La Carbonera, l’âme du Venezuela dans une empanada

Foto: Facebook de La Carbonera

Certains soirs, ils passent de la salsa, d’autres du merengue, mais si la programmation musicale peut être amenée à changer, il y a un goût qui ne change jamais : celui du Venezuela. Entre les empanadas frites et le classique papelón au citron, ce restaurant situé à Palermo Viejo est un véritable voyage au Venezuela.

L’incomparable odeur de pâte de maïs frit éveille nos sens, pendant que le flambant drapeau jaune, bleu et rouge pend du haut d’une étagère comme pour protéger une douzaine de bouteilles de rhum Santa Teresa. Une énorme ardoise tricolore détaille tout le menu. La star de la maison ? Les empanadas et leur large éventail de variétés et de saveurs.

- Anuncio -

Les empanadas vénézuéliennes différent des argentines : pas seulement parce que la farine utilisée et la pâte sont différentes, mais aussi pour la variété des ingrédients et condiments, et parce qu’elles sont toujours cuisinées frites. Ramón García est Vénézuélien. Avec son équipe, il prépare la farine de maïs pour les empanadas de façon artisanale : ils achètent du maïs blanc écrasé et préparent ensuite la pâte.

L’empanada « Pabellón » avec viande farcie épicée, haricots noirs, fromage blanc de la campagne et tajadas (banane mûre frite) est la favorite du public. Mention spéciale également à la « cazón » faite à partir de la viande d’un petit requin éponyme plus des oignons, poivrons et de l’ail. Et pour ceux qui préfèrent les classiques : il y a des empanadas au poulet, fromage seul ou banane avec fromage. Les sauces qui viennent en accompagnement sont délicieuses. Citons la mayonnaise à l’ail, la « Guasacaca » (mayonnaise, avocat, poivron vert, coriandre et persil) et pour les têtes brûlées, la sauce piquante avec piment de Jalapa, cumin, sucre de canne et oignons. Niveau boissons, il y a du papelón au citron (eau, citron et sucre de canne), du Cuba libre avec du rhum importé du Venezuela et de la bière artisanale à la pression.

Quand la Carbonera a ouvert ses portes en 2015, l’idée était de proposer de la viande porteña accompagnée de garnitures vénézuéliennes. De fait, le menu proposait du vacío et du bife de chorizo avec des arepas, empanadas et tequeños. Il n’a pas fallu longtemps aux proprios pour se rendre compte que les stars de la maison étaient les saveurs vénézuéliennes. Depuis, ils mettent le paquet sur les empanadas !

Si vous êtes en mode caraïbes, les arepas colombiennes vous attendent à La Arepería de Buenos Aires. La bonne bière, quant à elle, se trouve à Dársena, un bar fait de six conteneurs et de matériaux recyclés.

La Carbonera
El Salvador 4401- Palermo
Tel : 4832-9801
Du lundi au vendredi, de 18h à 0h ; samedi et dimanche, de 12h à 0h
Prix : $$

 

Periodista y productora de radio. Soy inquieta, curiosa y amante del buen comer. Estoy siempre en busca de historias para contar.