TOP : En quête du meilleur falafel de Buenos Aires

falafel buenos aires
Photo : Facebook de Benaim

Falafel : croquettes de pois-chiches typiques de la cuisine arabe, généralement servies avec du pain pita et une sauce au yaourt, sans oublier quelques toppings du genre oignon violet, concombres, tomates et coriandre voire, pour les plus audacieux, du chimichurri, poivron grillé ou chou rouge. Il s’agit d’une recette très nutritive et saine, qui plaira même aux végétariens, végans et autres intolérants au gluten.

Voilà la liste des meilleurs falafels en ville et aux alentours.

Le parcours commence dans le quartier de Palermo, plus particulièrement chez Benaim et ses véritables délices du Moyen-Orient à déguster sur le pouce. Il faut goûter le sandwich de falafel, servi avec des frites dans un pain arabe légèrement toasté qui se marie à merveille avec les légumes tendres et les croustillantes croquettes. Tant que vous y êtes, testez l’houmous avec sa pita maison : délicieux, tendre et avec pile la bonne dose d’ail et de tahini.

Sarkis est une référence qui se démarque de la concurrence. Au coin des rues Thames et Jufré, la cuisine, dans un état de frénésie ininterrompue, laisse entrevoir la clé du succès : des plats généreux dont les prix sont abordables. Pour ceux qui ne connaissent pas Sarkis (ils doivent se compter sur les doigts de la main), le falafel est le premier plat à découvrir – des petites boules frites au pois chiche et fèves sur une croustillante salade au chou arrosées d’une sauce spéciale. En un mot : délicieux !

Florentín est un local de cuisine israélienne situé dans le cœur de Recoleta et doté d’un espace à l’air libre où s’asseoir, se détendre et déguster un spectaculaire sandwich. Ce dernier est accompagné d’une salade fraîche de tomates, concombres, chou, pickles d’oignons, fines herbes, tahini, yaourt grec avec de l’ail grillé et une sauce au poivron jaune. Le mariage parfait.

Il y a aussi Roll’in Lui, une petite pépite cachée dans le quartier de Chacarita qui promet de satisfaire tous les palais grâce à sa cuisine 100% végétale et artisanale. (Lors de ma dernière visite, j’ai eu la bonne surprise de voir les propriétaires, quelques minutes avant la fermeture, partager le dernier falafel entre les présents. C’est ce qui s’appelle avoir du bol.)

Quant à SumSum, il s’agit d’un foodtruck qui sillonne les rues de Buenos Aires en proposant un falafel roulé dans un pain pita ou une assiette avec sauce criolla, pickles (maison), carottes, chou rouge et davantage d’houmous, car on peut toujours manger un peu plus de pois chiches. Savourer une croquette frite de chez SumSum, voilà la définition du bonheur.

Un autre stop appétissant si vous êtes à Microcentro : Veggie Medio Oriente. Connu comme le paradis du falafel, on le déguste à l’assiette, dans un pain pita ou un bowl de 18 sublimes unités qui sont bien souvent grignotées entre le buffet et la table.

Dans n’importe laquelle de ses succursales, Ol’days défie la tradition avec son « FAL ¡AH! FEL BURGER », un délicieux burger végétarien avec houmous de betteraves, tomates, salade, concombres, guacamole et une vinaigrette de tahini ; ou avec son « Buddah Bowl » composé de falafel (sans farine), taboulé, roquette, concombres, houmous de carottes, avocat et dip au yaourt coco. Deux options aussi tentantes l’une que l’autre.

On traverse le Pont Saavedra pour prendre la direction de la  Zona Norte et se rendre à Good & Green. Ce restaurant, c’est sa particularité, respecte les cycles de la nature en utilisant seulement des produits de saison. C’est ainsi qu’ils offrent le « Falafel Bowl », plein de légumes grillés, taboulé, falafel, feuilles de salade verte et tzatziki. A arroser d’une limonade fraîche préparée sur le moment ! Le menu se présente comme « une option qui nourrit le corps, l’esprit et l’âme ». Rien à ajouter !

* Traduction Nicolas Zeisler

Comunicadora de profesión y cocinera de corazón. Con lápiz y papel siempre a mano para que nada se escape. Inquieta; hoy soy runner, mañana no sé.