Narda Comedor, une cuisine avec du corps et de l’âme

narda comedor
Photo : Facebook de Narda Lespes

Narda Comedor ne ressemble à aucun autre restaurant en ville. C’est une expérience agréable et relaxante, qui mêle parfaitement une cuisine de très bonne qualité camouflée derrière des plats faussement simples, et une ambiance relax qui vous donne l’impression que ce qu’on vous sert est tout à fait commun. Pas de sophistication ni d’extravagances, mais de la volonté et des certitudes. Soyez les bienvenus !

L’endroit et son emplacement sont déjà une trouvaille. Il s’agit d’une sorte de hangar dans le Bajo Belgrano, juste en face de la place Parques Nacionales Argentinos et à la gauche du Paseo de las Américas. En passant une gigantesque porte blanche de métal dotée d’une fenêtre circulaire – une espèce de porte rêvée – on entre dans une salle agréable, pleine de vie et surtout très blanche : les briques, les poutres, l’escalier où les pas ont commencé à prendre le meilleur sur la peinture et laissent entrevoir le métal. Le style est à la fois cosy et moderne. Le bar sur la gauche dispose de sièges ovales un peu futuristes, alors que les tables sont en bois, normales et rustiques. Il y a deux jolis détails : les chaises en bois avec des grilles de classification ou de lecture qui rappellent le mobilier scolaire, et une planche de métal accrochée à la table pour déposer les boissons. Enfin, les baies vitrées qui donnent sur la rue inondent l’endroit de lumière naturelle et finissent de gagner notre sympathie.

- Anuncio -

Au fond du local, voilà la cuisine ouverte aux regards, une preuve de confiance toujours bienvenue. La carte démontre un vrai esprit international et cosmopolite. On y reconnaît la touche de sa créatrice, la chef Narda Lepes, qui a parcouru le monde en quête de saveurs nouvelles. Elle est divisée en plats petits et grands. L’idée : on met tout au milieu et on partage. Ne commandez pas deux plats principaux, mais plutôt plusieurs petits plats : c’est bien plus économique. Et vous goûterez ainsi à une grande quantité de saveurs différentes. Vos palais vous en sauront gré !

Les spécialités à ne pas manquer : la purée de pommes de terre avec jus de viande et le tempura de légumes. On a aussi goûté l’arais d’agneau croustillant (un burger d’agneau dans du pain pita avec sauce au yaourt, un tas de fines herbes et des pickles d’oignons). Par ailleurs, le menu du jour servi à midi est immanquable : tous les jours, une nouvelle couleur avec des accompagnements pré-établis et une protéine au choix : terre, mer, œufs ou fromage halloumi. Servi avec boisson et dessert.

Autre bon plan : vous rendre à Narda Comedor pour le goûter. L’occasion de tester le gâteau basque avec une confiture de fruit de saison, par exemple, celle à la tomate Tamarillo de Jujuy ou à la figue. Il y a aussi du pudding, des Gordipochi (petits gâteaux au chocolat et à la pistache) et notre talon d’Achille : les Pastéis de Belém, des pâtisseries portugaises décorées, ici, de fruits rouges. Tout cela vous attend sur des tables disposées à l’entrée… Comment résister à la tentation ?

L’un des principes qui nous fait adorer Narda Comedor et nous féliciter de son succès, c’est la volonté de créer une cuisine consciente. Autrement dit, une cuisine qui invite à adopter une alimentation saine avec des plats qui fournissent les vitamines, protéines et glucides nécessaires. Il s’agit aussi d’une cuisine qui suit le rythme des saisons et de la nature en faisant la part-belle à la production régionale et aux produits frais, bio et de bonne qualité. Enfin, c’est une cuisine consciente des déchets générés par l’industrie gastronomique et qui s’engage à combattre la pollution, l’excès et le gâchis alimentaire.

Narda Comedor est un endroit qui vaut le détour. On y mange bien et on y passe un bon moment. Tout est agréable : l’ambiance, le service, la nourriture. Et cette affirmation est loin d’être naïve : comme on l’a dit, il s’agit d’une cuisine qui nous interpelle, qui questionne notre façon de consommer et de nous alimenter. Juste à côté, on trouve Sucre, le restaurant dont Fernando Trocca est le chef exécutif. Au coin de la rue, il y a Dandy, et si vous faites le tour du pâté de maison, voilà Cucina Paradiso de Donato de Santis. Il ne vous reste plus qu’à faire votre choix !

Narda Comedor
Mariscal Antonio José de Sucre 664 – Belgrano
Tel : 6131 0664 (réservations sur Whatsapp)
Du lundi au samedi, de 8h30 à 23h30 ; le dimanche, de 8h30 à 20h
Prix : $ $ $

Soy escritor y traductor. Me encanta leer, viajar, ir al cine y visitar museos. Saco fotos como hobby y tengo un espíritu curioso.