Le Cabildo, vestige de l’époque coloniale

Avec sa toiture en tuile, ses murs en chaux et son allure de palais mexicain tout droit sorti d’un épisode de Zorro. Le Cabildo ne manque pas d’attirer l’attention sur la Plaza de Mayo, face à la Casa Rosada (derrière laquelle on peut visiter le passionnant Musée du Bicentenaire) et tout près de la Cathédrale (dans laquelle repose le héros de l’Indépendance, José de San Martin), en plein cœur du Microcentro.

Inauguré au début du XVIIe siècle, intimement lié à l’Histoire de la cité et plus particulièrement à l’époque coloniale, puis aux journées révolutionnaires de mai 1810, le Cabildo est tout simplement le premier édifice administratif de la couronne espagnole installé sur le territoire du Rio de la Plata, déclaré Monument Historique National en 1933.

- Anuncio -

Bien que partiellement détruit de part et d’autre lors de la percée de l’avenida de Mayo entre la fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle, on y découvre aujourd’hui une collection d’objets précieux (notamment un drapeau de l’armée britannique arraché lors de l’une des batailles de l’invasion anglaise de 1807) et de peintures (des portraits mais aussi des représentations de la ville à plusieurs époques) retraçant les grandes heures de l’Histoire argentine.

On apprécie les jolis balcons qui donnent sur le patio et l’accès aux mystérieux tunnels de l’époque coloniale, lorsque le vice-roi du Rio de la Plata gouvernait encore…

Si vous souhaitez poursuivre votre excursion historique, pénétrez dans la Librairie de Avila, la plus ancienne de la ville, à une cuadra.

Cabildo
Bolivar 65 (Plaza de Mayo) – Centro
Tel : 4342-6729 et 4334-1782
De mercredi à vendredi, de 10h30 à 17h

Samedi et dimanche, de 11h30 à 18h

Visites guidées de mercredi à vendredi à 15h30, samedi et dimanche à 12h30, 14h et 15h30

 

 

 

Après un fabuleux septennat comme correspondant de L'Equipe et France Football, lors duquel j'ai écumé les meilleurs spots de la "Ciudad de la furia" chère à Soda Stereo, je vis désormais Barcelone. Où évolue un petit gars en short qui n'a pas volé son titre de meilleur ambassadeur de l'Argentine.