La vie nocturne argentine, du soir au matin

Buenos Aires de noche
Photo by Elena Kalistratova from Flickr

Si quelque chose nous réunit, quel que soit notre pays d’origine, c’est profiter de la vie nocturne. Il y a toujours une bonne raison pour sortir grignoter ou boire un coup, faire la fête ou même sortir se promener avec nos amis, en couple ou en famille. Buenos Aires, comme toute grande ville, abrite une impressionnante variété d’endroits pour passer une nuit inoubliable : des brasseries artisanales dans tous les quartiers aux boîtes de nuit au bord du fleuve…. Il y en a pour tous les goûts ! La vie nocturne est sans doute l’une des plus longues et amusantes qui existe.

Les dîners argentins

Il y a quelque chose qui surprend les touristes et les derniers arrivés : nous n’avons pas forcément la même définition de la nuit, et pour les Argentins, celle-ci est en général trop courte. La preuve avec l’heure du dîner ; alors que dans d’autres pays, on dîne entre 18h et 20h, en Argentine le dîner a plutôt lieu entre 21h et 22h, voire plus tard le week-end. C’est pourquoi beaucoup de restos sont ouverts jusqu’à minuit voire jusqu’au petit matin.

Les boîtes de nuit

Même si aujourd’hui, beaucoup de gens préfèrent fréquenter les brasseries artisanales, restos de burgers et restaurants à l’air libre, les boliches (c’est ainsi qu’on appelle les boîtes de nuit) occupaient il n’y a pas si longtemps une place centrale dans la vie nocturne argentine. Sortir danser impliquait tout un rituel qui, comme d’habitude, ne se terminait que le lendemain à l’aube.

Cette coutume très présente dans la tradition locale commençait en général avec « la previa« , c’est-à-dire une petite fête chez quelqu’un. Après quelques verres, le plus populaire étant depuis toujours le fernet-coca (a.k.a. Fernandito), on arrivait en boîte entre 1h et 2h du matin. Et la fête durait jusqu’à l’aube. Ensuite, on prolongeait souvent les festivités jusqu’à 8h-9h, lors d’un « after ».

Certaines boîtes se sont transformées en bars mais aujourd’hui les fêtes de cette ampleur ne sont pas autorisées. Il faudra donc attendre que la situation s’améliore pour refaire la fête de cette manière.

Le retour du drive-in

Malgré tout, les circonstances actuelles ont remis au goût du jour un classique qui date de quelques décennies : le drive-in ou le ciné-parc. C’est aujourd’hui plus que jamais le moment d’aller voir des films ou des spectacles bien confortablement installés dans une voiture tout en dévorant du pop-corn.

L’un des drive-in les plus populaires du moment ? L’Autocine Atlas la Rural, situé dans le quartier de Palermo. Vous pouvez consulter la programmation et obtenir plus d’infos en cliquant ici.