Pedro Telmo, le Toque authentique

Explorateurs culinaires en quête d’authentique, bienvenue chez Pedro Telmo, son carrelage en pointillé, ses poutres apparentes juchées à cinq mètres de haut et ses vieux ventilateurs blancs qui planent au-dessus de la tête des clients, son téléviseur des années 90 diffusant en boucle les infos du jour, ses grandes vitres ornées de rideaux verts pomme à carreaux et son bar où s’entassent paperasses, verres et autres récipients.

Situé à côté de l’entrée ouest (rue Bolivar) du marché couvert de San Telmo, Pedro Telmo accueille une clientèle d’habitués qui refont les matchs du week-end autour d’une bouteille ou s’engueulent en jouant au truco comme s’ils étaient chez eux. Cette cantine fait figure de résistante dans un quartier ultra touristique et c’est d’abord pour cela qu’on y va.

Institution de San Telmo, au même titre que le Federal ou La Poesia, Pedro Telmo offre un large choix de « comidas caseras » (plats maisons), de la traditionnelle pizza cuite dans un grand four à pain à la morue à la sauce au roquefort en passant par les succulentes lasagnes aux épinards arrosés de crème, sans oublier les incontournables empanadas, avec une mention spéciale pour les « carne picante » (viande hachée pimentée).

Et que dire du service ? Le midi, c’est la « mama » dans toute sa splendeur qui vous accueille et vous oblige presque à terminer votre plat (véridique !) avant d’avoir l’autorisation de quitter la table. Le soir, si vous voulez vous offrir un one man show dont les Argentins ont le secret, n’hésitez pas une seconde. El « Loco » prendra un malin plaisir à vous réciter les plats comme d’autres déclament du tango ou la comedia dell arte. Et n’oubliez pas, la « cuenta » (l’addition) vous est présentée « sin propina ! » (sans le service), comme n’oublie pas de le glisser le fantasque serveur avec sa voix rauque, après avoir griffonné une à une vos consommations sur un bout de set de table en papier…

Pedro Telmo
Bolivar 962 – San Telmo

Tel : 4362 3694
Ouvert tous les jours jusqu’à 2h du matin environ

Prix : $ $

 

 

Après un fabuleux septennat comme correspondant de L'Equipe et France Football, lors duquel j'ai écumé les meilleurs spots de la "Ciudad de la furia" chère à Soda Stereo, je vis désormais Barcelone. Où évolue un petit gars en short qui n'a pas volé son titre de meilleur ambassadeur de l'Argentine.