Barracas, l’âme de Buenos Aires à l’épreuve du temps

Barracas, vous connaissez ? Ce n’est ni un instrument de musique exotique, ni une barre chocolatée, mais bel et bien un quartier historique malheureusement peu connu de Buenos Aires.

Au fil des années, cette zone mal famée s’est transformée en un quartier traditionnel mêlant résidences de caractères héritées de l’âge d’or de Buenos Aires et vieilles bicoques abandonnées de part et d’autre de l’autopista 9 de Julio (Sur), entre la gare de Constitucion et le Riachuelo, qui marque la limite sud de la capitale porteña. Si vous allez vous balader dans le quartier, ne manquez pas d’aller faire un tour du côté de la rue Lanin. Le soir, allez écouter du tango ou exercez vos pas de 2×4 à Los Laureles.

- Anuncio -

Ancienne zone industrielle, Barracas fut un lieu de forte immigration. Avec le temps, ce quartier de classe moyenne a été délaissé puis divisé par la construction de l’autopista dans les années 1980, détruisant parcs et immeubles et séparant aujourd’hui deux réalités : d’un côté, la classe moyenne et, de l’autre, la classe pauvre, vivant dans des conditions plus que précaire. Le quartier n’est pourtant pas très loin du Microcentro. Voisin de San Telmo, Constitución et de La Boca, le quartier doit son nom aux vieilles “barracas” (baraques) qui ont fleuri le long du Ríachuelo, à la fin du XVIIIème siècle. A l’époque, on y stockait les cuirs, les viandes salées et autres produits destinés au marché européen. Certains historiens estiment que c’est dans ces baraques que s’installèrent les premiers esclaves du Rio de la Plata.

La Plaza Colombia, sur laquelle les habitants du coin aiment flâner, occupe une place centrale dans la partie est du quartier, à l’instar de l’église de Santas Felicitas, toute proche, sur la rue Isabel La Católica, entre Pinzón et Brandsen. Depuis quelques années, le quartier revit à travers divers centres culturels, comme celui animé par Roman : El Perro et l’immense Centre Métropolitain de Design. Le site RedBocaBarracas propose une immersion dans le quartier à travers une offre culturelle éclectique et des circuits de découverte. Et Circuito Cultural Barracas est un projet artistique et social communautaire tout aussi attrayant.

Proche de La Boca, n’hésitez pas à coupler la visite des deux quartiers, selon ce parcours que nous vous suggérons.

FICHE D’IDENTITE

Le quartier en trois mots : industriel, street-art, immigration
Les points forts : la rue Lanín (parce que c’est une expo permanente d’art urbain) et le Centre Métropolitain du Design
Nos restaurants favoris : Flor de Barracas (parce que c’est un « bar notable » avec une architecture des années 1900), Iriarte verde (parce qu’il combine déjeuners organiques avec espace culturel)
Nos bars/cafés préférésLos Laureles (pour sa milonga magique et historique)
Nos coup de cœur : son architecture colorée et barbouillée de graffitis

•  •  •  •

mapa interactivo barrios buenos aires connect
@buenosairesconnect

 

CARTE INTERACTIVE : explore les quartiers de Buenos Aires

Toutes les choses à faire, voir et visiter à Buenos Aires se trouvent sur cette carte. Cliquez sur les quartiers pour faire apparaître leurs spécificités et leurs principaux lieux d’intérêt.

+INFO

Après un fabuleux septennat comme correspondant de L'Equipe et France Football, lors duquel j'ai écumé les meilleurs spots de la "Ciudad de la furia" chère à Soda Stereo, je vis désormais Barcelone. Où évolue un petit gars en short qui n'a pas volé son titre de meilleur ambassadeur de l'Argentine.