SE LOGER À BUENOS AIRES

À la recherche d’une colocation ou d’un appartement à Buenos Aires ? Notre équipe vous aide à trouver rapidement un lieu qui correspond à vos critères (style, quartier, budget, …)

Facturas argentines : noms, types et saveurs

Notre guide sucré du monde des facturas argentines.


La cuisine argentine possède un panthéon de grands classiques que l’on trouve à tous les coins de rue (ou presque).

Au petit-déjeuner et au goûter, les déesses incontestées sont les « facturas », ces viennoiseries / pâtisseries sucrées que l’on trouve dans toutes les boulangeries du pays. Avec du maté, du café au lait, du thé ou un submarino, elles vont du tonnerre !

Les noms et les recettes peuvent varier, mais lorsqu’il s’agit de facturas, les Argentins ont tendance à avoir des préférences très marquées (pour changer !). Il y en a pour tous les goûts : des facturas les plus sucrées, fourrées au dulce de leche, aux plus légères, recouvertes d’un voile de sucre (bien sûr, nos palais opteront presque toujours pour l’option la plus généreuse).

Quels sont les noms des facturas argentines et à quoi ressemblent-elles ? Commençons !

Medialunas

Il est très courant en Argentine de se voir proposer une promotion pour le petit-déjeuner ou le goûter qui comprend un café avec 2 ou 3 medialunas (comment refuser ?) Les medialunas sont un classique de la table argentine.

Medialunas de grasa : elles sont salées et plus minces, mais extrêmement croustillantes et addictives ! Elles sont fabriquées à base de graisse et de margarine.

Medialunas de manteca : elles sont plus épaisses, avec une touche d’essence de vanille et recouvertes d’une couche de sirop, ce qui les rend encore plus sucrées.

Comme (presque) tout le reste en Argentine, il existe aussi des medialunas fourrées au dulce de leche.

Vigilantes 

De forme allongée, imitant une canne, ces facturas peuvent être fourrées à la pâte de coing, à la crème pâtissière ou simplement saupoudrées d’un peu de sucre.

Comme beaucoup de facturas argentines, leur nom provient d’une grève syndicale menée par des immigrés italiens anarchistes qui avaient décidé de changer le nom des pâtisseries pour attirer l’attention sur leur cause. Dans ce cas, les vigilantes font clairement référence aux policiers.

Tortitas negras

Originaires d’Espagne, les tortitas negras sont un choix idéal pour le goûter. Connues pour leur pâte sucrée à la forme arrondie, ces pâtisseries sont recouvertes d’une bonne couche de sucre noir, alors dépêchez-vous et attrapez vite celles qui restent car elles sont les premières à disparaître !

Bolas de fraile

Également appelées « suspiro de monja » ou « berlinesa », ces pâtisseries se distinguent par leur pâte moelleuse et frite, qui nous met l’eau à la bouche ! Boules dorées saupoudrées de sucre, elles peuvent être fourrées au dulce de leche, à la crème pâtissière ou se suffire à elles-mêmes.

Cañoncitos

Avec un clin d’œil militaire ironique, ces petits gâteaux à la pâte feuilletée fourrés au dulce de leche sont bien plus agréables que leur nom ne le laisse supposer. Ils sont l’option la plus conseillée lorsqu’on a vraiment faim et sont recouverts d’une couche de sucre glace pour leur donner la touche finale. On les trouve également garnis aux amandes et aux noix.

Churros de dulce de leche

En Argentine, les churros font partie des goûters typiques de la plage, accompagnés d’un bon maté amargo. Préparés à base de pâte cuite dans de l’huile, c’est sans aucun doute la factura la plus frite et la plus croustillante de toutes.

Ne manquez pas les churros fourrés au dulce de leche de Manolo à Mar del Plata !

Autres facturas argentines :

Sacramento : similaire aux medialunas, farci de charcuterie

Cremonas : de forme particulière, cette invention argentine ressemble à une sorte de couronne et a le goût d’une medialuna salée.

Libritos : factura à base de matière grasse en forme de livre miniature.

***

À ce stade, la seule chose que vous vous demandez c’est où trouver ces délices culinaires. Nous vous recommandons deux confiseries pour que vous sachiez par où commencer : Las Violetas, un café notable de la ville, et La Esmeralda, un salon de thé classique à ne pas manquer.


Après avoir dégusté de délicieuses facturas argentines, poursuivez avec : 

Articles recommandés

12,717AbonnésJ'aime
11,846SuiveursSuivre
1,506SuiveursSuivre

NOS BONS PLANS DU WEEK-END

Concerts, expos, excursions... Reçois chaque semaine les meilleurs plans de Buenos Aires !