Uribelarrea, village rural aux saveurs artisanales

uribelarrea

Uribelarrea est aujourd’hui l’une des principales destinations pour les porteños qui souhaitent partir en week-end sans aller trop loin. À seulement 82 km du centre de la ville de Buenos Aires, c’est un petit village rural qui se trouve sur ce qu’on appelle la route du lait : au milieu des rues en terre, de vieilles maisons proposent des asados, de la charcuterie, du fromage (de vache, de chèvre et de mouton), des chutneys ou des bières artisanales.

Presque toutes les constructions datent de la fin du XIXe siècle, lorsque Miguel Nemesio de Uribelarrea divisa en parcelles sa propriété pour créer cette colonie agricole. L’Eglise Notre Dame de Luján au style néo-gothique fut conçue par l’architecte Pedro Benoit (le même qui a conçu la ville de La Plata) et inaugurée le 14 juillet 1890.

- Anuncio -

À l’intérieur, outre les vitraux originaux, on découvre les armoiries nationales, chose assez rare en Argentine. On y tourna même une séquence du film d’Alan Parker, « Evita », au moment des obsèques de son père. L’église se trouve sur la Place Centenario, autre création de l’architecte Benoit. De style français, elle possède une caractéristique insolite : c’est l’une des rares places octogonales du pays, avec quatre diagonales qui convergent en son centre.

2 km plus loin se trouve la place de l’Ecole Agrotechnique Salesienne Don Bosco. Inaugurée en 1894, c’est la première école agricole d’Argentine. Des visites guidées sont organisées les week-ends, vous permettant de parcourir la ferme laitière, la basse-cour, le verger et la fabrique de fromage et de confitures. Vous trouverez un magasin de provisions pour se ravitailler en fromages, pots de dulce de leche, œufs,  miel, confitures, petits légumes marinés au vinaigre, aubergines à l’escabèche, olives, herbe à maté et même du vin, le tout produit par les élèves de l’école.

Peu avant d’arriver à l’école, dans la rue Crotto, se trouve La Uribeña, un local de production de bière artisanale spécialisée dans les plateaux de fromages et de jambons faits maison, idéal pour prendre l’apéro. Depuis 2009, le 12 octobre se déroule la fête de la bière artisanale et de la picada, organisée conjointement par l’association de promotion du village, la Mairie de Cañuelas et les producteurs locaux.

Pour ceux qui préfèrent la viande grillée, en face de la place principale se trouve El Palenque, un magasin construit vers 1890 qui a su fonctionner en tant que grenier à sel pour les salaisons de la zone. Actuellement on y trouve toutes sortes de viandes, des côtes de veau aux abats de porc. Le menu propose également de la charcuterie, des pâtes et des desserts à base de confiture maison.

Prochainement, le vignoble le plus proche de Buenos Aires ouvrira ses portes au grand public. La première récolte a eu lieu en 2014 sous l’oeil avisé d’un œnologue renommé, originaire de la province de Mendoza. Les vignobles comptent 1200 hectares de tannat, cépage originaire du Sud-ouest de la France et très développé en Uruguay.

Comment y arriver :

En voiture : depuis le centre de Buenos Aires, prenez l’autoroute 25 de Mayo, puis l’autoroute Richieri, et l’autoroute Ezeiza-Cañuelas. En arrivant à la fin de l’autoroute, continuez sur la Route Nationale 205, en direction de Lobos. L’accès au village est situé juste à mi- chemin entre les villes de Cañuelas et Lobos. Durée du voyage : 55 minutes.

En bus: depuis la Gare Routière Plaza Once la ligne 88 de bus offre des services tous les jours en direction de Cañuelas. Quelques bus continuent leur chemin jusqu’à Uribelarrea et Lobos (il faut se renseigner). Durée du voyage : 2 heures.

En train : depuis la Gare de Constitución il y a un service électrique de trains jusqu’à Cañuelas avec un changement à Ezeiza. Fréquence : toutes les 45 minutes environ. Durée du voyage : 2 heures.

Photo : Marcelo Pascual