Opio, un pub avec de la cuisine asiatique 100 % street

Il faut croire que le succès des phénomènes Nola et El Tejano est en train de faire des émules. Le petit dernier, Opio, est un joli endroit dédié à la cuisine asiatique, pas celle des livres mais celle qui plaît au plus grand nombre. L’Opio du peuple, en somme ! Des saveurs que le chef Diego Rizzi a découvert et dégusté au cours de ses voyages en Asie.

Varié, le menu vous invite à grignoter plusieurs petits plats. En entrée, les rouleaux de printemps au poulet et les crab cakes à la crevette, agrémentés des bonnes sauces maison. Mention spéciale au poulet au curry jaune relevé comme de juste et au sandwich Bahn Mi aux boulettes de porc et dont l’assaisonnement vous envoie tout droit au Vietnam. Conseil du cuisinier : « la prochaine fois, prenez la salade #1, qui a le même assaisonnement ». En dessert, nous avons dévoré la généreuse mousse à la cacahuète et au dulce. Et dans le verre ? De la bière artisanale, bien sûr, mais la maison propose également du vin et des cocktails.

- Anuncio -

L’endroit est sombre, simple et plus grand que les autres pubs du quartier. On y trouve un autel à Bouddha et plein de petites lampes. Derrière la vitrine, on a une vue imprenable sur la rue. La cuisine est sous vos yeux, entourée par le comptoir où l’on peut taper la discute avec les cuisiniers tout en dégustant leurs plats. Les prix ? Un peu salés pour les snacks, mais relativement justes pour les sandwichs et les currys.

Palermo Viejo est bien devenu l’épicentre des « gastropubs », ces pubs dont l’offre gastronomique dépasse de loin celle d’un bar normal. L’ambiance est chaleureuse et informelle, mais les plats pourraient être à la carte d’un restaurant de renom. Merci Opio pour cette idée plus qu’originale. Merci Diego de nous dévoiler une facette originale de la cuisine asiatique.

Opio
Honduras 4415 – Palermo
Tel : 4864-1046
Du mercredi au samedi, de 20h à 2h
Prix : $ $

Photos : Evaly Contreras