SE LOGER À BUENOS AIRES

À la recherche d’une colocation ou d’un appartement à Buenos Aires ? Notre équipe vous aide à trouver rapidement un lieu qui correspond à vos critères (style, quartier, budget, …)

Colectivos, quelques conseils pour prendre le bus en toute sérénité

Vous venez d’arriver à Buenos Aires ? Sachez que le bus est le meilleur moyen de transport, mais aussi le pire… Quoi qu’il en soit, il est indispensable pour se déplacer dans la ville.

Avec plus d’une centaine de lignes de bus, vous trouverez toujours un colectivo pour arriver à destination. Il y en a de toutes les couleurs et de toutes les origines, mais tous conduisent comme s’ils étaient les maîtres de la rue, allant a las chapas et laissant derrière eux un beau nuage noir de monoxyde de carbone.

Pour survivre à votre première expérience en bus, voici quelques conseils.

Nº1 : La Sube est indispensable

Il n’y a qu’un seul moyen de payer les bus et le métro : la carte SUBE (vous pouvez l’obtenir dans les bureaux de poste et la recharger dans les kiosques), alors pas question de monter dans le bus et de tendre un billet au chauffeur.

Nº2 : Internet est votre ami

Avant de partir, consultez le Mapa Interactivo. En entrant vos adresses de départ et de destination vous verrez s’afficher tous les itinéraires et les transports possibles pour arriver à bon port. Un site à utiliser sans modération.

Vous pouvez aussi demander au chauffeur de vous indiquer où descendre du bus.

Nº3 : Trouver l’arrêt de bus

Il est parfois difficile de trouver l’arrêt de bus dans la rue (le panneau n’est pas là ou peut-être qu’il n’y en a jamais eu…), adressez-vous à un kiosque et demandez.

N°4 : Faire la queue

Le premier arrivé est le premier à monter. Mais attention, on laisse tout de même passer poliment les personnes âgées et les femmes enceintes ou avec enfants. Heureusement, cette priorité est souvent respectée.

Pas de stress face à une file interminable : certains arrêts valent pour plusieurs bus.

Si vous êtes le dernier d’une longue file à monter, le chauffeur demandera listo (sorte de « c’est bon ? ») pour que vous confirmiez que vous êtes bien le dernier et qu’il peut fermer la porte. Le seul credo de cette lignée est la vitesse.

Nº5 : Arrêter le bus

Lorsque vous voyez apparaître votre bus, levez le bras pour lui demander de s’arrêter. N’hésitez pas à exagérer vos gestes, à lever les deux bras et à les agiter, à faire des signaux de fumée et autres démonstrations extravagantes, car parfois le chauffeur de bus ne daigne même pas s’arrêter. C’est un peu frustrant mais on finit par se résigner à ce que tôt ou tard un autre bus arrive.

Parfait, vous êtes maintenant prêts à survivre aux transports publics de Buenos Aires !

Articles recommandés

12,709AbonnésJ'aime
11,874SuiveursSuivre
1,506SuiveursSuivre

NOS BONS PLANS DU WEEK-END

Concerts, expos, excursions... Reçois chaque semaine les meilleurs plans de Buenos Aires !