Merci boulangerie, la baguette magique du marché de San Telmo

Envie d’une bonne baguette ou de viennoiseries à la Française à San Telmo ? Direction le marché et l’entrée par la rue Carlos Calvo. Antoine et Jean, les deux patrons, viennent de retaper un ancien local à l’abandon dans lequel ils ont créé une boulangerie qui n’a pas tardé à rencontrer le succès dans le quartier. Baguette tradition, pain de campagne, croissant ou chocolatine… Il y a tout ce que l’on peut attendre d’une boulangerie française. Y compris d’excellents sandwichs. Le samedi et le dimanche, des plats du jour sont même proposés puisque sur place une dizaine de tables peuvent être dressées pour s’assoir et manger tranquillement dans une ambiance populaire.

Cette boulangerie, dont le nom « Merci » a été choisi pour sa simplicité et sa proximité, est issue d’un pari aussi audacieux qu’hasardeux. Jean, qui rénovait des appartements et Antoine, journaliste depuis de nombreuses années et correspondant pour des médias français en Argentine, ont tendu la main à Arce, un Arménien de 65 ans sans emploi. « Il nous a dit qu’il savait faire du pain, raconte Antoine. Et nous, on se disait qu’on ne mangeait pas de bon pain ici. Alors pendant un mois on commence à en faire dans un petit appartement. On a acheté des sacs de farine par kilos au supermarché, de l’eau, du sel et tous les jeudis, vendredis et samedis, Arce a commencé à fabriquer une centaine de baguettes et une trentaine de pains de campagne. Je suis parti dans tout Barracas et San Telmo afin de proposer du pain aux boucheries et aux épiceries fines. » L’affaire ne décolle pas beaucoup. Mais suffisamment pour donner envie aux deux amis de trouver un local pour créer leur propre boulangerie. Sans leur boulanger arménien parti vers d’autres aventures, c’est avec Aurélien, boulanger français, qu’ils ont démarré l’aventure.

- Anuncio -

Le vendredi jusqu’à 20h, « Merci » propose des tapas gratuits si l’on achète une bouteille de vin. Pour ce qui est de la cuisine du week-end, les proprios entendent bien placer le pain au cœur de leurs plats. Des soupes à l’oignon avec des croûtons l’hiver ou des bruschettas, du gaspacho ou encore des croque-monsieurs sont régulièrement proposés. Une fois vos papilles régalées par les saveurs du pain français, il sera temps d’aller se balader dans le marché et si vous êtes de passage un dimanche, de parcourir la feria de San Telmo.

Merci
Carlos Calvo 455 – San Telmo
De mardi à dimanche, de 8h à 20h30
Prix : $