Florentín, saveurs tout en couleurs du Moyen Orient

Florentín recoleta
Photo : Facebook de Florentín

Qu’est-ce qui se cache derrière cette innocente fenêtre du quartier de Recoleta ? Un petit poste qui sert de la cuisine judéo-arabe et l’un des meilleurs falafels de Buenos Aires.

Florentín propose une réinterprétation de la cuisine de grand-mère avec une touche de modernité et de style millennial. Les proprios sont Argentins mais ils ont passé plusieurs années en Israël. C’est l’un de ces endroits où l’on passe une fois par semaine, pour manger quelque chose de bon sur le pouce avant de poursuivre son chemin. La fraîcheur des plats et la rapidité du service sont imbattables.

- Anuncio -

De l’extérieur, on aperçoit une façade de métal derrière une grille blanche. On dirait un kiosque d’où émane littéralement une symphonie d’arômes, de saveurs, de fines herbes et de couleurs. Il n’y a pas de tables, mais c’est un plan parfait pour acheter à emporter et manger son butin assis sur un banc ou sur la pelouse au soleil. L’offre est unique, claire et délicieuse. L’endroit est sans prétention mais il y a beaucoup d’amour et de respect pour la qualité.

Le nom du lieu est un hommage à un quartier de Tel Aviv. Et c’est vrai que les falafels qui y sont servis te font voyager par-delà les continents et les océans. Mais les boulettes de pois chiches ne sont pas les seules stars de la maison. Le kebab à l’agneau et les koftas à la viande sont particulièrement savoureux. L’assaisonnement est au poil (ni trop piquant ni fade) et on peut choisir l’option sandwich ou l’assiette. Le tout est toujours accompagné d’une petite salade fraîche de tomates et de concombres, avec aussi du chou, des pickles d’oignons, des fines herbes, du tahini, du yaourt grec avec de l’ail grillé et une sauce aux piments jaunes. Une seule bouchée suffit pour se rendre compte combien ce spectacle de saveurs se marie bien dans la bouche. L’ensemble est généreux, juteux et doux au palais, et le pain plie mais ne rompt pas. Que demander de plus ?

En entrée, les gourmands apprécieront les chips ou le houmous (avec graines de girasol, de sésame et de lin, accompagnées de morceaux de pain farci). Et pour finir en beauté, sachez que la tarte à la pistache est délicieusement sucrée. Elle dégouline de saveur et sa consistance est extraordinaire. Une petite soif ? La boisson au concombre et le thé à la menthe, deux breuvages frais et faits maison, sont parfaits. À ventre plein, cœur content.

À quelques mètres du Cimetière de la Recoleta, vous trouverez d’autres spots validés par la rédaction comme Camping et la terrasse de Buller.

Florentín
Junin 1795 – Recoleta
Du lundi au dimanche, de 12h à 23h30
Prix : $ $

Comunicadora de profesión y cocinera de corazón. Con lápiz y papel siempre a mano para que nada se escape. Inquieta; hoy soy runner, mañana no sé.