Misiones, au-delà des chutes d’Iguazú

misiones argentina
Photo: M & G Therin-Weise

La Province de Misiones évoque immédiatement dans l’esprit du voyageur les Chutes d’Iguazú, principale attraction touristique de l’Argentine et l’une des sept merveilles du monde. Au-delà des chutes, cette province aux frontières brésilienne et paraguayenne possède un patrimoine naturel et culturel qui mérite le détour.

Une nature riche et luxuriante pour un tourisme vert

Située au cœur d’une forêt subtropicale qui occupe le tiers du territoire, Misiones dépayse complètement de Buenos Aires. Les verts de la dense végétation contrastent avec une terre rougie par les minerais de fer et parcourue par de nombreux cours d’eau, offrant des paysages naturels à couper le souffle.

- Anuncio -

Parmi les sites naturels, Moconá est une brèche géologique unique au monde, aux confluents de cinq rivières. Ce canyon de 3 km rythmé par les chutes et les sauts est le lieu rêvé pour une escapade en pleine nature et le tourisme sportif, en trekking ou en kayak. Le Parc provincial de Moconá permet de visiter la réserve Yabotí (« tortue » en langue guaraní), refuge du Yaguareté, le félin le plus grand d’Amérique. Le clou de la visite est le Gran Salto de Moconá, « celui qui avale tout » en guaraní.

Un autre parc provincial d’intérêt, à l’ouest de Moconá, est le Parc Provincial Salto encantado. Il raconte la légende d’une tragédie amoureuse entre deux amants de tribus ennemies, dont les larmes se transformèrent en rivière. Le Parc propose un sentier abordable à tous, pour un prix tout aussi accessible, en pleine forêt.

Itinéraires d’écotourisme à travers la province de Misiones

Pour les amateurs de road trip ou de randonnée, la Province de Misiones propose deux itinéraires écotouristiques, la Ruta de la Selva et la Huella Guaraní.

La Huella Guaraní propose 62 km de découverte, de Colonia Fracran à la route 2. Un itinéraire tout en pistes de terre, accessible en voiture mais particulièrement indiqué pour les cyclistes et randonneurs. Une vingtaine d’arrêts alternent entre parcs naturels, campings pour passer la nuit, miradors et lieux d’observation d’animaux. Attention, il n’y a pas de réseau téléphonique sur la majorité du trajet.

La Ruta de la Selva parcourt l’ensemble de la province, d’Iguazú à Posadas, offrant 28 points d’intérêt à découvrir. Idéal pour un road trip en voiture ou pour les cyclistes chevronnés, certains chemins de terre nécessitent toutefois un équipement adapté. Le trajet passe par une mine de pierres semi-précieuses, plusieurs parcs provinciaux, et les villes de Posadas et Eldorado avec son dédale de rivières pour se baigner en pleine forêt.

Sur les traces de la religion : des missions jésuites aux lieux de pèlerinage

Misiones abrite les missions jésuites les mieux conservées d’Argentine, datant du 17e et 18e siècle, à San Ignacio Miní. Reconnues Patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco, ces missions offrent des vestiges historiques préservés et constituent un lieu important de tourisme religieux en Argentine.

À l’Est de la province, le Parc de la Cruz de Santa Ana, construit autour d’un édifice en forme de croix offrant des vues panoramiques sur les environs, est également un lieu de pèlerinage qui se visite par des sentiers pédestres. La province se remplit de pèlerins lors des fêtes patronales et à l’occasion du Pèlerinage de Cerro Monje à San Javier.

Découvrir les cultures Guaraní

Les missions jésuites rappellent à travers la province le poids de l’histoire coloniale et des grandes campagnes d’évangélisation des peuples originaires, dont la rébellion entre 1754 et 1756 a coûté la vie à plus de 10 000 Guaraní, selon les historiens. Aujourd’hui, les populations Mbya Guaraní représentent 3 000 personnes à Misiones, vivant au sein de 74 communautés.

Certaines de ces communautés ont développé une offre touristique et proposent de faire découvrir leur culture aux visiteurs de passage. Par exemple, les communautés de Mbororé et Yriapú, dans la Réserve de Yabotí, proposent des visites culturelles, et une communauté à San Ignacio offre des démonstrations et ventes d’artisanat. Des visites à mener dans le respect des communautés, les habitants n’étant évidemment pas des attractions touristiques, n’en déplaise à certaines offres touristiques à la tonalité exotique. L’occasion enfin, d’apprendre quelques mots en langue Guaraní !