Ña Serapia, la pulpería cachée de Palermo

Ña Serapia Palermo
Photo : Agustina Canaparo (Buenos Aires Connect)

En place depuis 1963, avec un menu fixe et un local petit et large jamais rénové. C’est ainsi que la pulpería Ña Serapia demeure inchangée en face du Parc Las Heras, en plein Palermo. Son secret ? Des empanadas maison juteuses et bien généreuses, de la cuisine du nord avec plein de saveurs et le service personnalisé et sympathique de l’unique serveur : Héctor.

Ña Serapia est l’un des secrets les mieux gardés du quartier. Le local est si petit qu’il peut passer complètement inaperçu, entre les kiosques et les boutiques de vêtements, pour le passant qui arpente l’Av. Las Heras. Il n’y a que onze toutes petites tables et l’endroit se remplit donc rapidement. Parmi les clients, beaucoup d’étrangers en quête des célèbres empanadas arrosées d’une carafe de vin à la forme de pingouin. Les murs sont couverts de peintures d’inspiration gauchesque. Il y a aussi quelques guitares, des articles de presse qui vantent les méritent de la cuisine de la maison et un pittoresque portrait d’Héctor, le grand protagoniste de la pulpería. Il s’occupe des tables (il a une mémoire d’éléphant qui lui permet de retenir toutes les commandes) et de la caisse. Il a commencé à travailler ici quand il avait 18 ans, tout frais débarqué de sa ville natale de Salta. Pas étonnant qu’il connaisse la carte sur le bout des doigts et soit toujours de bon conseil.

- Anuncio -

Ses empanadas se sont fait une réputation en ville et bien des amateurs les ont mises tout en haut de leur liste. Comme nous. La pâte est 100 % maison, elles sont cuites au four et en sortent bien sèches et croustillantes. Leur point fort : la farce, bien condimentée et généreuse. Celles à la viande ne manquent pas de jus. Un détail : elles sont servies très chaudes. On vous conseille d’attendre un peu qu’elles refroidissent afin de ne pas vous brûler. Elles sont présentées dans des petits plats en fer blanc, aussi vieux que la pulpería. Nos préférées ? D’abord celle à la viande, avec des petits oignons et juste ce qu’il faut de piment, poivre et sel. Il y a aussi la version piquante (très piquante). On vous recommande de commander l’empanada salteña avec de bons morceaux de pommes de terre et celle au jambon-fromage, super crémeuse. À arroser d’une bonne bière de Salta.

Mais il n’y a pas que les empanadas dans la vie : il y a aussi toute la gastronomie norteña. Quand le froid tombe sur la ville, personne ne peut résister aux potages, tamales et humitas. Les tamales, bien savoureux, sont faits à base de viande, oignons, échalotes et œufs. Le pastel de papa (une sorte de hachis Parmentier local) nous renvoie aux plats de notre enfance et constitue une bonne option. Pour conclure cette savoureuse exploration, ne manquez pas de garder un peu de place pour le dessert. En plus du classique vigilante (fromage et dulce), il faut absolument tester les petits fromages au miel et le dulce de cayote (deux classiques du nord de l’Argentine).

Beaucoup de voisins commandent leurs empanadas à emporter, mais pour nous l’expérience de Ña Serapia ne serait pas complète sans faire la connaissance d’Héctor. Vous êtes en mode empanadas ? Mettez le cap sur notre TOP qui leur est dédié.

Ña Serapia
Av. Las Heras 3357- Palermo
Du lundi au dimanche, de 11h à 0h
Tel : 4801-5307
Prix : $ $

* Traduction Nicolas Zeisler 

Periodista y productora de radio. Soy inquieta, curiosa y amante del buen comer. Estoy siempre en busca de historias para contar.