Los Divinos, cave secrète de vins naturels

ATTENTION: Los Divinos s’est transformé en LAS DIVINAS.


Une porte de garage dans Palermo Viejo. Sans plaque ni enseigne. A travers la grande fenêtre du haut, en levant la tête, on peut lire « Los Divinos » sur l’ardoise du menu. Si vous vous trouvez devant, vous êtes soit un sacré veinard, soit un type bien informé. Derrière sa puerta cerrada, Los Divinos ne s’offre pas au premier venu. L’adresse est secrète. On l’obtient en téléphonant ou en envoyant un mail au patron. Celui-là même qui vous observe attentivement derrière le judas, avant de vous ouvrir si ça lui chante.

- Anuncio -

Un drôle de type, le patron. Du genre passionné. Après avoir écumé les deux côtés des comptoirs des bars de sa Bretagne natale, il a pris du galon dans les caves parisiennes, avant d’en monter une tout seul, à Hong Kong. Et de poser ses valises à Buenos Aires, il y a quelques années de ça. Il reçoit désormais ses convives dans son bar à vin qui, soit dit en passant, ne sert que ça à boire. Amateurs de bière et autres breuvages, passez votre chemin. L’endroit est surprenant, résultat d’une aventure de copains. Les associés sont architectes, designers et ferronniers. La cave, les tables, tout ce que vous voyez au rez-de-chaussée et à l’étage, a été fait sur-mesure.

Le choix des vins, exclusivement naturels et argentins, est lui aussi personnalisé. Le résultat d’un rigoureux travail de sélection du patron qui les a tous goûtés et ne rechigne pas à les regoûter à l’occasion. Résultat : des vins frais, au caractère particulier, qui se boivent sans soif. N’hésitez pas à lui demander conseil avant de faire votre choix. Une prise d’information hautement recommandée. Le patron est en effet maître chez lui et s’autorise un droit de regard sur ce que vous buvez. Disons que ça fait partie du charme de l’endroit…

Et pour accompagner le lever de coude, une carte simple mais efficace composée de mets faits maison ou tout droit sortis des cuisines des meilleurs artisans et producteurs de la ville et de ses environs : pâté de campagne, rillettes de poisson, plateaux de fromages et de charcuteries, picadas

Il est également possible d’y faire un dîner complet, sur réservation et pour un groupe d’une dizaine de personnes. Dans ce cas, le patron coiffe sa toque de chef et vous prépare un plat unique qui sent bon la cuisine à l’ancienne. Le petit salé aux lentilles, notamment, ressuscite la France de Jean Ferrat. Tout cela dans une atmosphère joyeuse et conviviale, où les verres trinquent à tout va. Après tout, le « ch’ti canon » ce n’est pas que du pinard, c’est aussi de l’amitié.

Chauffé à blanc par votre passage à Los Divinos, vous allez devoir faire un choix : atterrir en douceur avec un petit concert au Café Vinilo ou bien plonger définitivement dans la nuit palermitana, au Congo Bar, par exemple. Sinon, comme le dit si bien le patron, si vous préférez le houblon, filez à Nola.

Los Divinos
Adresse sur demande – Palermo
Tél : 6580-6492
Mail : [email protected]
Du jeudi au samedi à partir de 18h, les autres soirs sur réservation pour des groupes d’environ 10-15 personnes.
Prix : $ $

Photo : Elsa Broclawski