Cincinnati, pizzas italiennes et cocktails d’auteur

La Tour Bellini se situe à la frontière un peu floue entre Retiro et le Centro. Autour de ce bâtiment s’est formé un mini pôle gastronomique qui donne une touche colorée au déjeuner de centaines d’employés de bureau qui travaillent dans le quartier. Comme la magnifique Plaza San Martín n’est qu’à quelques rues, nous allons prétendre dans cet article que nous nous trouvons à Retiro.

Au rez-de-chaussée de ce bâtiment, rempli d’entrepreneurs et freelancers, on trouvent des restos déjà testés et approuvés par la rédaction : Deltoro (spécialisé dans les burgers et sandwichs avec des menus solides et des prix abordables), Tanta (excellente cuisine péruvienne) et depuis 2018, Cincinnati, une pizzeria napolitaine avec, cerise sur le gâteau, des cocktails d’auteur.

Il y a plusieurs salles : le porche est le coin le « moins italien » mais le plus joli, avec des tables en bois et des pots de fleurs suspendus. À l’intérieur, on trouve une salle avec des tables plus formelles, une autre zone avec des fauteuils en cuir rouge, le bar avec des sièges hauts et, au fond, la fierté de la maison : deux fours presque identiques qui donnent vie à la carte.

L’un des fours, celui dédié aux pizzas napolitaines, vient tout droit d’Italie. Il est fait en pierres de lave et atteint les 450 degrés, ce qui explique que les pizzas n’y passent que deux minutes top chrono. L’autre four est un four à bois/gaz et il est utilisé pour les viandes, le pain ou pour les gratins de pâtes.

Les pizzas sont individuelles. On a commandé la classique « Margherita » avec tomates pomodoro, mozzarella, basilic et parmesan, ainsi que la « Diabola » qui est servie avec des pepperonis et du peperoncino (poivre de Cayenne). Excellentes toutes les deux, surtout celle au salami. L’effet du four est évident avec les bords gonflés et les petits cratères noirs, typiques de la pizza napolitaine. Mais au-delà de ça, les ingrédients sont de bonne qualité et – ce qui n’est pas forcément le cas en Italie – fort généreux. La base à la sauce tomate pomodoro est vraiment délicieuse. Le reste de la carte est assez varié avec des plats italiens mais pas que. Sur la carte des desserts, mention spéciale à la pizza au Nutella. Il faut également préciser – et on le fait avec enthousiasme – que la maison ne sert que du café Lavazza.

L’autre point fort de Cincinnati ? Sa très complète carte de cocktails, dessinée par Federico Cuco, un spécialiste en la matière. Elle va des apéritifs frais comme le « Pozione d’Amore » (muscat, fruits rouges, maracuja et citron vert) ou le « Spritz Tentazione » (cidre, spritz, orange et pomme) à d’autres boissons plus chargées comme le Negroni « Cinque Stelle » (Carpano Antica Formula, Martini Bitter et Gin Bombay). Il y a évidemment du vin, de la bière, du cidre pression et tous types d’alcools dont dix marques de gin. À vous de faire votre choix !

Encore une offre que l’on valide au pied de la Tour Bellini. Idéal avant de se reposer sur la pelouse de la Plaza San Martín ou de faire une promenade jusqu’à la pointe nord de Puerto Madero.

Cincinnati
Esmeralda 924 – Retiro
Tel : 5253-8059
Du lundi au jeudi, de 11h à 0h
Vendredi et samedi, de 11h à 1h
Prix : $ $

Eva Contreras
Eva Contrerashttps://www.instagram.com/discover.buenosaires/
Directora Editorial de Buenos Aires Connect. Escritora siempre. Estoy buscando algo. Fotografía + viajes + comida + música.
12,686FansLike
10,678FollowersFollow
1,477FollowersFollow

NOS BONS PLANS DU WEEK-END

Concerts, expos, excursions... Reçois chaque semaine les meilleurs plans de Buenos Aires !