Open de Palermo, le meilleur polo du monde

C’est tout simplement le plus prestigieux tournoi de polo du monde. Réunissant chaque année les huit meilleures formations argentines sur les rives du Río de la Plata, l’Open de Palermo a acquis le surnom de « Coupe du monde » du polo.

Importé au XIXe siècle par les Anglais et immédiatement adopté par l’aristocratie locale, ce sport a forgé sa légende dans le quartier chic de Palermo. Depuis 1893, les meilleurs joueurs de la planète, en grande majorité argentins – à l’instar d’Adolfo Cambiaso, star mondiale de la discipline – s’affrontent quatre semaines durant, sous les yeux d’un public huppé.

Du 10 novembre au 15 décembre, l’élite mondiale du polo va donc batailler ferme entre les ombres longilignes dessinées par les gratte-ciels, au cœur de la « Cathédrale du Polo », un stade de 18.000 places qui s’élève entre l’hippodrome et la Mezquita, la plus grande mosquée d’Amérique du Sud.

Dans un esprit semblable à celui de Roland Garros, Sud-Américains, Européens, Japonais et Américains viennent se pavaner au milieu des stands de banques, d’automobiles et de montres de luxe, en pantalons de lin, polos et chemises de marque, au bras de jeunes femmes à la plastique trop parfaite pour être vraie, panamas vissés sur la tête et lunettes de soleil sur le nez.

Un spectacle équestre et mondain sans aucune comparaison, mais qui reste accessible. Un conseil en cas de soleil : n’oubliez pas un couvre-chef si vous ne voulez pas finir écarlate comme une écrevisse.

Le polo en deux mots

Deux équipes de quatre joueurs s’affrontent pour marquer le plus de buts possibles. La balle doit passer entre deux poteaux verticaux espacés de 7,50 m.

Le terrain en gazon ne doit pas mesurer plus de 275 mètres de long sur 180 mètres de large.

Le jeu se déroule en huit périodes appelées « chukkers », de sept minutes chacune.

Selon leur habilité et leur expérience, les joueurs se voient attribuer un handicap, déterminé par l’association de polo de leur pays. Ce handicap va de zéro à dix.

Dès que la balle est en mouvement, aucun cavalier n’a le droit de franchir la ligne tracée par la balle, afin d’éviter tout choc.

125º Abierto Argentino de Polo
Av. Libertador y Dorrego – Palermo
Du 10 novembre au 15 décembre 2018

Photo : Chloé Wallut

Après un fabuleux septennat comme correspondant de L'Equipe et France Football, lors duquel j'ai écumé les meilleurs spots de la "Ciudad de la furia" chère à Soda Stereo, je vis désormais Barcelone. Où évolue un petit gars en short qui n'a pas volé son titre de meilleur ambassadeur de l'Argentine.