FoLa, un rêve pour les amoureux de la photographie

FoLa ou la Photothèque Latino-américaine (Fototeca Latinoamericana en version originale) a pour objectif d’exposer et de célébrer la photographie contemporaine de la région. Un véritable paradis pour ceux qui aiment la photo, qu’ils la pratiquent ou l’admirent dans des expositions. Une étape incontournable parmi tous les espaces culturels de Buenos Aires.

Le projet est né de l’enthousiasme de Gastón Deleau. En 2005, avec Diego Costa Peuser, il a lancé la première édition de Buenos Aires Photo, l’une des foires les plus importantes de la ville, exclusivement consacrée à la photographie. Grâce à ses contacts directs avec les artistes, Gastón Deleau n’a pas tardé à accumuler les photos qui ont fini par constituer une partie de la collection permanente de FoLa. Avec un corpus de 200 œuvres incluant des artistes aussi importants qu’Alberto Goldenstein, Adriana Lestido, Liliana Porter, Aldo Sessa ou Marcos López, le rêve d’ouvrir un espace dédié n’a pas tardé à se former.

Le rêve est devenu réalité en 2013 quand Gastón Deleau a obtenu une place dans un espace situé dans le Distrito Arcos, à Palermo. FoLa a officiellement ouvert ses portes en 2015 avec trois salles d’expo : la plus grande pour les expositions et projets de majeure envergure ; une autre de taille intermédiaire, utile pour donner de la visibilité à différents artistes, à des expositions thématiques ou pour remettre des prix ; et une troisième dédiée à l’exhibition de la collection permanente sous diverses formes. FoLa compte aussi un auditorium pour les projections et une boutique spécialisée dans la photographie qui propose des livres difficiles à trouver ailleurs.

Les salles de FoLa ont vu défiler des artistes d’un sacré calibre et des œuvres d’une singulière beauté. On y a exposé l’œuvre de Graciela Iturbide lors d’une expo appelée « Tiempo Suspendido » (Temps Suspendu), qui comprenait les photos qu’elle avait prise dans les toilettes de Frida Kahlo, dans la fameuse Casa Azul. Une exposition des photos de Vivian Maier a été organisée début 2017 avec des productions amateurs surprenantes. Maier était baby-sitter et elle aimait prendre des photos dans la rue, mais elle n’avait jamais montré son travail. Elle a été découverte par hasard quand un certain John Maloof a acheté des milliers de négatifs pour trois-cent-quatre-vingt dollars lors d’une vente aux enchères.

En plus des activités de centre d’exposition, FoLa ambitionne de former des artistes contemporains : on y organise des cours et ateliers, sans oublier le programme de consultation de portfolios et un autre programme de résidence. Les artistes qui participent à ce dernier peuvent ensuite exposer dans les salles de l’institution.

Bien que le centre soit relativement nouveau, il a déjà accueilli d’excellentes expositions. A suivre donc, en espérant que de nouveaux artistes et leurs œuvres remplissent ses salles. Après avoir visité FoLa, vous pouvez vous promener dans le quartier et passer par la librairie Alamut, qui en plus de vendre du vin a fusionné avec un bar à vin, ou la librería del Fondo, un bâtiment que l’on doit à Clorindo Testa et où vous pourrez savourer l’un des meilleurs cafés de la ville.

Fola
Godoy Cruz 2620 – Palermo
Tel : 5789-2773
Du lundi au dimanche, de 12h à 20h. Fermé le mercredi.

Photo : biaar.com