Zona Norte, une banlieue où il fait bon vivre

Après les quartiers de Núñez et de Saavedra, après avoir traversé la General Paz, nous voilà à Zona Norte, la banlieue nord de Buenos Aires. Un endroit apprécié pour sa tranquillité, ses maisons résidentielles et ses grands espaces verts le long du Río de la Plata.

Vicente López

Tout commence à Vicente López avec le Paseo de la Costa qui offre des conditions idéales pour courir, pédaler ou patiner. Vous y croiserez le Parc des Enfants, un paradis pour les enfants et leurs parents, particulièrement fréquenté le week-end. L’endroit est vaste et on aime s’y reposer dans l’herbe en admirant la vue sur le Río de la Plata et ses voiliers, tout en tournant le dos à la ville. Les amoureux de la nature apprécieront la Réserve de Vicente López et se régaleront de fruits de mer au Port d’Olivos. Sur l’avenue Libertador, à Olivos, un imposant mur en brique rouge délimite la résidence présidentielle. De l’autre côté de l’avenue Maípu, se trouve Florida et Villa Martelli, le quartier où a grandi le champion du monde 98 franco-argentin, David Trezeguet et qui accueille depuis 2011 Tecnópolis, une gigantesque foire de science, technologie, d’industrie et d’art. En soirée, les plus gloutons auront l’embarras du choix sur la terrasse du Mercado Central qui propose une cuisine argentine accompagnée de saveurs originales.

San Isidro

On s’éloigne des grattes-ciel en direction de San Isidro, le cœur de la Zona Norte, réputé pour ses édifices historiques, ses quartiers privés et son hippodrome. Si vous avez soif de culture, différentes maisons coloniales (autrefois les quintas de fin de semaine de certaines grandes familles) ouvrent leurs portes au public. Citons le Musée Pueyrredón qui doit son nom à ses anciens propriétaires, la quinta de Los Ombués, qui appartenait à la famille Beccar Valera, ou encore la Villa Ocampo, qui fut le rendez-vous incontournable des intellectuels et écrivains.

Certes, la Zona Norte rime avec tranquillité mais cela ne l’empêche pas de se réveiller le week-end. La jolie place Mitre, où se dresse l’imposante cathédrale néogothique, s’anime avec son marché artisanal. Les rues vallonnées sont prises d’assaut par les skaters et tout le monde se rassemble au bord du Río de la Plata, où les clubs nautiques ne manquent pas. Les jeunes se retrouvent tout particulièrement à Peru Beach qui propose un grand nombre d’activités comme le windsurf, le kite-surf ou encore le kayak. C’est également un endroit très agréable pour bouquiner ou siroter une bière en terrasse dans une atmosphère de « plage californienne ».

La zone a son propre aéroport international, l’aéroport de San Fernando, sur la route de Tigre. Cette dernière est un véritable havre de paix, l’occasion de naviguer sur le delta du Río de la Plata et de contempler sa végétation exotique. Les amoureux de la nature ne manqueront pas de faire un tour au Parc Naturel Municipal Ribera Norte. Si vous avez le temps et qu’il fait beau, empruntez le chemin de la côte via le Tren de la Costa.

En cas de fringale, nous vous recommandons El Ñandú, le spécialiste de la parrilla. Sans oublier le restaurant à puertas cerradas Le Coq Doré, et sa cuisine typique de nos campagnes françaises. Allez ensuite boire un coup au très secret Tiempos Modernos.

Le week-end, n’hésitez pas à faire un tour à la feria bio Sabe la Tierra ou à la feria de San Isidro Si vous souhaitez sortir jusqu’au bout de la nuit vous devrez rejoindre la capitale qui, elle, ne dort jamais…

Mais encore…

Capitale nationale de l’industrie nautique, San Fernando accueille également des restaurants qui valent le détour comme Donde Uriel et Le Coq Doré. Un peu plus au nord, vous trouverez la charmante Tigre et ses fleuves qui s’entrelacent à l’infini. Idéal pour déconnecter pendant un week-end ou pour se livrer à une activité physique en plein air.

A cinquante kilomètres de la capitale, dans le coin d’Escobar, ne manquez pas l’incroyable petit village artificiel de Maschwitz ainsi que le Bioparque Temaikén et sa faune extraordinaire. A l’ouest, Pilar est considérée comme la capitale du polo argentin. On y trouve également une réserve écologique et le plus grand parc industriel d’Amérique du sud, dédié en grande partie à l’automobile.

San Miguel, Malvinas Argentina y José Carlos complètent cette immense Zona Norte, aussi multiple que surprenante.

FICHE D’IDENTITÉ

Le quartier en trois mots : côtier, parcs, escapade
Les points forts : le trajet à bord du Tren de la Costa, la feria de San Isidro et les parcs naturels de Ribera Norte et de Vicente López
Nos trois restaurants favoris : Mercado Central (pour sa cuisine argentine originale), El Ñandú (pour sa parrilla et ses tables en plein air) et le resto “puerta cerrada” Le Coq Doré (pour ses spécialités françaises)
Nos coups de coeur :  Le fleuve et les promenades dans la nature.

Photo www.vicentelopez.gov.ar