La Bibliothèque Nationale livre ses trésors

Née dans l’enceinte du Cabildo à l’époque de la Primera Junta (aux premières heures de la République Argentine, il y a deux siècles), la Bibliothèque Nationale se dresse depuis 1992 dans le quartier de Recoleta, à mi-chemin entre le Musée d’Arts Déco et le Musée des Beaux Arts.

Ce quadrupède au style brutaliste regorge d’ouvrages (le fond, situé en sous-sol, peut accueillir trois millions de livres et de textes) d’histoire, d’économie, de littérature, de sciences, d’art et bien d’autres domaines, directement liés à l’Argentine et à l’Amérique Latine, mais aussi au reste de l’humanité.

- Anuncio -

Étudiants, musiciens, archivistes, historiens, géographes et autres enquêteurs y trouveront leur bonheur, parmi la grande salle de lecture, l’hémérothèque (salle dédiées aux revues, magazines et journaux), la photothèque, la cartothèque, la médiathèque, l’audiothèque…

Cet immense champignon futuriste devant lequel se dresse une statue du pape Jean-Paul II propose régulièrement des expositions remarquables. La salle Augusto Cortazar et l’auditorium -qui porte le nom de Jorge Luis Borges, qui en fut le directeur de 1955 à 1973, avant son déménagement- accueille des concerts, des conférences ou encore des cycles de cinéma.

Pour connaître le programme et le catalogue de la Bibliothèque Nationale, cliquez ici.

Si vous souhaitez aller prendre un thé pour vous détendre après une telle expédition littéraire, rendez-vous à Tea Connection. Pour vous rassasier en plats typiquement andins, c’est au Sanjuanino que ça se passe.

Bibliothèque Nationale
Agüero 2502 – Recoleta
Tel : 4808-6040
Ouvert de lundi à vendredi de 9h à 21h. Samedi et dimanche de 12h à 19h.
Informations supplémentaires : contacto@bn.gov.ar
Entrée libre et gratuite (présenter une pièce d’identité, passeport si vous êtes étranger)

 

Après un fabuleux septennat comme correspondant de L'Equipe et France Football, lors duquel j'ai écumé les meilleurs spots de la "Ciudad de la furia" chère à Soda Stereo, je vis désormais Barcelone. Où évolue un petit gars en short qui n'a pas volé son titre de meilleur ambassadeur de l'Argentine.