Rapporter ses indispensables de l’étranger – trucs et astuces

rapporter indispensables
Image: Opodo.fr

Bien sûr quand on parle des indispensables, on pense surtout au fromages français (où c’est seulement moi ?) et autres gourmandises telles que foie gras, Haribos… mais aussi certainement de temps en temps vêtement et électronique.

Autorisé vs interdit

Petit rappel utile pour commencer, histoire d’éviter les mauvaises surprises à la douane.

- Anuncio -

En provenance des pays d’Europe ou d’autres continents, vous pouvez importer les produits suivants :

  • 2 litres d’alcool
  • 400 cigarettes
  • 50 cigares
  • 5 kg de produits alimentaires

En provenance des autres pays d’Amérique du Sud, ces quantités sont divisées par deux.

Sont interdits d’entrée : armes à feu et munitions (sauf si vous possédez les autorisations nécessaires) et explosifs, les armes tranchantes, les drogues illicites.

Mais aussi les nouveaux ordinateurs et téléviseurs, les viandes ou produits carnés (saucisson, jambon, foie gras…) et les arbres, plantes et produits végétaux.

Franchises

Note : les prix donnés par les autorités officielles sont en dollars (USD). Si vous faites votre shopping en Europe ou au Brésil, pensez à faire la conversion appropriée.

La franchise est l’exemption de taxe douanière jusqu’à un certain montant de biens. Elle est de 500 USD pour les bagages et 500 USD pour les achats duty free (attention, non cumulable !) pour les arrivées par avion.

Pour une arrivée par voie terrestre, la franchise est réduite à 300 USD pour les bagages et est nulle pour le duty free (à l’exception de Puerto Iguaçu : 500 USD de duty free autorisé).

La taxe douanière à payer en cas de dépassement est de 50% du montant en excès.

Argent et devises

Comme indiqué dans cet article de BAC, les devises étrangères sont limitées à 10 000 USD (ou équivalent en euros/pounds…). Aucune limitation sur le montant des devises locales en revanche.

Bon à savoir pour les plus jeunes, stagiaires ou étudiants : si vous êtes âgé entre 16 et 21 ans, vous devez déclarer vos devises de l’ordre de 5 000 USD ou l’équivalent.

Petit récapitulatif avec ce document PDF (en espagnol et anglais) plutôt bien fait.

Autres conseils pratiques

Petit florilège de méthodes testées et approuvées pour ramener divers produits considérés comme non autorisés. Il est tout de même utile de rappeler que si vous vous faites prendre, le produit sera confisqué ou taxé en excédent, dans le cas des électroniques par exemple.

Pour la nourriture :

  • Privilégier le sous-vide pour éviter les odeurs
  • Si vous voyagez avec plusieurs bagages ou plusieurs personnes, disperser les produits
  • Cela parait évidents, mais cacher au maximum dans les chaussures et entre les vêtements

Pour l’électronique et les vêtements :

  • Enlever cartons, emballages, étiquettes
  • Prendre 2-3 photos avec le téléphone neuf ou l’appareil photo

Astuce bonus passage de douane

On pourrait l’appeler le quitte ou double, ou une chance sur deux.

Vous avez dû remarquer en arrivant à la douane, vous êtes ou non contrôlés après avoir appuyé sur un bouton : vert (pas de contrôle), rouge (passage aux rayons X pour tous les bagages).

L’alternance vert-rouge semble aléatoire, alors vous pouvez essayer de compter les gens dans la file d’attente, mais au bout d’un moment il va falloir passer !

Testé et approuvé mais ça ne marche que si vous êtes au moins deux :

  • Partagez-vous les valises et ayez l’air de ne pas être ensemble
  • Le premier passe, il est vert et est donc libre de passer sans scan, il suffit juste de dire en montrant la deuxième personne « nous sommes ensemble ». Ça marche même si la deuxième personne a eu le voyant rouge. C’est le cas le plus simple.
  • Si la première personne à le voyant rouge, on peut aussi tenter le « nous sommes ensemble » en espérant que la deuxième passe au vert, où on peut laissez passer quelqu’un de la file l’air de rien pour augmenter ses chances d’être vert. Dans ce cas au moins l’un des deux ne sera pas scanné.

Dernier cas : utiliser d’autres voyageurs

Dis comme ça, ça peut faire penser à du trafic, mais il s’agit plus d’entraide entre expatriés.

Les groupes Facebook et forums d’expats regorgent de requêtes pour rapporter tel ou tel document de France (notamment des apostilles…) et parfois même des colis ou petits paquets. Cela peut-être une bonne solution, à condition d’avoir confiance et de connaitre un minimum les personnes en face. Inutile de prendre des risques juste pour rendre service, ça ne vaut pas le coup !

Il existe également un site web, Grabr, qui met en relation les voyageurs et les demandeurs. Le principe est simple :

  • Le voyageur met en ligne sa date de voyage et son trajet, il peut ensuite voir s’il existe des requêtes d’autres utilisateurs pour rapporter des objets introuvables localement
  • Il peut décider de faire une « offre », c’est-à-dire qu’il propose à l’utilisateur de lui rapporter son objet moyennant une petite rémunération
  • Dans le sens inverse, si vous voulez quelque chose de précis, il suffit de le rentrer sur Grabr avec le lien vers l’objet en question, de proposer une petite récompense et d’attendre qu’un voyageur serviable se propose de vous le rapporter

En conclusion, avec un minimum de préparation, quelques astuces de baroudeur et un peu de chance, vous allez certainement pouvoir rapporter sans soucis vos précieux fromages!

Française expatriée, toujours à la recherche du fromage parfait. Passionnée de voyages et amoureuse des grands espaces. Aime les chats et les donuts.