TOP : Nouveaux projets nés pendant la quarantaine (1ère partie)

proyectos gastronomicos pandemia
Photo: Instagram La Alfajorería

La gastronomie est l’un des secteurs les plus affectés par la pandémie. Beaucoup de bars et restaurants ouvrent pour faire de la livraison ou du take away ; d’autres restent fermés jusqu’à ce que ça passe (comme plusieurs pizzérias emblématiques du centre porteño) et malheureusement certains ont fermé définitivement. Cela dit, au milieu de tant d’incertitude, de nouveaux projets ont aussi vu le jour. Et ils gagnent à être connus (pour l’instant depuis chez vous) et soutenus.

Café et pâtisseries

Obrador Plaza a ouvert un local en pleine pandémie et a conquis le quartier de Villa Urquiza avec ses pains à la fermentation naturelles, notamment ses pains de campagne. Ils proposent aussi des croissants végans. Lille Bageri est un autre nouveau projet qui n’a pas de local. Ils ont des buns au vermouth, des brioches et une variété de pains au levain. Le samedi, ils offrent une boîte composée de six pastries différentes pour goûter un peu de tout.

- Anuncio -

Sucreries à toute heure

Anabela et Rodrigo (fiancés) ont créé La Alfajorería en pleine quarantaine. C’est un club d’alfajores artisanaux, idéal pour les fanatiques de cette friandise si argentine. Le projet fonctionne par abonnement et tous les mois les clients reçoivent une boîte d’alfajores de six ou douze unités (au choix). Les alfajores viennent de différentes PME et projets partout dans le pays et sont sélectionnés avec soin par le couple.

Daiana et Fernando (un autre couple) ont fondé @Rollingpin (clin d’œil au rouleau à pâtisserie). Ils ont tous les deux de l’expérience dans le secteur gastronomique et avant la pandémie ils avaient décidé de s’installer en Espagne. Avec l’impossibilité de voyager et sans travail, ils ont décidé de vendre des pâtisseries artisanales : brownies, alfajores, croissants et aussi du pain au levain.

Une envie irrépressible de dulce de membrille maison ? @lasucrerie  répond présent pour porter haut les couleurs de ce délicieux dessert argentin : fromage et pâte de coings. En plus du dulce de membrillo naturel, vous pouvez tester le dulce de boniatos o de anco batata (patates douces). Il y a des formules très intéressantes avec du vin.

Pizza et pasta

Cela faisait des mois que Lucio préparait l’ouverture de @pastasfreezadas à Núñez. Ses pâtes artisanales changent tous les mois. Exemple : en ce moment il propose des fusille al ferro, lasagnes trois saveurs et raviolones aux épinards, ricotta et fromage sarde.

Du côté de la pizza, il y a aussi des nouveautés. Mention spéciale à El Gordo Chanta, et ses pâtes à pizzas longue fermentation. Juan, l’un des fondateurs la définit comme : « un mélange entre le style napolitain et NY ». Elles sont toutes faites avec des produits de saison et il y a des saveurs variées comme la Spianata : miel piquant et basilic, et même une pizza avec du kale. De leur côté, les frères Pablo et Emiliano ont lancé Callici. Au menu : pizza napolitaine avec pâte au levain. Les pizzas comptent 48h de levage et il y a des variétés comme la « Diavola » avec fromage fior di latte, sopressata et huile d’olive.

Asiatiques avec une touche locale

On connaissait déjà les saveurs de Na Num du fait de ses pop-ups, mais en plein confinement, son resto a ouvert ses portes dans le quartier de Chacarita. Tu peux profiter du célèbre kimchi grillé avec purée de chou-fleur et pan gratata mais aussi de la tortilla de pommes de terre, des navets et shiitakes braisés ; sans oublier l’aioli de wasabi, le teriyaki et la salade d’herbes. Autre ouverture attendue : El imperfecto de Tatu Rizzi, cuisinier et proprio du Opio Gastro Pub. Le bois et le feu sont les deux grands protagonistes en cuisine.

Ça peut vous aussi vous intéresser :

Periodista y productora de radio. Soy inquieta, curiosa y amante del buen comer. Estoy siempre en busca de historias para contar.