SE LOGER À BUENOS AIRES

À la recherche d’une colocation ou d’un appartement à Buenos Aires ? Notre équipe vous aide à trouver rapidement un lieu qui correspond à vos critères (style, quartier, budget, …)

Prendre un taxi à Buenos Aires, une aventure en jaune et noir

Comme vous l’avez sûrement remarqué, Buenos Aires est une métropole gigantesque. Si les transports en commun (bus et métros) couvrent pratiquement tous les recoins de la capitale et sa banlieue, ils peuvent parfois s’avérer chaotiques. Alors, s’il vous arrive un jour d’être pressé, de ne pas avoir envie d’affronter l’heure de pointe dans un bus rempli à craquer, ou si la soirée et la fête ont été un peu trop intenses pour vous, sautez dans un taxi !

  • À Buenos Aires, les taxis sont jaunes et noirs, ce qui permet de les reconnaître facilement au loin. La ville en grouille et il est rare que vous attendiez plus de cinq minutes un taxi, même un samedi à 3 heures du matin !
  • Les taxis libres ont un petit voyant rouge lumineux affichant le mot « libre», en haut à gauche du pare-brise, levez simplement la main et le taxi s’arrêtera. Les chauffeurs peuvent avoir une conduite pour le moins surprenante, ne vous inquiétez pas, c’est normal…
  • Les radios taxis ont une borne lumineuse sur le toit de la voiture. Ils ont certains avantages : d’une part, on peut les appeler par téléphone pour qu’ils viennent vous chercher à un endroit précis, et d’autre part, ils sont plus fiables que les taxis ordinaires, surtout si vous avez le visage ou l’accent de quelqu’un qui vient de descendre de l’avion. Comme partout ailleurs, les touristes et les étrangers ne sont que des portefeuilles ambulants, surtout s’ils viennent d’un pays avec des euros ou des dollars, ils ne sont jamais à l’abri de tomber sur un chauffeur qui les emmènera dans les cent quartiers de Buenos Aires avant de les conduire à l’endroit où ils veulent vraiment se rendre. Les radio taxis sont référencés auprès de leur compagnie, il y a donc moins de chances qu’ils se risquent à de petites magouilles.
  • Petit détail au moment de payer, avant de tendre les billets au chauffeur, assurez-vous que ce ne soient pas des faux. Cela peut paraître invraisemblable, mais les faux billets sont monnaie courante en Argentine. Alors, au moment de payer, inspectez votre billet devant la lumière que le chauffeur allume généralement, afin de voir en transparence si vous distinguez la figure en filigrane (le visage du personnage historique en question doit être visible) et la ligne argentée en pointillés sur le côté.
  • Les remises sont des compagnies de taxis privées que vous pouvez commander par téléphone. Les voitures n’ont pas de couleur particulière et le prix est défini à l’avance.
  • À Buenos Aires, les applications pour commander des voitures à chauffeur sont également très utilisées : Uber, Cabify et DiDi.

Articles recommandés

12,716AbonnésJ'aime
11,800SuiveursSuivre
1,506SuiveursSuivre

NOS BONS PLANS DU WEEK-END

Concerts, expos, excursions... Reçois chaque semaine les meilleurs plans de Buenos Aires !