Les chutes d’Iguazú, merveille naturelle à cheval entre le Brésil et l’Argentine

iguazu

À près de 1300km de Buenos Aires se trouve l’un des sites les plus fascinants de la planète : les chutes d’Iguazú. Une destination inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco qu’il serait inexcusable d’écarter de sa route lorsque l’on est de passage ou que l’on vit en Argentine.

Un peu d’histoire…

Découverte en 1542 par Alvar Nunez Cabeza de Vaca à la frontière entre l’Argentine et le Brésil, les chutes d’Iguazú (Iguaçu en portugais) tiennent leurs noms de y guasu, « eaux grandes » en Guarani. D’ailleurs, ces mastodontes qui mesurent entre 51m et 84m (la plus grande se nomme la Garganta del Diablo, Gorge du Diable en VF) et qui s’étendent sur 2700m déverseraient plus de six millions de litres d’eau par seconde ! Malgré tout cela, le lieu est tombé dans l’oubli en 1767, après l’expulsion des jésuites. Merci à l’italien Carlos Bozzeti qui les a redécouvert en 1882 !

- Anuncio -

Fin de la petite parenthèse historique… Les vraies questions que tout le monde se pose avant une escapade parmi les chutes sont souvent : « Dans quelle ville dois-je loger ? », « Par quel côté dois-je commencer ? Brésil ou Argentine ? » ou encore « Cela vaut-il vraiment la peine d’effectuer les deux parcs ? ». Pas de panique, Buenos Aires Connect est là pour vous éclairer. En route !

1ère étape

Afin de digérer un voyage assez long depuis la Capitale argentine, nous vous conseillons de poser vos valises dans la petite ville de Puerto Iguazú côté argentin. Petit village touristique où l’on peut se promener à pied sans aucun soucis, la cité est beaucoup plus agréable que Foz, côté brésilien, une grande métropole où les déplacements se font en bus ou en taxi en plus d’une prestation hôtelière moins bon marché.

Les options

En ce qui concerne les excursions, trois solutions s’offrent à vous. Nous allons les décortiquer de la plus onéreuse à la plus économique. En premier lieu, les hôtels et hostels proposent en général leurs propres excursions avec transports et entrées dans les deux parcs incluses pour un prix un peu plus élevé que la moyenne au vu de la prestation de service. Le taxi représente une solution intermédiaire. De nombreux véhicules proposent leurs services pour vous amener et vous ramener sur les deux sites aux heures souhaitées. Le tout à un tarif assez raisonnable. Enfin, le bus depuis le terminal de Puerto Iguazú est le moyen le moins cher pour se rendre dans les deux parcs nationaux. Du côté argentin, la compagnie Rio Uruguay met en place des bus fréquents toute la journée et dans les deux sens. En revanche, du côté brésilien, il n’existe pas de bus direct pour s’y rendre depuis Puerto Iguazú, il vous faudra donc effectuer une correspondance à Foz.

Côté brésilien

En parlant du Brésil, pourquoi ne pas consacrer votre première journée du côté de celui qui était surnommé « l’éternel pays d’avenir » par Clémenceau ? Votre porte d’entrée sera le magnifique pont de l’amitié coloré en bleu ciel et blanc sur une moitié et en vert et jaune sur l’autre. Certes, le côté brésilien reste moins spectaculaire que son homologue argentin mais nous le suggérons dans cet ordre pour que vous puissiez vous familiariser avec l’environnement naturel unique qu’offre les lieux, en plus d’une vue d’ensemble imprenable des chutes que vous aurez inévitablement envie d’approcher. Patience, ce sera pour le lendemain. Au cœur de la jungle et au milieu des coatis (petits animaux adorables quoique espiègles quand il s’agit de voler votre nourriture), vous emprunterez un joli sentier d’un peu plus de un kilomètre qui mène jusqu’à une passerelle qui donne juste en face de la Garganta del Diablo. Un bel apéritif avant le côté argentin.

Cela vous paraît un peu court ? Pas d’affolement, juste en face de l’entrée du Parque Nacional Do Iguaçu se trouve le Parque Das Aves (Parc des oiseaux). Une étape bien sympa, voire incontournable tant la richesse et la biodiversité sont formidables. Entre oiseaux, papillons, reptiles et serpents (même des anacondas !), ce parc de seize hectares saura vous satisfaire avec en prime la possibilité de vous prendre en photo avec un boa constrictor en fin de parcours. S’il vous reste encore un peu d’énergie, le barrage hydro-électrique d’Itaipu n’est pas en reste, loin de là. Classé dans les sept merveilles du monde technologiques par la revue américaine Popular Mechanics au même titre que le canal du Panama ou encore le tunnel sous la Manche, cette centrale hydroélectrique est l’une des plus importante au monde produisant 90 milliards de kilowatts d’énergie électrique chaque heure. Record mondial, s’il vous plaît ! Les visites durent environ deux heures mais il existe aussi un programme spécial pour rentrer à l’intérieur même du barrage. Un conseil, foncez !

Côté argentin

Après une bonne nuit de repos en Argentine à Puerto Iguazú, vous allez enfin pouvoir voir les chutes de près, voire de très près si vous optez pour une excursion en bateau qui est proposée par le Parque Nacional Iguazú côté argentin. Prévoyez des vêtements de rechange tant les embarcations n’hésiteront pas à s’approcher des cascades… Pour ceux qui veulent garder les pieds sur terre, nous préconisons de démarrer par le circuit inférieur (650 mètres) avant de parcourir le circuit supérieur (1700 mètres) beaucoup plus renversant au vu de sa proximité avec les chutes. Un fabuleux spectacle en harmonie avec la nature, le bouquet final étant le mirador situé juste au dessus de la Gorge du Diable. Celle-ci marque la limite entre l’Argentine et le Brésil. Le bruit qui s’en dégage est assourdissant, tant le débit et la puissance de l’eau sont impressionnants. Autres atouts côté argentin, une balade écologique de sept kilomètres sur le sentier Macuco où l’on peut profiter d’une faune très riche ou encore ces cinq soirées mensuelles organisées pour admirer les chutes sous la pleine lune (calendrier sur le site internet du Parc National). Magique.

Vous pourrez consacrer votre fin d’après-midi au Hito de las Tres Fronteras (borne des trois frontières) à Puerto Iguazú. Un magnifique point de vue où se rencontrent deux fleuves (Rio Iguazu et Rio Parana) et trois pays ! Les deux pieds en Argentine, vous admirerez le Brésil, en face, et sur votre gauche, le Paraguay, identifiables grâce à une petite borne aux couleurs du drapeau du pays. À l’heure du dîner, les fanatiques de parrillas se précipiteront à Dama Juana ou bien à La Rueda pour savourer de succulents morceaux de viandes. Il Fratello, dans un style italien plus classique reste aussi une bonne option. Pour finir cette soirée, un petit tour à l’Ice Bar de Puerto Iguazú peut-être de mise. Trente minutes d’open bar dans un cadre magnifique qui comme son nom l’indique est tout en glace où vous serez vêtus d’une énorme doudoune et de moufles. Cependant, attention au choc thermique en ressortant, il en aura fait vaciller plus d’un…

Après ces quelques jours au cœur de la province de Misiones, certains feront demi-tour direction Buenos Aires, d’autres continueront leur route au nord vers les magnifiques plages brésiliennes alors que les plus vaillants iront s’aventurer dans un Paraguay méconnu mais tout aussi fascinant…

Comment s’y rendre : En bus depuis le terminal de Retiro : les compagnies El Rapido Argentino, Rio Uruguay, Via Bariloche et Tigre Iguazu entre autres. Durée : environ 17h.

En avion depuis l’Aeroparque de Buenos Aires : compagnie Aerolineas Argentinas. Départs de cinq vols quotidien.

En voiture depuis Buenos Aires : via la Ruta Nacional 14 et Ruta Nacional 12. Comptez environ 14h de route.

Terminal de bus de Puerto Iguazú :

Avenida Cordoba et Avenida Misiones

Tel : (+54) 3757 420-854

Aéroport de Puerto Iguazú :

Cataratas del Iguazú (IGR)

Camino Anexo Ruta Provincial 101

Tel : (+54) 3757 421-996

Office de tourisme :

Avenida Victoria Aguirre 311

Tel : (+54) 3757 423-951

Du lundi au vendredi, de 7h à 13h et de 14h à 20h. Week-ends et jours fériés, de 8h à midi et de 16h30 à 20h

Parque Nacional Iguazú :

Ruta 101 Km 142

Tel : (+54) 3757 491-469

Tous les jours, de 8h à 18h

Parque Nacional Do Iguaçu :

Br 469 Km 18

Tel : (+55) 45 3521-4400

Tous les jours, de 9h à 17h

Parque das Aves :

Br 469 Km 18

Tel : (+55) 45 3529-8282

Tous les jours, de 8h30 à 17h

Barrage et usine hydroélectrique d’Itaipu :

Avenida Tancredo Neves, 6702

Tel : (+55) 45 3529-2892

Du lundi au vendredi, de 8h à midi et de 14h à 18h

Nos restaurants préférés :

Dama Juana – Avenida Cordoba 42

La Rueda – Avenida Cordoba 28

Il Fratello – Gustavo Eppens 294

Notre bar préféré :

Ice Bar – Ruta 12 km 5

Nos hostels / hôtels préférés :

Hostel Inn Iguazú – Ruta 12 km 5 (pour sa buena onda, sa piscine, sa proximité avec l’Ice Bar et ses parrillas)

Posada 21 Oranges – Montecarlo s/n (pour son cadre idyllique, la piscine, les bungalows et la buena onda du patron français)

Photo : Bastien Poupat

Journaliste freelance. Après avoir quitté la France pour partir en Argentine vivre ma passion, le football, j'ai décidé de me diversifier, outre que le sport, en intégrant l'équipe de Buenos Aires Connect.