TOP 10 : Les animaux autochtones de l’Argentine

animales argentina

Quand nous avons décidé d’écrire cet article, nous ne mesurions pas l’ampleur de la tâche. L’européen qui débarque à Buenos Aires n’imagine pas à quel point les régions de l’Argentine sont variées, et, par conséquent, riches d’une faune d’une diversité inouïe. Dans l’impossibilité de répertorier toutes les espèces surprenantes du pays, voici un top des animaux autochtones les plus surprenants de l’Argentine.

1. Puma (Puma concolor) et Jaguar (Panthera onca) : les grands félins

- Anuncio -
animales argentina
felinosdeargentina.com.ar

Les deux plus grands félins d’Amérique, vénérés par les civilisations pré-colombines, sont présents sur le territoire argentin. Le puma, malgré sataille, n’est pas à proprement parler un grand félin, car il ne rugit pas, mais il peut ronronner comme un chat. Même s’il est poursuivi par l’homme qui le considère comme nuisible pour ses troupeaux, il reste présent sur tout le continent américain. Lejaguar, par contre, est une espèce menacée car il a vu son habitat réduit par la déforestation et la chasse répétée. En Argentine, il est actuellement protégé et déclaré Monument Naturel National. C’est d’ailleurs lui qui a donné son nom à la petite ville fluviale de Tigre. Les premiers conquistadors le nommaient ainsi et il était abondant dans ce secteur.


Où peut-on les voir?

Autrefois présent jusqu’au sud de la province de Buenos Aires, le jaguar survit encore dans les jungles de Salta, de Jujuy, de la région de Misiones et dans certains secteur de la zone de Chaco. Nocturne, il ne sera pas facile à observer à l’état sauvage mais vous l’approcherez en toute sécurité sur le billet de 500 pesos! Le puma, quant à lui, s’adapte à tout type d’habitat, on le trouve sur la majeure partie du pays, du Nord au Sud.

2. Caimán – yacaré

animales argentina
misionescuatro.com

Le Caiman, originaire des régions tropicales et subtropicales de l’Amérique du Sud, peut mesurer jusqu’à 3 mètres de long. Autrefois présent dans la province de Buenos Aires et de Córdoba, il a été longtemps chassé pour son cuir utilisé en maroquinerie. Aujourd’hui, c’est une espèce protégée.

Où peut-on le voir?
Esteros de Iberá, les caimans font la bronzette. Lors d’une visite dans ces étangs, il est courant de les observer, c’est une des vedettes du parc.

 

3. Baleine Franche Australe – Eubalaena australis

DéclaréResultado de imagen para ballena franca australe Monument Naturel National par les autorités argentines, la baleine Franche australe est aussi un monument en terme de taille: en effet, sa longueur moyenne va jusqu’à 16 mètres pour les femelles ! Son habitat se trouve dans les eaux de tout l’hémisphère Sud, du Pacifique à l’Océan Indien. Chassée depuis le XIXème siècle, elle a été sur le point de disparaître.

Où peut-on l’observer?

La baleine franche Australe est la star incontestée de la Péninsule Valdés. C’est en effet un des rares endroits dans le monde où l’on peut observer cette espèce. De juin à décembre, elle s’y retrouve pour se reproduire et mettre au monde ses petits. Des excursions en bateau sont organisées à cette période pour pouvoir les approcher.

 

4. Manchot de magellan – Spheniscus magellanicus

animales argentina
7hodaifa.blogspot.com

Le Manchot de Magellan est la star des côtes de Patagonie, en Argentine comme au Chili. Il s’agit d’une espèce menacée, victime de la pêche et de la pollution marine. Très bon nageur il est capable de parcourir plusieurs centaines de kilomètres en quête de nourriture pour sa famille.

Où peut-on le voir?
Après la visite à la Péninsule Valdés, faites un détour par Punta Tombo : là se trouve ni plus ni moins que la plus grande colonie au monde de Manchot de Magellan. Vous ne pourrez pas les rater !

 

5. Nandou – Rhea americana

animales argentina
ar.geoview.info

Comme l’autruche, le Nandou est un grand oiseau qui ne vole pas mais qui est un champion du sprint. Il aime les prairies ouvertes et les hautes herbes. Nandou vient du guaraní qui signifie araignée.

Où peut-on le voir?
Autrefois très courant dans les plaines de La Pampa, sa population s’est vue réduite par la présence de l’homme.

6. Carpincho – Hydrochoerus hydrochaeris

animales argentina
cerrito.gob.ar

Appellé aussi Capibara (mot guaraní qui signifie seigneur de l’herbe), c’est le plus gros rongeur au monde, parent avec le cochon d’Inde et le chinchilla.

Où peut-on le voir?
Lors d’une visite aux Esteros de Iberá, les carpinchos sont monnaie courante. Mais vous le trouverez aussi dans toutes les régions du Nord-Est du pays, le long du Paraná, comme Entre-Rios.

 

7. Tatou – Chaetophractus villosus

animales argentina


Plusieurs espèces de tatous sont présentes en Argentine mais les grands tatous velus Chaetophractus villosus sont les plus répandus. Sa carapace est utilisée parfois pour la confection du charango, instrument de musique typique des pays andins.

Où peut-on le voir?
L’observation de cet animal n’est pas aisée car il s’agit d’un animal aux habitudes plutôt nocturnes. Toutefois, un matin tranquille dans La Pampa de la province de Buenos Aires, nous avons eu l’occasion de croiser un grand tatou velu qui creusait la terre à la recherche d’insectes. L’expérience fut émouvante et étrange: son petit museau fouineur et sa carapace poilue inspirent à la fois tendresse et dégoût.

 

8. Toucan Toco – Ramphastos toco

animales argentina

Avec son corps noir, sa poitrine blanche, ses cercles bleus autour des yeux, et son énorme bec jaune, qui représente près de la moitié de sa surface corporelle le toucan toco (voir photo principale) est le représentant le plus connu d’une famille présente sur une grande partie du continent américain.

Où peut-on le voir?
Il aime les forêts tropicales humides d’Amérique du Sud, c’est pourquoi il est présent dans les régions du Nord Est de l’Argentine, en particulier la province de Misiones. Une visite aux Chutes d’Iguazú peut être l’occasion d’en croiser quelques uns. Faute de pouvoir le voir à l’état sauvage, le Parc des oiseaux (Parque Das Aves) du côté brésilien vous permettra de vous en approcher au plus près et même de rentrer dans leur volière!

 

9. Coati – Nasua nasua

Resultado de imagen para coati argentinoAutre incontournable de la visite des chutes d’Iguazú, c’est le coati, qui est de la même famille que les ratons laveurs (ces derniers sont nord-américains). Omnivore, il vit en bande et préfère les forêts tropicales et subtropicales. Son nom provient du guaraní et signifie Nez allongé.

Où peut-on le voir?
Dans le Parc National d’Iguazú, vous n’aurez pas de mal à les observer. Ces petits animaux se sont totalement adaptés à la présence humaine, au point qu’ils n’hésitent pas à chaparder le sac des touristes.

 

10. Guanaco – Lama guanicoe

Resultado de imagen para guanacoIl fait partie de la famille des camélidés sudaméricains avec la vigogne, le lama et l’alpaga. Herbivore, le guanaco vit en troupeau dans les plaines de Patagonie principalement. C’est l’animal terrestre le plus grand de cette région.

Où peut-on le voir?
95% de la population mondiale de l’espèce se trouve sur le territoire argentin, depuis la Puna au Nord du pays jusqu’au Canal de Beagle, dans la région d’Ushuaïa. Lors d’un trajet en bus dans ces régions, il n’est pas rare d’en voir un troupeau le long de la route. Alors, la prochaine fois n’oubliez pas de jeter un oeil par la fenêtre!