[PASSÉ] Mujeres 1810-2010, jupons et poings levés

EXPOSITION TERMINÉE

L’écolière sage aux rubans blancs, l’ouvrière acharnée, la mère de  famille nombreuse, la féministe  , la prostituée humiliée… Elles y sont toutes. Elles ? Les femmes d’Argentine ! La Casa Nacional del Bicentenario les invite et leur rend hommage dans le cadre d’une expo novatrice car thématique et non chronologique.

Grace à une scénographie exceptionnelle, on assiste à 200 ans de combats de femmes au sein d’un pays en perpétuelle mutation. On y parle de l’évolution de l’éducation des filles, de l’égalité des sexes au travail, des avancées sociales et politiques mais aussi de violences subies quotidiennement… Les différentes ambiances du parcours suivent chacun de ces thèmes avec pertinence. Par exemple la prostitution, dans un coin reculé, à l’écart des regards est une réussite : aucune photo, juste des phrases chocs, comme crachées à la face des proxénètes, petites annonces de charmes et autres sinistres acteurs tapis dans l’ombre de ce métier.

Riche de technologie, les outils multimédias de l’expo sont de grande qualité et permettent une parfaite lisibilité des documents audiovisuels.

Rien n’est laissé au hasard dans cette grande rétrospective extrêmement bien documentée et illustrée d’une lutte qui n’est toujours pas terminée : extraits vidéos et radio, actualités d’époque, coupures de journaux… On y croise évidemment Evita, ainsi que Marta Minujin qui côtoient des anonymes, des combattantes du quotidien…

Le ton est fort et marquant, mais jamais agressif, ni revendicatif. Il questionne, il souligne et  met en lumières des faits pour générer de la réflexion et un débat. Ici les anecdotes et clins d’œil s’enchainent avec des faits-divers pour venir s’inscrire dans l’Histoire, leur Histoire.

Laissez-vous entrainer dans cette épopée au fil d’une mise en scène d’une rare pertinence, ponctuée de textes forts et d’œuvres d’artistes contemporaines qui y trouvent parfaitement leur place. Elégance et objectivité sont les maitres mots.

Alors on inscrit bien l’adresse dans son agenda et on suit de prêt la programmation des expositions à suivre, tout en gardant un œil sur les nombreuses activités culturelles parallèles proposées tous les jours. Oui, la Casa del Bicentenario a tout d’une grande et on attend avec impatience le prochain voyage qu’elle nous réserve…

« Mujeres 1810-2010»

Casa Nacional del Bicentenario

Riobamba, 985 – Recoleta

Tel : 4813-0301

Du mardi au dimanche de 14 h à 21h

Gratuit

12,683FansLike
10,680FollowersFollow
1,477FollowersFollow

NOS BONS PLANS DU WEEK-END

Concerts, expos, excursions... Reçois chaque semaine les meilleurs plans de Buenos Aires !