Les facturas argentines, un petit guide sucré

facturas argentinas
Photo: pasteleriaamerica2.com

Alfajores, empanadas, asado, fernet, locro, tamales… la gastronomie argentine a su édifier un panthéon de grands classiques que l’on peut se procurer à tous les coins de rue (ou presque). Mais à l’heure du petit déjeuner et du goûter, ce sont les facturas (viennoiseries en VF) qui jouent les premiers rôles. On les trouve dans toutes les boulangeries du pays, même si leurs noms et recettes peuvent varier. À déguster avec un mate, un café au lait, un thé ou un chocolat chaud !

Et quand il s’agit de facturas, c’est peu dire que les Argentins ont un avis sur la question (pour changer !). Il y en a pour tous les goûts : des viennoiseries les plus sucrées qui débordent de dulce de leche aux options plus légères seulement couvertes d’un peu de sucre (même s’il y a, on s’en doute, une nette préférence pour les variations les plus généreuses).

- Anuncio -

Medialunas

Les croissants sont un grand classique de la table des Argentins. Il est très fréquent que l’on vous propose une promotion du genre café + deux ou trois croissants (comment résister ?). Les medialunas de grasa sont des croissants salés et plus fins, mais terriblement croustillants et addictifs ! De plus, ils sont faits à base de graisse et de margarine, alors que ceux au beurre ont une touche d’essence de vanille et sont couverts d’une couche de sirop qui les rend plus sucrés. Il y a aussi une version farcie au dulce de leche. On est en Argentine, nom d’un petit bonhomme en mousse !

Vigilantes 

Avec leur forme bien allongée, à l’image d’un bâton, ces viennoiseries peuvent être servies farcies de confiture de coing, de crème pâtissière ou simplement saupoudrées d’un peu de sucre. Comme beaucoup de viennoiseries argentines, leur nom est lié à une grève syndicale menée par des immigrés italiens qui avaient décidé de modifier le nom des pâtisseries pour attirer l’attention sur leur cause anarchiste. Ici, les vigilantes font clairement référence aux policiers.

Tortitas negras

Originaires d’Espagne, les tortitas negras sont une option idéale pour le goûter. Réputées pour leur masse sucrée à la forme circulaire, ces viennoiseries sont couronnées d’une bonne couche de sucre noir. Ne perdez pas une seconde : ce sont toujours les premières à disparaître !

Bolas de fraile ou boules de Berlin

Également connues sous le nom de « pet de nonne » (en Argentine, on parle plutôt de « suspiro de monja » ou « berlinesa »), ces viennoiseries se distinguent par leur masse spongieuse et frite qui met l’eau à la bouche ! Ces boules dorées saupoudrées de sucre sont parfois farcies de dulce de leche, de crème pâtissière ou servies nature.

Churros au dulce de leche

En Argentine, les churros font partie des typiques goûters que l’on prend à la plage, accompagnés d’un bon mate amer. Préparés avec une farine cuisinée dans l’huile, ils s’imposent indéniablement comme la viennoiserie la plus frite et croustillante entre toutes. Ne manquez sous aucun prétexte la version farcie au dulce de leche proposée par le Manolo de Mar del Plata !

Cañoncitos

Ces gâteaux mille-feuilles, en forme de clin d’œil militaire ironique et farcis au dulce de leche, sont beaucoup plus sympathiques que ne le laisse présager leur nom. Il s’agit de la meilleure option quand on a vraiment faim : ils sont couverts d’une pluie de sucre qui leur donne leur touche finale. On peut aussi les trouver recouverts d’amandes et de noix.

***

Avouez qu’au point où on en est, vous n’avez qu’une envie et c’est de savoir où trouver ces pépites culinaires. On vous conseille deux cafés pour commencer votre exploration : Las Violetas, un café notable de la ville, et La Esmeralda, un café classique à ne pas rater.

Ça peut aussi vous intéresser :

* Traduction Nicolas Zeisler