilomètres de la ville de Buenos Aires.

En 2007, son centre historique a été déclaré Monument historique national en raison du nombre de vieilles maisons de style anglais qu’il abrite. Grâce à cette déclaration, il fait aujourd’hui partie d’une zone de préservation.

Dans ce petit village, qui fait 7 pâtés de maisons de long et 3 de large, vous pouvez passer une journée à la campagne et déjeuner dans un environnement rural. Il y a plus de 20 restaurants, dont la plupart ne sont ouverts que le week-end. Idéal pour une excursion d’une journée.

Les sites historiques de Carlos Keen comprennent la vieille grange, l’ancienne gare et l’église St. Charles Borromeo, inaugurée en 1906.

La ville de Luján, chef du parti, est à 18 km. Vous pourrez y visiter l’emblématique Basilique de Nuestra Señora de Luján et la plus ancienne boulangerie d’Argentine. Lucca est une entreprise gastronomique inaugurée en 1875 par Ángelo Lucca, un immigrant italien de la région de Lombardie. Aujourd’hui, la boulangerie est toujours debout et est célèbre pour ses plus de 30 variétés de « sándwich de miga » typiquement argentin.

Comment s’y rendre :

En voiture : en prenant la RN 7 

En transports publics : train de la ligne Sarmiento de Once à Luján. De là, prendre la ligne de bus 503 pour Carlos Keen.

Villa Ruiz

Villa Ruiz est un village de 500 habitants qui appartient au district de San Andrés de Giles. Situé à 92 kilomètres de la ville de Buenos Aires, c’est un lieu chargé d’histoire.

Chaque année, au mois de novembre, Villa Ruiz célèbre la Fiesta del Camino Real, un événement au cours duquel toute la ville et ses visiteurs dansent du folklore et mangent des plats typiques du pays. Le nom de la fête fait référence à l’histoire du lieu : comme à San Antonio de Areco, c’est la route qui reliait le port de Buenos Aires à l’Alto Perú.

Dans le cas de Villa Ruiz, il rappelle également la route qu’a empruntée le vice-roi Sobremonte (qui représentait le roi d’Espagne à l’époque coloniale) pour fuir avec un trésor qu’on voulait lui prendre lors des invasions anglaises.

Dans l’ensemble, Villa Ruiz est un village de Buenos Aires typique avec de vieilles maisons, une boulangerie datant du début du XXe siècle (Los Crosato, célèbre pour son four à bois) et plus de 30 restaurants proposant des parrilladas, des picadas, des pâtes et des plats faits maison.

Fait pittoresque : le film La Odisea de los Giles, du réalisateur Juan José Campanella, a été tourné à Villa Ruiz.

Comment s’y rendre

En voiture : de Buenos Aires à Villa Ruiz, il faut parcourir 88 kilomètres sur l’autoroute Acceso Oeste à Luján et la route 7 ; au kilomètre 72, prendre à droite sur 16,5 kilomètres sur la route de Carlos Keen.

En train et en bus : depuis Once, train jusqu’à Luján. Puis la ligne de bus 503 de Luján à Villa Ruiz.


Et après avoir découvert les villages de Buenos Aires, vous pourrez commencer à profiter de l’Argentine :

Ana Clara Bórmida
Periodista y escritora. También un poco fotógrafa.
12,683FansLike
10,680FollowersFollow
1,477FollowersFollow

NOS BONS PLANS DU WEEK-END

Concerts, expos, excursions... Reçois chaque semaine les meilleurs plans de Buenos Aires !