Visa de travail : obtenez-le !

Visa de travail argentine

Cet article s’adresse avant tout aux francophones de la Communauté européenne. Si vous venez du Sénégal, du Canada ou d’un autre pays franco-parlant, partagez votre expérience avec nous !

Amis français en quête d’aventure, l’Argentine vous ouvre ses portes. Pour des vacances de moins de trois mois, aucun problème. Mais si vous voulez commencer à travailler de façon légale et obtenir votre sacro-saint visa, il vous faudra faire preuve de persuasion, patience et volonté.

- Anuncio -

N’oubliez pas, si vous êtes en France : le PVT reste de loin la meilleure option pour avoir un visa de travail avant même de poser un pied sur le sol argentin.

Visa de Travail

Le visa de travail n’est obligatoire que si vous souhaitez travailler de façon déclarée pour un certain temps. Pour un voyage d’affaires, pas besoin de visa particulier, mais si vous souhaitez une situation de travail pérenne en Argentine, ça se complique un peu. En gros, il vous faudra un contrat de travail pour avoir un visa de résident temporaire et un visa de résident temporaire pour avoir un travail ! C’est le serpent qui se mord la queue. Quelques entreprises triées sur le volet font néanmoins les papiers pour des étrangers aux profils très spécifiques en même temps qu’elles les embauchent. Les places sont chères.

Les démarches que nous détaillons ici concernent l’obtention du visa (residencia temporaria) en tant que travailleur (trabajador migrante). Ce visa vous permettra ensuite obtenir une carte d’identité (Documento Nacional de Identidad) valide pour la durée de votre visa.

 

Etape 1. Réunir les documents nécessaires pour constituer votre dossier

Voici les pièces nécessaires pour faire votre première demande de visa de travail en tant que non-membre du MERCOSUR :

1. Passeport en cours de validité + photocopie de chaque page (oui, même des pages blanches !).

2. Deux photos d’identité : faites-les chez un photographe une fois en Argentine en précisant que c’est pour un visa.

3. Certificat d’antécédents pénaux argentins.
Cette démarche est à réaliser auprès du Registro Nacional de Reincidencia .
En général, il faut que vous preniez rendez-vous pour obtenir ce document, cela dépend auprès de quel succursale vous effectuerez la démarche. Retrouvez ici la liste des succursales
Présentez-vous avec votre passeport et une photocopie de la page d’identité à la succursale où vous avez rendez-vous. Une fois terminé, vous aurez accès au document sur internet il faudra alors le télécharger et l’imprimer.

4. Extrait de casier judiciaire de votre pays d’origine apostillé et traduit en espagnol (pour les personnes de plus de 16 ans)
Il faut d’abord demander le document en France. Vous devez faire votre demande par Internet ici. Pour obtenir l’apostille, l’extrait doit ensuite être envoyé à la Cour d’Appel de Rennes, seule compétente sur le territoire. Adresse : Cour d’Appel – Service de l’apostille – Place du Parlement de Bretagne – 35000 RENNES. Joignez à votre courrier une enveloppe timbrée avec votre adresse.

Pour obtenir votre visa tout document présenté dans une autre langue que l’espagnol, doit être traduit. Pour être valide la traduction doit être obligatoirement faite par un traducteur officiel et être ensuite légalisée par le Colegio de traductores.

Attention! Si dans les 3 dernières années vous avez vécu plus de 1 an hors de France, il faudra également présenter le Casier Judiciaire correspondant aux pays où vous avez séjourné.

5. Facture d’eau, de gaz ou d’électricité à votre nom ou Certificat de domicile.
Vous devez solliciter ce dernier auprès du commissariat de votre quartier exclusivement. Pour le trouver, suivez ce lien. Un agent passera quelques jours plus tard à l’adresse que vous avez indiqué  pour vous le délivrer et confirmer qu’il s’agit de votre résidence.

6. Un pré-contrat de travail, selon le modèle à télécharger ici, signé par l’employeur devant un notaire ou devant l’administration de l’immigration au moment du dépôt de dossier.

7. Un certificat d’inscription de votre employeur à l’AFIP (l’équivalent du Fisc français)

8. Un certificat d’inscription de votre employeur au Registro Nacional Unico de Requirentes de Extranjeros. C’est à lui de s’inscrire auprès de l’immigration.

9.Taxe migratoire à payer le jour-même à Migraciones.

Vous pourrez retrouver toutes ces informations en espagnol sur le site de la Dirección Nacional de Migraciones. Les tarifs notamment peuvent subir des modifications importantes ( inflation oblige)

Etape 2 . Le rendez-vous à la Dirección nacional de Migraciones

Maintenant que vous avez un dossier complet, vous pouvez prendre un rendez-vous (turno) à la Direction de l’Immigration, uniquement par Internet ici.
Lorsque le grand jour arrive, amenez tous les originaux – en plus des copies – des documents que vous présentez. Vous obtiendrez un document appelé Certificado de Residencia Precaria en attendant de recevoir votre carte d’identité (DNI) à votre domicile.

Remarques:

– La taxe migratoire est à votre charge. En théorie, votre employeur n’a pas à vous demander de payer autre chose
– La precaria est valide pour 3 mois, si durant ce laps de temps vous n’avez pas encore reçu votre carte d’identité il faudra la renouveller (renovación). Pour savoir où en est votre demande, ou pour renouveller la precaria, cela se fait par Internet ici, avec votre nº de dossier (expediente)
– Votre visa de travail aura une durée de validité d’un an renouvelable par votre employeur. La demande de renouvellement se fait avant la date d’expiration du visa, en Argentine, auprès de la Dirección Nacional de Migraciones.
– Pour renouveler votre visa, vous aurez besoin de réunir à peu près les mêmes documents, sauf votre extrait de cahier judiciaire français et le certificat de domicile si vous n’avez pas déménagé.

Volontariat international en entreprise (VIE)

L’Argentine ne prévoit pas de catégorie migratoire spécifique pour les VIE. Les démarches sont les mêmes que pour un visa de travail classique.

Une fois installé, nous vous conseillons de vous inscrire au registre des Français d’Argentine, sur le site du consulat de France, ici (si vous restez plus de trois mois), ou  (si votre séjour dure moins de trois mois).

Suerte !

Dirección Nacional de Migraciones
Av. Antártida Argentina 1355 – Retiro
info@migraciones.gov.ar
Tel : 4317-0234 (mais on n’a jamais pu les joindre)