Home QUARTIER

Constitución, le quartier controversé qui fait le lien avec le Sud

Hall de la gare de Constitución
Hall de la gare de Constitución. Photo : enelsubte.com

Situé entre San Telmo, Barracas, San Cristóbal, Monserrat et Parque Patricios, le quartier de Constitución est une plaque tournante où convergent trains, métros et cultures.

Étant l’un des plus anciens quartiers de Buenos Aires, son histoire est directement reliée à celle des échanges commerciaux avec le sud de Buenos Aires, ce qui en fait un quartier très intéressant pour observer tant le mélange culturel et que les contrastes sociaux.

Une visite visuelle du quartier

S’aventurer dans ce quartier n’est pas fait pour tout le monde, et si vous voulez le découvrir, je vous conseille de faire très attention et d’y aller toujours en journée. Mais au-delà de l’insécurité qui le caractérise, Constitución possède un charme pittoresque : de beaux immeubles anciens en ruines (où vivaient autrefois des familles aisées) se mêlent aux sons des rythmes latinos et des vendeurs ambulants. Les passages pavés, les échoppes de rue et les squats voient défiler des milliers de passants qui vont et viennent comme des fourmis dans un quartier qui ne dort jamais. C’est un lieu plein de surprises, fruit d’une histoire de développement hétérogène.

Un peu d’histoire

Le quartier de Constitución date du début du XIXe siècle, ce qui, dans notre jeune ville, signifie qu’il est très ancien. À l’endroit où se trouve aujourd’hui la place Constitución se trouvait un marché aux fruits où le commerce convergeait avec les charrettes venant de la zone Sud.

Son emplacement était stratégique en raison de sa bonne accessibilité et parce qu’il permettait de décentraliser le commerce de la ville. En raison du grand trafic de charrettes traversant le Riachuelo, il a été décidé d’y créer le terminal de la nouvelle voie ferrée du Sud (aujourd’hui ligne Roca).

Le chemin de fer, avec son imposante gare, a donné lieu une nouvelle configuration urbaine. Très vite, le mélange qui caractérise encore l’esthétique du quartier s’opère : les maisons closes et les habitations collectives coexistent avec des locaux commerciaux et des maisons aristocratiques. Si vous voulez visiter, je vous recommande l’Avenida Caseros (de l’autoroute vers San Telmo), où vous pouvez voir un échantillon vivant des hôtels particuliers de la classe supérieure de l’époque, et c’est une zone plus sûre pour se promener.

La Gare de Constitución

Le principal pivot du quartier est sans aucun doute son énorme gare (l’une des plus grandes du monde), construite par une société britannique en 1864. Elle dispose d’un gigantesque hall central pour l’accueil des passagers, de boutiques en tous genres, de guichets et d’une connexion directe avec la ligne C du métro, le tout avec un design architectural étonnant. De ses 16 quais, des trains très économiques partent quotidiennement vers La Plata, Mar del Plata, Tandil et Bahía Blanca, entre autres destinations.

Elle a été récemment rénovée et certains de ses matériaux d’origine ont été récupérés. Jusqu’à récemment (elles reviendront !) des visites guidées permettaient de connaître les différentes salles de la gare, par exemple, sa luxueuse salle à manger où les voyageurs de première classe étaient accueillis avec des banquets et des orchestres en direct.

Au rythme de la bachata : le quartier dominicain

Dans un quartier qui se caractérise par un mélange de cultures latines, il convient de noter la grande augmentation du nombre de natifs de la République dominicaine, en forte croissance ces dernières années. Actuellement, plus de 5000 Dominicains vivent principalement dans la zone située entre les rues Juan de Garay, Entre Ríos, Independencia et Lima. Le quartier dominicain se caractérise par une abondance de coiffeurs et de bars proposant une cuisine traditionnelle, dans une atmosphère animée et bruyante, au son des rythmes latins.

FICHA BAC

Le quartier en 3 mots : intimidant, animé, multiculturel.
Points forts : la gare de Constitución et l’avenue Caseros 
Restaurants préférés : Les Anciens Combattants, La Casona de Guss
Bars et cafés préférés : El Tacuarí Tango, Lobi.
Nos coups de cœur : La diversité culturelle et l’ambiance

Diseñadora oriunda de Buenos Aires. Fotógrafa y dibujante aficionada. Me encanta recorrer la ciudad con ojos de viajera, retratando y registrando cada cosa que voy descubriendo a mi camino para compartir con el mundo.
Quitter la version mobile