Transférer ou faire venir de l’argent en Argentine – Tarifs et conseils

transferir dinero argentina

C’est l’éternelle question qui revient sur tous les forums et les groupes d’entraide entre expatriés : quelle banque utiliser ? Peut-on ouvrir un compte bancaire local en arrivant ?

Entre le cours variable du peso argentin (AR$) et les difficultés à retirer du liquide aux guichets bancaires (sans compter les frais !), quelle est la meilleure solution pour gérer ses finances au jour le jour ? Nous avions déjà abordé le sujet dans notre article sur L’Argent en Argentine. Mais cette fois, on s’intéresse plus précisément à : comment transférer de l’argent ?

D’abord, quelques conseils :

  • Le premier est bien sûr d’arriver avec du liquide, on le sait. La limite légale avant de devoir faire une déclaration à la douane en arrivant est de 10 000 USD ou son équivalent en Euros ou Pesos au taux du jour. Si vous pouvez vous le permettre, ça laisse le temps de voir venir !
  • Comme déjà indiqué dans cet article, les bureaux de change restent la meilleure option, que ce soit pour changer des euros, des dollars ou des livres sterling. On n’oublie pas son passeport et on regarde sur la devanture si le taux correspond bien au taux du jour visible sur le net.
  • Autre option, le change « sauvage » : inscrivez-vous avant de partir sur des groupes Facebook (le plus connu étant Les français a Buenos Aires – Argentina) ou sur des forums d’expats comme BAExpats (en anglais), et trouvez quelqu’un qui rentre en France et à besoin d’échanger ses pesos contre des euros. Gagnant-gagnant puisque sans commission !
  • Si vous êtes à cours de cash, le paiement avec votre carte française est toujours possible. Selon les accords passés avec votre banque – avec ou sans commission + le taux de change pratiqué : les frais seront moindre, entre 2 et 5% du prix débité. Et une pièce d’identité est systématiquement demandée.

Les retraits bancaires

Les commissions sont énormes. Et elles ne viennent pas que de votre banque, même si celle-ci à une affiliation avec une banque locale, mais de l’Etat (environ 10%) ! De plus les sommes à retirer sont limitées et les distributeurs souvent vides !

Un retrait regroupant les frais de la banque locale et ceux de la vôtre peuvent facilement s’élever à une dizaine d’euros même pour un petit retrait. Donc à éviter le plus possible.

Astuce : pourquoi ne pas profiter d’un voyage à Colonia ? Eh oui, les retraits sont (un peu) plus faciles en Uruguay. Profitez-en donc pour retirer directement des dollars aux distributeurs automatiques, vous les changerez ensuite en pesos une fois de retour sur le sol argentin.

Comparer les fournisseurs avant de transférer de l’argent

Vous êtes maintenant à cours de tout le liquide qui vous aviez en arrivant, où vous avez une dépense imprévue à faire ? Avant de tenter le retrait bancaire, il va falloir essayer de rapatrier des sous. Pour cela, les plateformes de transfert d’argent en ligne, comme Azimo, MoneyGram, Western Union sont vos alliées.

En plus des coûts à considérer, d’autres facteurs entrent en compte dans le choix de la plateforme à utiliser :

– Le taux de change : presque tous les fournisseurs biaisent le taux de change pour que ça leur soit rentable. Comparez le taux indiqué avec celui utilisé par les banques pour leurs propres transactions (marché intermédiaire), et trouvez la plus petite marge.

– Les frais de transfert : s’agit-il de frais fixe ou pourcentage de la somme transférée ? Si vous transférez une somme importante, y’a-t-il une remise sur les frais, ou même un transfert sans frais ?

– Paiement et livraison : certaines compagnies acceptent les paiements en ligne par carte, téléphone ou même via une application. D’autres ont des bureaux physiques pour paiement et livraison en cash. Demandez aussi comment le destinataire, si ce n’est pas vous, va récupérer les fonds : sur un compte bancaire, en cash dans un bureau de retrait, portefeuille en ligne, etc.

– Vitesse de transfert : le premier transfert tarde toujours un peu (entre 5 et 8 jours ouvrables), le temps nécessaire pour activer votre profil et vos informations bancaires sur la plateforme. C’est pourquoi, il est important d’anticiper et de ne pas attendre de n’avoir plus un peso en poche pour utiliser ce type de service. Dès le second virement, la transaction sera fera plus rapidement et après seulement 2 ou 3 jours ouvrables, vous pourrez retirer votre argent au guichet.

– Limite de transfert : votre meilleure option dépendra peut-être de la somme à transférer. Pour les grosses sommes, soupeser les taux de change et le fait que les fournisseurs encouragent les gros transferts en échange de frais réduits. Pour les petites sommes, il faut aussi additionner les frais à payer en plus du taux de change.

– Transferts flexibles : pour programmer des transferts à l’avance ou protéger ses transferts des fluctuations du marché en cas d’envois réguliers. Regarder les fournisseurs orientés « business » comme WorldRemit ou TransferWise, réputés rapides et sécurisés.

– Service client : souvent par Internet, chat, mail ou téléphone. Soyez sûrs d’avoir une aide disponible si besoin.


Chez Buenos Aires Connect, nous avons récemment passé un accord avec AZIMO pour faire bénéficier nos lecteurs de la gratuité des frais sur les 2 premiers transferts. Cliquez sur ce lien pour en bénéficier :

affiliation AZIMO


Ouvrir un compte bancaire sur place ?

Pour protéger l’économie du pays et éviter les spéculations, il est très difficile pour un étranger d’ouvrir un compte local.

C’est toutefois possible si vous êtes résident permanent, donc avec le permis de séjour et de travail correspondant. C’est votre employeur qui doit faire la demande auprès de Migraciones et fournir la documentation correspondante. Le processus peut prendre plusieurs mois.

Souvent votre employeur pourra vous fournir une liste de banques avec lesquelles il travaille pour que vous puissiez ouvrir votre compte et percevoir votre salaire même si le processus n’est pas complètement terminé.

Voilà, avec tout ça, vous avez toutes les cartes en main pour profiter au mieux de votre séjour !

Française expatriée, toujours à la recherche du fromage parfait. Passionnée de voyages et amoureuse des grands espaces. Aime les chats et les donuts.