TOP 10 : Que faire à Bariloche ?

bariloche

Surnommée la « Suisse Argentine » en raison de sa forte immigration, de sa gastronomie et de son architecture européenne, la région de San Carlos de Bariloche (appelée communément Bariloche) fait effectivement plus penser à l’Autriche ou encore à la Suisse qu’à l’Amérique du Sud à proprement dit. Avec ses chalets en bois, ses sapins, ses montagnes et ses somptueux lacs (mais aussi ses délicieux chocolats, une spécialité de Bariloche qui n’est pas sans rappeler celle de notre voisin), cette ville de la Province du Rio Negro vit principalement du tourisme mais elle est aussi connue pour être la station de ski chic du continent. Mais réduire San Carlos de Bariloche et sa région à un petit bout d’Europe au cœur de la Patagonie serait assez réducteur au vu des paysages exceptionnels qu’elle peut offrir et de la nature extraordinaire et sauvage qu’elle possède. Par l’intermédiaire d’un Top 10, Buenos Aires Connect vous emmène aujourd’hui à la découverte de cette magnifique région…

San Carlos de Bariloche

Créée par les jésuites pour une mission en 1670, San Carlos de Bariloche est une ville d’un peu plus de 150.000 habitants au pied de la Cordillère des Andes qui s’étend le long du lac Nahuel Huapi dans le Parque Nacional du même nom. Elle sera votre porte d’entrée dans la région. Pas mal de spots intéressants au cœur de la cité dont le très mignon Centro Civico avec son architecture de pierre et de bois. Au sein de cette petite place, le Museo de la Patagonia vaut lui aussi le détour. Derrière la grande porte en pierre, la rue piétonne Mitre et ses charmantes boutiques, restaurants et chocolateries s’ouvre à vous avant une petite balade au bord du lac dans le parc qui abrite la charmante Cathédrale de la ville.

Circuito chico

Ce que l’on appel le circuito chico est en réalité une magnifique boucle qui se réalise en une demie-journée (en voiture) qui vous emmènera le long du lac Nahuel Huapi jusqu’à la péninsule Llao Llao en passant par le Cerro Campaniaro et le lago Moreno. C’est un incontournable tant les paysages qui défileront devant vos yeux vous feront penser à différentes cartes postales. Il commence au niveau du kilomètre 17 de l’Avenida Exequiel Bustillo où vous trouverez le télésiège du Cerro Campianaro. En haut, vous aurez le privilège d’admirer le plus beau point de vue de Bariloche donnant sur cette dernière et sur le lac Nahuel Huapi. Un spectacle que vous ne serez pas prêt d’oublier. En continuant votre route, au rond-point, il vous faudra prendre sur la gauche sur la Ruta 77. Il faut savoir que tous les lieux d’intérêts sont bien indiqués par des pancartes. Parmi les plus spectaculaires, nous évoqueront bien évidemment le Punto Panoramico (point panoramique) et son cadre idyllique, le magique lago Escondido (lac caché) que vous trouverez après une petite marche en forêt au milieu de nul part, la magnifique Bahia Lopez et pour finir le mythique hôtel Llao Llao. Une très bonne mise en bouche avant ce qui vous attend par la suite… Possibilité aussi d’effectuer les 27 kilomètres à pied ou en louant un vélo.

Colonia Suiza

Si vous effectuez le Circuito Chico un mercredi ou un dimanche, vous pourrez alors combiner Colonia Suiza avec ce dernier. En cas contraire, nous conseillons vivement de se rendre dans cette charmante colonie helvète ces deux jours-ci en raison de la feria (marché) artisanales qui s’y déroule. Au milieu des petites cabanes en bois, vous pourrez aussi profiter du patio de comida pour déguster les spécialités « locales » comme la choucroute, le chori-pan avec son chorizo cuisiné à la bière ou encore les fameux waffles. Les friands de bière ne seront pas déçus non plus avec de nombreuses bières artisanales au choix et même une possible visite de la fabrique « La Berlina ».

Cerro Otto

Ne nous le cachons pas, la vue est moins spectaculaire que celle du Cerro Campaniaro mais tout de même le Cerro Otto a aussi des atouts à faire valoir. Aussi accessible en télésiège, c’est le l’autre sommet très connu de Bariloche. En haut, en plus du beau point de vue, en restaurant panoramique vous attend, certes un peu touristique.

Faire du ski à Cerro Catedral

LA station de ski en d’Argentine et même d’Amérique du Sud, là où la bourgeoisie vient se retrouver l’hiver pour dévaler les pistes. Le domaine skiable comprend plus de 120 kilomètres de pistes skiables, 34 remontées mécaniques et 14 restaurants. De plus, l’on peut aussi profiter d’autres activités comme le ski de fond, les raquettes, le traîneau, la luge ou encore la moto-neige. Idéal pour les nostalgiques des stations alpines.

Manger du chocolat

Et oui… Vous connaissez désormais notre faible pour le chocolat. Ça tombe bien, ce n’est pas ce qu’il manque à Bariloche ! L’immigration suisse a permis à la région de devenir la référence dans ce domaine. Dans le centre-ville, sur la rue Mitre, deux institutions ont retenus toute notre attention : Rapanui, que vous connaissez désormais sur Buenos Aires et Mamuschka. Ne vous lassez pas de déguster le chocolat praliné en rama (branche) que l’on trouve très peu en Europe. On en mangerait jusqu’à l’indigestion… Profitez en aussi  pour faire un détour par le très amusant musée du chocolat  (Havanna Museo del Chocolate).

Cerro Tronador et las cascadas los Alerces

L’entrée du Parque Nacional se trouve à Villa Mascardi (environ à 35 kilomètres de Bariloche). La route pour monter au Cerro Tronador est ouverte (si la météo le permets) de 10h à 14h dans le sens dans la montée (de 16h à 19h dans le sens de la descente). Il faut ensuite grimper sur une route assez sinueuse au milieu de lacs et de forêts (vous croiserez aussi la magnifique Isla Corazon, cette île en forme de cœur) pour arriver au pied du Cerro Tronador. A ce moment précis, vous vous trouverez nez à nez avec le légendaire Ventisquero Negro, en VF, le glacier noir. Oui, vous avez bien entendu, le glacier noir ! Le spectacle est grandiose et l’on apprend finalement que cette couleur est due au fait que le Cerro Tronador est en réalité… un volcan. Envoûtant. A votre retour, n’hésitez pas à bifurquer sur votre droite, sur une autre route, toujours à l’intérieur du parc, qui quant à elle est ouverte de 14h à 17h, pour vous dirigez vers las cascadas los Alerces. Ok, ce ne sont pas les chutes d’Iguazu mais tout de même… Que dire du spectacle et de cette couleur émeraude ainsi que la translucidité de l’eau… On y resterait des heures entières. Saisissant.

Isla Victoria

Une excursion assez chère au départ de Puerto Panuelo (petit port de la péninsule de Llao Llao) en direction de la Isla Victoria (Île Vicotria) sur le lac Nahuel Huapi. On y arrive après 45 minutes de navigation au cœur de ce dernier pour se restaurer. La suite est beaucoup plus spectaculaire quand le bateau prend la direction de Puerto Quetrihue pour découvrir la magnifique forêt des arrayanes, une espèce d’arbre très rare que l’on trouve seulement au Japon… Et à Bariloche donc.

Ruta de los 7 lagos

L’étape immanquable quand l’on se rend à Bariloche. La route des sept lacs, en réalité partie intégrante de la légendaire Ruta 40, est une boucle d’environ 400 kilomètres entre Bariloche, Villa La Angostura et San Martin de los Andes. Elle offre des points de vue sublimes sur ces fameux lacs que l’on compte au nombre de 10 pour « seulement » 7 de visibles (dans l’ordre, Lago Espejo, Correntoso, Villarino, Falkner, Hermoso, Machonico et Lacar). Si votre emploi du temps le permets, n’hésitez pas à faire escale à Villa La Angostura, un village qui a du cachet avec son petit port plein de charme. Pour la petite anecdote, c’était le lieu préféré de la famille Peron pour y passait ses vacances. De son côté, San Martin de los Andes n’est pas en reste entre le Parque Nacional Lanin et le lac Lacar. Petite curiosité, ce hangar en bois utilisé par Che Guevara et son compagnon de route Alberto Granado en janvier 1952 lors de leur périple en moto à travers l’Amérique du Sud. Aujourd’hui le lieu sert de musée à l’effigie du Che.

Parque Nacional Lanin

L’un des plus grands parcs du pays à deux pas de San Martin de los Andes. Vous aurez la possibilité d’effectuer de nombreuses randonnées mais aussi d’autres activités comme le rafting, vous baigner dans les eaux thermales ou encore faire du canoë. Mais surtout, clou du spectacle, si votre condition physique et la météo le permettent, d’escalader (ascension durant deux jours) jusqu’au sommet du volcan Lanin.

Comment s’y rendre : En bus depuis le terminal de Retiro : les compagnies Crucero del Sur, Via Bariloche et El Valle entre autres. Durée : environ 21h.

En avion depuis l’Aeroparque de Buenos Aires : compagnies Aerolineas Argentinas et LATAM. Départs d‘une dizaine de vols quotidien.

En voiture depuis Buenos Aires : via la Ruta Nacional 5. Comptez environ 17h de route.

Même si il est assez facile d’organiser des excursions depuis San Carlos de Bariloche vers tous les endroits cités, nous pouvons que vous recommander de louer une voiture sur place pour profiter à votre rythme du spectacle que vous offriront les lieux.

Office de tourisme de San Carlos de Bariloche
Centro Civico
Tel : (+54) 294 442-9850
Tous les jours, de 08h à 21h

Nos restaurants préférés :

Alto el Fuego (l’une des meilleures parillas de la ville), Rincon Patagonico (pour son agneau, autre spécialité culinaire de la région) et La Marmite (pour sa délicieuse fondue au fromage)

Nos bars préférés :

Cerveceria Kunstmann (pour ses bières artisanales en plein air) et Wilkenny (pub irlandais buena onda)

Nos hostels / hôtels préférés :

Bonita Lake House – Hostel & Bungalows (pour son rapport qualité – prix et sa vue imprenable sur le lac Nahuel Huapi) et Hôtel Llao Llao (une expérience inoubliable pour ceux qui ont un porte-feuille qui le permette)

 

Photo : Wikipedia Commons

SHARE
Journaliste freelance. Après avoir quitté la France pour partir en Argentine vivre ma passion, le football, j'ai décidé de me diversifier, outre que le sport, en intégrant l'équipe de Buenos Aires Connect.