Nueva Casa Japonesa, aller simple pour le Japon authentique

Nueva Casa Japonesa n’est pas qu’un restaurant, mais également une reproduction en miniature du Japon à Buenos Aires. On passe la porte et on entre tout de suite dans un étonnant refuge où l’on est accueilli par la cuisine et la culture millénaire du pays du soleil levant.

Au rez-de-chaussée, il y a un supermarché tous les jours de la semaine et un sushi bar juste le samedi. Dans le supermarché, on trouve des produits tout droit importés du Japon et d’autres pays asiatiques, depuis les ingrédients nécessaires pour cuisiner japonais aux produits de nettoyage, d’hygiène, en passant par une librairie et de la vaisselle. Mention spéciale aux théières et aux tasses pour le thé ainsi qu’aux snacks asiatiques : à base de poisson, gressins au chocolat, petits gâteaux à la fraise qui vous apprennent l’anglais, etc. On peut aussi se fournir en Asahi, la délicieuse bière japonaise.

- Anuncio -

Au premier étage, Nueva Casa Japonesa reçoit ses clients pour leur faire goûter les authentiques saveurs du Japon. Tous les cuisiniers sont Japonais ou ont des origines : Santiago Toguchi, Daiana Higa, Kodai Sugiharam et Lucas Gushiken. La carte ne manque pas de choix mais les chefs ont un petit faible pour le ramen, le plat le plus traditionnel qu’ils veulent identique à la version japonaise : cuisiné avec les mêmes ingrédients et présenté comme au pays. Pour juger d’un restaurant, rien de mieux que d’observer sa clientèle. L’endroit est plein à craquer. Au départ, on a eu l’impression que les clients étaient surtout des Japonais ou des personnes d’origine asiatique, et puis on a vu arriver des tas d’occidentaux. La preuve que les plats respectent les standards japonais et que le lieu fait également mouche auprès des locaux.

On voulait absolument déguster un plat en particulier. Un plat que l’on ne trouve que chez Nueva Casa Japonesa : Unagi (anguille grillée). Le goût vous étonnera mais cela vaut la peine de goûter au moins une fois dans sa vie ce plat exotique mais hautement populaire au Japon. De fait, le 28 juillet est le jour Doyou no Ushi 土用の丑, où l’on mange de l’anguille. Bon à savoir : au Japon, les filets d’anguille se coupent par le dos et non par le ventre, car hara=ventre + kiri=couper, ce qui évoque le mot « harakiri », le fameux rituel de suicide des samouraïs.

Un conseil pour conclure : l’endroit n’est pas évident à trouver car il n’y a pas de pancarte dans la rue. Il faut se faufiler dans un parking pour apercevoir l’énorme panneau indiquant le restaurant. Fiez-vous au numéro indiqué dans l’adresse pour trouver la bonne hauteur.

Nueva Casa Japonesa est une perle rare qui vous attend dans le quartier de San Cristóbal. L’endroit idéal pour dévorer de vrais petits plats japonais et en apprendre un peu plus sur la culture de ce pays fascinant. De là, vous êtes tout près du centre en bus ou en métro. Profitez-en pour visiter le Congrès de la Nation, la Casa Rosada ou boire un café dans la vieille cafétéria Los Galgos.

Nueva Casa Japonesa
Humberto Primero 2357– San Cristóbal
Tel : 011 4941-6491
Du lundi au samedi,, de 09h à 19h 30
Prix : $ $ $

Photo : Santiago Hamelau

Soy escritor y traductor. Me encanta leer, viajar, ir al cine y visitar museos. Saco fotos como hobby y tengo un espíritu curioso.