[PASSÉ] Norberto Onofrio, crimes de papier au Sivori

EXPOSITION TERMINÉE

Le Musée Sivori se distingue autant par sa situation géographique, le cœur du parc de Palermo, que par la qualité de sa programmation. L’exposition des gravures et dessins de Norberto Onofrio ne fait pas exception.

« Protectores y otras yerbas » présente des œuvres datant de la fin des années 1970 à 2007. Deux thèmes principaux : la représentation de la violence des années de plomb, et les scènes de la vie quotidienne… de la pègre.

Le recours systématique au noir et blanc rappelle la bande dessinée de Tardi, mélangée à la sauce Animal Farm de Georges Orwell. Ainsi la répression a la tête d’un porc cruel et l’animalisation des personnages sert de métaphore pour illustrer la violence politique des années 70. Sont également présentés des pochoirs virtuoses qui tiennent par la grâce d’une languette de papier et des xylogravures minutieuses qui s’apparentent à un travail d’orfèvre.

Les gangsters de la série Protectores sont des archétypes du genre : mines patibulaires, costumes impeccables et vengeances implacables vous posent le décor : des scènes que l’on croirait directement sorties du Parrain ou d’un tango sanglant. On pense au Georges Grosz de la Weimar décadente et au Tango de Hugo Pratt, la seule aventure de Corto Maltese en terre porteña.

Pour clore la visite, rien de tel qu’un verre au café, avec vue sur le jardin de sculptures du musée. Les amateurs de dessins iront au Malba voir un autre maître du noir et blanc, l’artiste péruvien Fernando Bryce.

« Norberto Onofrio, Protectores y otras yerbas » au Museo Sivori

Paseo de la Infanta Isabel – Palermo

Jusqu’au 5 août

De mercredi à lundi, de 12h à 20h

Entrée AR$5. Gratuit les mercredi et jeudi

12,683FansLike
10,680FollowersFollow
1,477FollowersFollow

NOS BONS PLANS DU WEEK-END

Concerts, expos, excursions... Reçois chaque semaine les meilleurs plans de Buenos Aires !