SE LOGER À BUENOS AIRES

À la recherche d’une colocation ou d’un appartement à Buenos Aires ? Notre équipe vous aide à trouver rapidement un lieu qui correspond à vos critères (style, quartier, budget, …)

Musée des sculptures Luis Perlotti, les peuples autochtones à l’honneur

Niché au cœur de Caballito, le musée des sculptures Luis Perlotti permet de découvrir les œuvres de ce grand artiste argentin.


En entrant au musée Luis Perlotti, nous pénétrons dans un monde fait de bois, de bronze, de pierre et de plâtre. Des bustes, des reliefs et des corps à l’échelle humaine nous observent parcourir les salles du rez-de-chaussée et du premier étage de cette grande maison de Caballito.

L’espace où se trouve aujourd’hui le musée était la résidence et l’atelier de l’artiste et c’est là qu’il a réalisé la plupart de ses œuvres sculpturales. En 1969, Perlotti a fait don de sa maison à la municipalité de l’époque pour en faire un espace d’exposition, et c’est lui-même qui, jusqu’en 1954, invitait les voisins du quartier pour qu’ils puissent admirer ses œuvres.

Comment se déroule la visite du musée Luis Perlotti

Après avoir payé son entrée, on pénètre dans la première salle où sont exposées les sculptures. Des portraits, des reliefs et des figures de différentes tailles invitent à une lente visite, afin de capter les détails et les émotions que chacun des visages transmet. Ce parcours nous fait également voyager à travers différentes régions de notre Amérique et nous confronte à différentes cultures précolombiennes.

À quelques mètres de la porte, on peut également admirer deux peintures murales en fer émaillé réalisées par Benito Quinquela Martín, grand ami de Perlotti, qui a réalisé ces pièces sur mesure.

Au premier étage, on trouve une salle dédiée aux expositions itinérantes et un espace qui cache une surprise : l’artiste n’a pas seulement créé des sculptures, mais aussi des services de table avec des gardes précolombiennes frappantes (et magnifiques).

En outre, l’institution dispose d’un espace de restauration et de conservation appelé « Ferraro-Battisti », qui a été créé à la suite d’une donation de la quasi-totalité des œuvres des artistes Lidia Battisti et Juan Carlos Ferraro. Ces œuvres ont été intégrées à la collection.

Qui était Luis Perlotti ?

On pourrait dire que cet artiste est un fidèle représentant de la classe ouvrière et de l’époque à laquelle il a vécu. Fils d’un père cordonnier et d’une mère couturière, il commence à travailler à l’âge de neuf ans comme ouvrier dans diverses usines pour participer aux dépenses du foyer. Le soir, il suit des cours de dessin à l’Association italienne Unione e Benevolenza et dans les ateliers de l’Associazione Stimulo de Belle Arti.

Grâce à cette formation, Perlotti commence à recevoir des commandes de diverses administrations publiques. À partir de 1914, certaines de ses œuvres sont exposées au Salón Nacional, où il rencontre Benito Quinquela Martín, avec qui il se lie d’amitié.

Tout au long de sa carrière, Perlotti remporte de nombreuses distinctions, dont le troisième prix du XIIe Salon national (1922) et le prix de la ville de Buenos Aires au XIVe Salon national (1924). Il a également participé à l’exposition internationale de Séville en 1927 avec ses céramiques sur des thèmes créoles et indigènes.

L’une des passions de Luis Perlotti était d’étudier les traditions et l’histoire des Amériques, un sujet très populaire à l’époque. Encouragé par ses amis, Perlotti s’est rendu successivement dans le nord de l’Argentine, en Bolivie et au Pérou pour s’inspirer et acquérir des objets à partir desquels il a constitué sa propre collection, qui fait aujourd’hui partie du musée.

On peut dire que les œuvres de Perlotti abordent trois thèmes principaux : les portraits archétypaux des principales ethnies indigènes, les mythes et légendes de la jungle et des Andes, et le métissage.

À cet égard, il est important de faire une mise au point : ses sculptures ont été réalisées au début du XXe siècle et, bien que l’intérêt de l’artiste pour les peuples indigènes ait été réel, sa vision peut aujourd’hui être quelque peu schématique.

Perlotti au-delà des murs du musée

Les œuvres de l’artiste sont présentes dans toute l’Argentine. Étant donné les thèmes qu’il a abordés, nombre de ses sculptures ont été commandées par l’État et sont aujourd’hui exposées dans des places, des écoles et des bâtiments publics.

Parmi les plus célèbres, citons le monument au Général San Martín à Mar del Plata, le monument « Retour à la patrie » à Tunuyán (Mendoza) et le monument aux colons gallois à Puerto Madryn (Chubut).

Museo de Esculturas Luis Perlotti
Pujol 644 – Caballito
L’entrée est gratuite le mercredi

Maria Eugenia Mastropablo
Maria Eugenia Mastropablo
Periodista y amante del arte. En búsqueda de todos aquellos sitios de la Ciudad que vale la pena conocer.

Articles recommandés

12,711AbonnésJ'aime
11,868SuiveursSuivre
1,506SuiveursSuivre

NOS BONS PLANS DU WEEK-END

Concerts, expos, excursions... Reçois chaque semaine les meilleurs plans de Buenos Aires !